dimanche 16 février 2020

Une lettre de notre curé à l'approche du Carême


Chers amis, 

Voici le carême qui s'approche, ce temps si particulier que nous sollicitons pour nous laisser surprendre et convertir. La dimension de prière et de fraternité est essentielle. Aussi, nous proposons de constituer des "fraternités de carême".

Je m'adresse à vous particulièrement qui participez ou animez des groupes constitués à un titre ou à un autre.
Ces fraternités ont pour objectif d'inviter des personnes nouvelles dans les quartiers ou relations, ou de la paroisse que nous connaissons peu.

Le rythme proposé est une rencontre par semaine à partir du 1° mars, plus une rencontre de toutes les fraternités le samedi 21 mars à 17h30 à st Crépin lors des 24h pour le Seigneur. Donc, un total de 6 rencontres.

L'animation se fait autour d'un binôme, à domicile, 10 personnes  au plus. Ainsi, les personnes expérimentées comme vous peuvent plus facilement assurer cette mission. A condition de laisser momentanément son groupe habituel et d'aller "voir ailleurs". Il est bien sûr possible de se porter simplement sur une liste selon son quartier. Chacun est capable d'aller inviter des personnes nouvelles.

Le contenu. 
Sur une durée d'une heure 15 mn environ - le temps court permettant la fréquence hebdomadaire - et un déroulement qui pourrait être le suivant :
- Temps de chant(s),
-  Partage autour de l'Evangile du dimanche suivant (30 à 40 mn),
- Temps de prière (personnalisée ou les uns pour les autres) et intercessions, 
- Notre Père, 
- Prière ou chant final,
- Ensuite un temps convivial (de carême).
(Ce n'est donc pas essentiellement un groupe biblique, mais d'accueil fraternel).

Par ailleurs, chaque début de semaine, l'équipe recevra les textes et un petit commentaire guide, à visée plus spirituelle que de technique d'animation.

Démarrage et constitution des équipes.
Dès ce dimanche, un affichage des équipes à constituer avec les binômes animateurs et le lieu de rencontre déjà choisis. Les personnes pourront s'inscrire en complétant. A vous aussi d'inviter dans votre quartier.
Si vous êtes partants pour animer merci de me le dire par retour de mail.

Cheminons ensemble vers Pâques : convertissons-nous et croyons toujours plus à l'Evangile !


                                                                     Père Edouard Ducamps


dimanche 9 février 2020

Dimanche 16 février


Dimanche communautaire (comme chaque 3ème dimanche du mois)


  • 9h30 au presbytère : catéchèse pour adultes ouverte à tous et aux catéchumènes 
  • 11h : messe à l'église Saint Crépin
  • 12h.30 : repas partagé (chacun apporte un plat salé ou sucré) et temps d'échanges 
  • 16h30 à 20h30 : récollection au Couvent de Cerfroid (près de Brumetz)





samedi 8 février 2020

9 février, dimanche de la santé

« Ta nuit sera lumière »
Thème choisi par la pastorale de la santé nationale, en écho à la 1ère lecture de ce dimanche 9 février 2020, Dimanche de la santé.

« En ces temps troublés dans le monde, dans notre pays, dans notre Eglise, il faut sans doute une sacrée dose d’optimisme … ou d’inconscience pour prononcer une phrase pareille ! » (Ch.Lavoillote) Et pourtant le Seigneur nous promet la lumière « Ta lumière jaillira comme l’aurore » Isaïe 58, 8.

Nous pouvons apercevoir cette lumière en regardant les personnes malades ou fatiguées par l’âge. Le pape François nous en donne une idée dans son message pour la 28ème Journée Mondiale du Malade : « Lorsqu’elle est malade, la personne…attend, en plus des thérapies, un soutien, une sollicitude, une attention…en somme de l’amour… Chers frères et sœurs malades, la maladie vous place d’une façon toute particulière parmi…ceux qui attirent le regard et le cœur de Jésus… En lui, en effet, les inquiétudes et les interrogations qui surgissent en vous…trouveront de la force pour être traversées… Vous pourrez rencontrer des personnes qui, guéries par la miséricorde de Dieu dans leur fragilité, sauront vous aider à porter la croix en faisant de leurs propres blessures des ouvertures par lesquelles regarder l’horizon au-delà de la maladie et recevoir la lumière et l’air pour votre vie ».

Effectivement, cette lumière de Dieu se partage mutuellement entre « les personnes qui peinent et qui sont fatiguées », entre « les personnes qui souffrent dans leur corps et leur esprit », et les personnes qui les rencontrent.

Le Père J.M. Onfray, responsable du Pôle Santé Justice à la Conférence des Evêques de France précise qu’« une pastorale de la santé ne saurait se réduire à l’attention aux fragilités qui nous entourent. Elle invite chacun à prendre la mesure, dans la prière, de celui qui nous donne vie en abondance. Par ailleurs, la vie d’équipe permet de mieux prendre la mesure de la mission au nom de laquelle nous  allons vers les périphéries hors de nos repères habituels. Enfin le travail de relecture est indispensable  pour mieux saisir qu’à travers nos limites et nos charismes, c’est bien Dieu qui est à l’œuvre et rejoint mystérieusement le cœur de chacun. Notre présence est déjà première annonce dans l’humilité de l’effacement. Au nom de l’Eglise Corps du Christ nous demandons l’hospitalité à la personne qui souffre et qui souvent se sent oubliée par ceux qui font communauté. Toute visite dit quelque chose du mystère de la Visitation. »

Merci donc d’informer l’aumônier lorsqu’une personne de votre entourage est hospitalisée pour que l’Eglise à travers l’équipe d’aumônerie puisse échanger cette lumière.

Merci de prier pour les personnes qui souffrent dans leur corps et leur esprit, pour les équipes d’aumônerie d’hôpitaux, les Services Evangéliques des Malades.


« Vous êtes le sel de la terre…
Vous êtes la lumière du monde. » Matthieu 5, 13-14

Marie Peugniez 
Aumônier du Centre Hospitalier de Château-Thierry –  06 70 34 12 88

lundi 3 février 2020

Christ, lumière des hommes

Oui en ces temps de grisaille allumer la lampe est utile.
On entend qu'il faut des oreilles pour entendre et des yeux pour voir, mais les yeux ne suffisent pas. Ils sont l'instrument qui accueille la lumière, une excroissance du cerveau.
Une prisonnière témoignait que pendant la guerre, elle avait été isolée des années dans la pénombre et,au sortir de sa détention, elle était devenue aveugle. L'organe ne savait plus fonctionner et ne traitait plus les photons émis par la source lumineuse.

Quand Jésus dit "je suis la lumière du monde" on se rend compte que c'est essentiel de la capter si non nous en deviendrons incapables lorsque le grand jour se fera. Il ne faut pas grand- chose au début, une petite lueur peut rendre l'obscurité supportable et orienter nos pas. Ainsi,notre vie est le temps donné pour se préparer à la grande rencontre de Dieu, source éblouissante.

Le vieux Syméon dans le temple attend la consolation d'Israël, comme la vieille Anne, comme tout le peuple de la promesse (Lc2, dim 2)
Ces deux-là ont vu en Jésus la réalisation de cette attente, la lumière des nations. Cette vocation du peuple d'Israël, il incombe à nous peuple de l'Eglise de le réfracter comme on diffuse la lumière. Nous sommes requis à cette mission, mais dépassés car nous ne sommes que des témoins,
devenus "lumière pour le monde" (Mt 5, le 9/2).

La vocation chrétienne est ainsi faite, être transmetteurs de la lumière par le contact, le dialogue, la Miséricorde, afin d'entraîner les yeux des cœurs, à commencer par les nôtres, à voir. Chaque personne a un cœur capable de Dieu, ne l'oublions pas, et chacun a droit à notre témoignage et à ce qu'on lui remette l'Evangile.

Alors, dit Jésus, que ton oui soit oui (Mt 5,37) pour me suivre.

Bonnes crêpes de la Chandeleur.
Amitié,
Père Edouard

dimanche 2 février 2020

Dimanche 2 février, messe avec les jeunes

Fête de la Présentation du Seigneur


Seigneur Dieu, véritable lumière,
source et foyer de la lumière éternelle,
fais resplendir au cœur de tes fidèles
la lumière qui ne s'éteint jamais ;
Donne à ceux qui portent ces cierges
et qui en sont illuminés dans ce Temple
de parvenir à la splendeur de ta gloire ! 







mercredi 29 janvier 2020

Dimanche 2 février

Dimanche 2 février, nous fêtons la Présentation du Seigneur au Temple
Lire ici les textes de la messe de ce dimanche

Messes :
- samedi 1 février à 19h à Saint Crépin
- dimanche 2 février à 9h30 à Azy-sur-Marne et à 11h à Saint Crépin







C'est également la journée mondiale de la vie consacrée :  en savoir plus

Cliquez ! 


lundi 27 janvier 2020

Unité des chrétiens : retour sur la veillée de prière

Ce vendredi 24 janvier à 20H00 s’est déroulée une soirée œcuménique à l’église saint Crépin de Château Thierry dans le cadre de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens ; nous avons prié ensemble, en communion avec les chrétiens de Malte et Gozo qui ont choisi le texte des Actes des Apôtres, chapitre 28, le naufrage de Paul à Malte pour soutenir notre prière.


Réunis, nous avons reçu cette situation d’hôtes de l’unité comme un don du Christ. A l’image de ceux qui accueillent Paul et les passagers du bateau, faisons preuve d’hospitalité pour accueillir nos frères, quelque soit leur différence. Au regard des textes de l’Évangile, nous pourrons témoigner, accueillir, prier pour un monde uni et croyant. 
Marc Eschard



mardi 21 janvier 2020

26 janvier, dimanche de la Parole de Dieu

Cette année, le 26 janvier (troisième dimanche du Temps ordinaire) est consacré «à la célébration, à la réflexion et à la proclamation de la Parole de Dieu», comme l’a décidé le pape François dans le motu proprio «Apertuit illis» signé et publié le 30 septembre 2019.

cliquer ici pour accéder à la vidéo

Ce dimanche 26 janvier à 11h à l'église Saint Crépin messe avec les jeunes couples se préparant au sacrement de mariage en 2020


lundi 20 janvier 2020

Semaine de prière pour l’Unité des Chrétiens : du 18 au 25 janvier 2020

Célébration de prière pour l'unité des chrétiens vendredi 24 janvier 
à 20h à l'église Saint Crépin 

Ils nous ont témoigné une humanité peu ordinaire
(Actes 28,2)

Pour 2020, les chrétiens de Malte et Gozo ont choisi le texte des Actes des Apôtres, chapitre 28, le naufrage de Paul à Malte pour soutenir notre prière.

Tous les ans, les chrétiens maltais rendent grâce pour cet événement à l’origine de la foi chrétienne dans l’île. L’hospitalité n’est pas une vertu spécifiquement chrétienne et d’ailleurs ceux qui accueillent Paul et ses compagnons d’infortune font preuve avant tout «d’humanité» dans leur hospitalité. Cette Semaine, mettons-nous donc en situation d’hôtes de l’unité comme un don du Christ fait à son Église. Peut-être nous faudra t-il comme les passagers du bateau de Paul «jeter du fret par-dessus bord» mais nous pourrons ainsi faire preuve d’hospitalité envers les chrétiens d’autres confessions, envers nos prochains si différents soient-ils, envers les étrangers… Le naufrage de Paul à Malte montre qu’à travers les voyages périlleux et les rencontres fortuites, l’annonce de l’Evangile du salut pour tous les hommes en Jésus-Christ se réalise. Que cette semaine de prière pour l’unité des chrétiens soit l’occasion de témoigner, de prier et d’accueillir ensemble «pour que le monde croie».



dimanche 19 janvier 2020

Communiqué de Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris sur le projet de loi bioéthique

" Si nous nous taisons, les pierres crieront " (cf. Lc 19, 40).

Après avoir commencé à détruire la planète, allons-nous laisser défigurer notre humanité ? Qui osera élever la voix ?

À l’heure de l’examen par le Sénat du projet de loi bioéthique, une prise de conscience est urgente. Depuis des années, nous nous engageons toujours plus avant vers une dérive mercantile de pays nantis qui se payent le luxe d’organiser un trafic eugéniste avec l’élimination systématique des plus fragiles, la création d’embryons transgéniques et de chimères.

Comment se fait-il que notre société si soucieuse, à juste titre, du respect de l’écologie pour la planète, le soit si peu quand il s’agit de l’humanité ? Tout est lié.

Je le répète une fois encore : l’enfant est un don à recevoir, pas un dû à fabriquer. L’absence d’un père est une blessure que l’on peut subir, mais il est monstrueux de l’infliger volontairement.

Comme vient de le rappeler le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France, il faut garantir au nom de la liberté le droit à l’objection de conscience dans ces domaines.

Il est encore temps pour le législateur de se ressaisir, d’oser dépasser les postures idéologiques et pour tous les citoyens de faire entendre la voix du bon sens, de la conscience et de la fraternité humaine.

+Michel AUPETIT
Archevêque de Paris

lundi 13 janvier 2020

Projet de révision des lois de bioéthique

Le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France, réuni les 6, 7 et 8 janvier 2020, tient à exprimer son inquiétude devant le projet de révision des lois de bioéthique dont la discussion au Sénat se prépare.

Dans l’état actuel du projet de loi, trois points particuliers engageraient encore davantage notre société française dans des contradictions insolubles. S’ils étaient adoptés définitivement, ils témoigneraient d’une grave méprise quant à ce qu’est l’éthique, méprise qui, si elle n’était pas clarifiée, serait de l’ordre de l’insouciance pour l’avenir.

Lire la suite et l'intégralité de la déclaration du 13 janvier 2020


Projet de loi BIOETHIQUE, catholiques, manifestons-nous en signant une lettre à l'intention des sénateurs

Le projet de loi BIOETHIQUE  va être soumis prochainement au Sénat.
La paroisse Saint Crépin les Vignes propose une lettre-pétition à votre signature lors des messes du samedi 11 janvier à 19h et dimanche 12 janvier à 9h30 et 11h.
Elle est destinée à être envoyée au sénateurs de l'Aisne.                                                                                                                                
en savoir plus, cliquer ici

                  Madame la sénatrice, Messieurs les sénateurs,

                  Par la présente lettre, nous, paroissiens de Château-Thierry, tenons à vous interpeller à l’occasion de l’examen prochain au sénat du projet de loi relative à la bioéthique et adopté en première lecture à l’assemblée nationale le 15 octobre 2019.
                   Les arguments dits de « l’intérêt supérieur de l’enfant » avancés par les promoteurs de la loi nous semblent totalement fallacieux et basés sur des arguments idéologiques et très éloignés de la réalité.
                   Partant de la position connue des évêques de France, nous observons que ces projets de société, loin d’être compris par bon nombre de personnes, contribuent à déliter les familles, le tissu social. Ils génèrent de l’instabilité en brouillant un peu plus les repères pour les jeunes générations, contribuant à leur fragilisation. 
                  En effet, il nous est impossible de souscrire à une loi qui, notamment :
-Prive l’enfant de la possibilité d’avoir un père et une mère. En effet, l’extension de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules crée de toute pièce des enfants orphelins et des problèmes de filiation sans fin. D’autant plus que cela contrevient à la convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) ratifiée par la France, en son art. 7 qui stipule que « l’enfant a droit …dans la mesure du possible de connaître ses parents et d’être élevé par eux ».
-Autorise la recherche menée à partir d’embryons conçus in vitro dans le cadre d’une assistance médicale qui ne font plus l’objet d’un projet parental et, ainsi, peuvent être proposés à la recherche.
                   Par suite, après la PMA sans père viendra la GPA sans mère. Au nom de l’égalité, les hommes exigeront les mêmes droits que les femmes. Pour preuve, certains enfants nés à l’étranger attendent leur naturalisation par l’état français. 
                   Paradoxalement, « l’intérêt supérieur de l’enfant » n’est-il pas plutôt de développer les moyens de soigner dignement dans les hôpitaux et de développer la recherche sur les maladies rares et génétiques. Par ailleurs, les budgets seraient mieux utilisés pour la recherche sur la fécondité-stérilité plutôt que d’ouvrir des marchés nouveaux financièrement prometteurs basés sur des recherches aléatoires et desservant, en fait, l’intérêt des populations.
                 Cette loi, une fois votée et promulguée, serait grave de conséquences : vous avez possibilité de vous y opposer en discernant les vrais enjeux d’humanité garantissant aux générations futures le respect de la personne humaine. Nous prions pour que votre liberté de vote soit exercée en conscience, de bon sens et non pas à partir d’un calcul politique.
Recevez, Madame et Messieurs, l’expression de notre considération respectueuse pour les lourdes responsabilités qui vous sont confiées.
        Père Edouard DUCAMPS, curé de la paroisse saint Crépin-les -vignes à Château-Thierry (02)

Les membres ci-après de la communauté paroissiale
(NOM, prénom, localité et signature)




Vendredi 17 janvier à 20h30  au presbytère de Château-Thierry (1 rue de la Madeleine)

Soirée Bases de la Foi, ouverte à tous