jeudi 29 janvier 2015

Fête des mariés de 2014

 Pour fêter leurs noces de coton, les mariés de 2014 étaient invités à se retrouver, le 24 janvier à la messe animée par les jeunes et les musiciens....



mardi 27 janvier 2015

Chrétiens ouverts, chrétiens en prière, chrétiens missionnaires

Au Temple de l'église Protestante unie, le vendredi 23 janvier, les chrétiens, catholiques, Protestants et Évangéliques ont voulu prier ensemble.
Chacun a besoin des autres, comme l'indiquait le thème "donne-moi à boire", associé au geste de l'eau, d'abord versée par des membres des différentes églises chrétiennes dans le baptistère, puis transmise de personne à personne, avec, souvent, un petit mot fraternel.



  
 Autre rencontre, le dimanche 25 JANVIER : culte d'amitié franco - américaine.
Des membres de la Fondation presbytérienne des USA, à l'origine du Temple actuel, qui doit être rénové, avaient fait le voyage. 
Les autres religions chrétiennes étaient invitées et présentes.
Allant même au-delà de la prière œcuménique (entre chrétiens), la présence d'invités musulmans donnait à la rencontre une dimension "interreligieuse" que les événements récents invitent à développer.

dimanche 25 janvier 2015

Partage

Comme chaque mois les membres de la communauté Foi et Lumière se sont retrouvés pour un joyeux après-midi de partage et de prière.
Ce dimanche de janvier ils ont préparé avec beaucoup de coeur des cartes à l'intention des personnes de la prison de Château-Thierry.


Thème du mois : « Qu’ils soient un comme nous sommes un» Jn 17, 20-26


« Foi et Lumière croit que la personne faible et handicapée peut devenir source d’unité dans la société et dans chaque Église et aussi entre les Églises et entre les nations. »( Charte 1-5)
 

Roselyne et Daniel.


mardi 20 janvier 2015

Un monde fraternel se construit jour après jour.

Suite aux événements graves et douloureux qui ont marqué ces derniers jours, notre évêque, Mgr Hervé GIRAUD offre 4 repères aux catholiques de l'Aisne :

Extraits :
LA RÉFLEXION :

... le droit d'énoncer ce qu'on a dans la tête ne suffit pas...

... redéfinir ce que l'on entend par "liberté d'expression"...



 ...Il faut donc dénoncer la sanction de l’apostasie et du blasphème par la peine de mort dans de nombreux pays, mais il faut aussi revendiquer le droit, pour toute personne, à la liberté de religion : que partout dans le monde soit connue et appliquée la liberté de changer de religion (article 18 de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme) comme le droit de ne pas en avoir.
LE DIALOGUE EN VÉRITÉ


.. Il nous faut dialoguer alors que nous évoluons dans un monde où tout, y compris la religion, se conjugue au pluriel.
 ... je vous invite à créer des lieux et occasions d’un dialogue qui n’exclue personne.

 L'ÉDUCATION

...Alors que la « vie numérique » et ses réseaux sociaux prennent le pas sur la « vie physique » et les rencontres directes, quand des prédicateurs numériques peuvent influencer plus facilement que les responsables religieux locaux, il importe que les intelligences soient préparées à faire une saine critique et à rechercher le dialogue avec ceux qui les entourent.


UN COMBAT SPIRITUEL



...chaque citoyen peut commencer par s’interroger sur ses paroles et ses écrits : mépris, manque de nuances, informations non vérifiées, moqueries, propos racistes ou antisémites, toutes ces « misères de l’esprit »

mardi 13 janvier 2015

Veillée de prière pour l'unité des chrétiens

vendredi 23 janvier 2015 à 20 h 30 au Temple, place de l'Hôtel de Ville à CHATEAU THIERRY

Comme Toi en ton Père
Et ton Père en Toi,
Seigneur, fais de nous un Peuple uni,
Par la grâce de l’Esprit,
À la louange de ta gloire !

1. Tu sais combien nos yeux
Sont enclins à l’envie, au dédain :
Nous t’avons méprisé en nos frères.
Donne-nous ton regard
Pour voir dans le prochain
L’ami qui te ressemble !

2. Tu sais combien nos doigts
Sont crispés sur nos biens familiers :
Nous t’avons ignoré en nos frères.
Vers Toi s’ouvrent nos bras
Afin que soient comblés
Les pauvres de ce monde !

3. Tu sais combien nos cœurs
Sont fermés au visage étranger :
Nous t’avons rejeté en nos frères.
Apprends-nous à aimer :
De Toi nous recevrons
Cet autre qui étonne !

4. Tu sais combien nos voix
Ont trahi ton message de Vie,
Mais tu viens rassembler dans le Père.
Ta Parole semée,
Ton Pain qui rassasie,
Bâtissent le Royaume !





Pour approfondir


Quelle société voulons-nous construire ?


Quelques jours après les événements tragiques qui ont secoué notre pays, au lendemain des manifestations citoyennes dans tout le pays, les évêques du conseil permanent
de la Conférence des Évêques de France se sont retrouvés ce lundi 12 janvier 2015. A l’issue de leur rencontre, ils ont publié la déclaration suivante.
 
 
La semaine dernière, le terrorisme a frappé et la mort a fait irruption au cœur de notre société.
L’attentat contre Charlie hebdo, les prises d’otages et les assassinats qui l’ont suivi sont des drames qui marquent l’ensemble des Français et bien au delà de notre pays, tous ceux qui sont attachés aux valeurs qui fondent la possibilité de vivre ensemble. Perpétrées sur notre territoire, au cœur de notre nation, ces horreurs ont également suscité un puissant élan de cohésion de nos concitoyens et l’expression d’un soutien de la part de tant de pays, si éclatants ce dimanche, autour des principes fondamentaux qui façonnent notre société. Nous avons pris part à cet élan ; nous le soutiendrons encore.

dimanche 11 janvier 2015

Suite aux attentats

L’Eglise en France condamne et rappelle l’exigence de la fraternité

La Conférence des Evêques de France tient à exprimer sa profonde émotion et l’horreur que provoque l’attentat perpétré au siège du journal Charlie Hebdo. A l’heure actuelle, ce sont 12 personnes qui ont été assassinées lors d’une attaque organisée tandis que plusieurs autres sont encore entre la vie et la mort. L’Eglise en France adresse d’abord ses pensées aux familles et aux proches des victimes qui se trouvent face à l’horreur et à l’incompréhension. Elle assure aussi la rédaction et l’équipe de Charlie Hebdo de sa grande tristesse. Une telle terreur est évidemment inqualifiable. Rien ne peut justifier une telle violence. Elle touche de plus la liberté d’expression, élément fondamental de notre société. Cette société, constituée de diversités de toutes sortes, doit travailler sans cesse à la construction de la paix et de la fraternité. La barbarie ainsi exprimée dans cet assassinat nous blesse tous. Dans cette situation où la colère peut nous envahir, nous devons plus que jamais redoubler d’attention à la fraternité fragilisée et à la paix toujours à consolider.


Mgr Olivier RIBADEAU DUMAS, Secrétaire Général et Porte-parole de la Conférence des Evêques de France
7 janvier 2015

"La crèche : tout un symbole !"


Lundi dernier c'était l’Épiphanie. Les enfants du caté ont (enfin !) pu avancer les rois mages jusqu'à l'enfant Jésus qui repose dans sa mangeoire.
Cette crèche, ils l'ont patiemment découpée et coloriée. Puis ils l'ont installée chez eux et c'est avec fierté qu'ils ont pu la présenter aux parents et copains qui passaient par la maison. 
Pour eux, elle est synonyme de réjouissance, de cadeaux, de visites, de partage, tout simplement de bonheur et même s'ils ne comprennent pas avec leur intelligence la portée de cette naissance, c'est leur cœur qui se laisse envahir par cette chaleur en plein hiver, par cette lumière en pleine nuit, par la fragilité d'un bébé petit comme une graine qui va germer et qui nous apporte tant d'espoir. 


Saint-François a eu cette merveilleuse idée de mettre en scène un soir de Noël cette partie des évangiles pour que tous comprennent la Nature de l’événement. Il a fait des adeptes, car depuis les crèches se sont multipliées, même dans des lieux sans appartenance religieuse, même dans des familles sans croyance déiste.
Elles sont de toute essence et de toute taille, en bois, en terre cuite, peintes et parfois richement ornées, celle de nos jeunes est toute simple : en papier. 
 L'étoile, le sapin, la bûche, la galette, les cadeaux, autant de témoignages de vie et de lumière, symboles d'une Vérité profonde.

jeudi 8 janvier 2015

Rassemblement citoyen

samedi 10 janvier 2015 - 9 h 30
Château-Thierry - Place Paul Doumer


vendredi 2 janvier 2015

La lumière de l'Epiphanie



Avant de les entendre chanter de vive voix,
lors de notre prochaine fête paroissiale,
le 5 juillet, (date à retenir !),
écoutons déjà Marie-Louise VALENTIN et Hubert BOUREL.

"La lumière est venue sur la terre
Quelqu'un frappe aux volets de ton cœur
La lumière a fait de nous des frères,
Le secret pour un monde meilleur.

Chercher encor l'étoile à suivre,
Chercher toujours la Vérité,
Cette force qui nous rend libre,
Cette innocence à retrouver."


Puisque Dieu a choisi de se manifester en se cachant ,
l'endroit où il se cache n'est pas en dehors de nos cœurs.
Ouvrir nos volets
suivre l'étoile qui "fait de nous des frères",
croire en l'autre, de tout cœur,
avant même de le rencontrer,
c'est une super route lumineuse !
Bonne fête de l’Épiphanie !

jeudi 1 janvier 2015

Au revoir 2014…bonjour 2015…

... avec des yeux ne voulant pas s'ouvrir,en ce 1er janvier nous regardons l'horloge ou la montre : 9 h ou 10 h ! Vite,car nous recevons ou nous sommes invités pour le repas de ce midi…
Résonnent encore dans notre tête les moments joyeux du réveillon,les blagues du cousin,l'échange des vœux à Minuit,les verres qui se lèvent  et s'entrechoquent...etc.

Mais maintenant c'est la reprise : vite, il faudra reprendre la route ou le train, vite, vite : le temps de nouveau va nous presser, le stress et les prix qui augmentent, oh…2015 ?



Et si l'on faisait de ce 1er jour de l'an nouveau, comme les 1ers pas du montagnard commençant la longue escalade qui le mènera là-haut ou comme les premiers pas du petit enfant qui apercevant ses parents accourt vers eux pour la première fois sans  tenir un appui, ou alors comme celui qui, mystérieusement est entré en dialogue avec son Dieu, se sait aimer par Lui et qui lui offre, en réponse sa confiance pour l'année nouvelle et lui dit sa disponibilité…

Ainsi Marie, choisie par Dieu pour être la Mère de son Fils Jésus. Elle est fêtée en ce jour, elle qui a accueilli la Vie qui vient d'auprès du Père, en son Enfant.

Dans les évènements familiaux avec Joseph, son époux, dans l'intégration de son fils dans la foi et les rites d'Israël, ce peuple marqué par les violences mais aussi porteur d'une espérance millénaire dans le projet divin, Marie a été fidèle à la vie, à son rôle de mère et de servante du Seigneur.


Sainte Marie, mère de Dieu, et notre mère, marche devant nous et apprends-nous à être fidèle à la vie tout au long de cette année 2015, avec tous nos frères.

Abbé Gonzague BUREAU