Reprise des messes publiques avec 30 personnes maximum dans l'assemblée (sans inscription préalable)
- samedi 28 novembre à 18h30 à Fossoy
- dimanche 29 novembre à l'église Saint Crépin de Château-Thierry : 9h - 11h - 18h
- en semaine à Saint Crépin (à partir du lundi 30/11) : du lundi au samedi à 9h

mercredi 29 janvier 2020

Dimanche 2 février

Dimanche 2 février, nous fêtons la Présentation du Seigneur au Temple
Lire ici les textes de la messe de ce dimanche

Messes :
- samedi 1 février à 19h à Saint Crépin
- dimanche 2 février à 9h30 à Azy-sur-Marne et à 11h à Saint Crépin







C'est également la journée mondiale de la vie consacrée :  en savoir plus

Cliquez ! 


lundi 27 janvier 2020

Unité des chrétiens : retour sur la veillée de prière

Ce vendredi 24 janvier à 20H00 s’est déroulée une soirée œcuménique à l’église saint Crépin de Château Thierry dans le cadre de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens ; nous avons prié ensemble, en communion avec les chrétiens de Malte et Gozo qui ont choisi le texte des Actes des Apôtres, chapitre 28, le naufrage de Paul à Malte pour soutenir notre prière.


Réunis, nous avons reçu cette situation d’hôtes de l’unité comme un don du Christ. A l’image de ceux qui accueillent Paul et les passagers du bateau, faisons preuve d’hospitalité pour accueillir nos frères, quelque soit leur différence. Au regard des textes de l’Évangile, nous pourrons témoigner, accueillir, prier pour un monde uni et croyant. 
Marc Eschard



mardi 21 janvier 2020

26 janvier, dimanche de la Parole de Dieu

Cette année, le 26 janvier (troisième dimanche du Temps ordinaire) est consacré «à la célébration, à la réflexion et à la proclamation de la Parole de Dieu», comme l’a décidé le pape François dans le motu proprio «Apertuit illis» signé et publié le 30 septembre 2019.

cliquer ici pour accéder à la vidéo

Ce dimanche 26 janvier à 11h à l'église Saint Crépin messe avec les jeunes couples se préparant au sacrement de mariage en 2020


lundi 20 janvier 2020

Semaine de prière pour l’Unité des Chrétiens : du 18 au 25 janvier 2020

Célébration de prière pour l'unité des chrétiens vendredi 24 janvier 
à 20h à l'église Saint Crépin 

Ils nous ont témoigné une humanité peu ordinaire
(Actes 28,2)

Pour 2020, les chrétiens de Malte et Gozo ont choisi le texte des Actes des Apôtres, chapitre 28, le naufrage de Paul à Malte pour soutenir notre prière.

Tous les ans, les chrétiens maltais rendent grâce pour cet événement à l’origine de la foi chrétienne dans l’île. L’hospitalité n’est pas une vertu spécifiquement chrétienne et d’ailleurs ceux qui accueillent Paul et ses compagnons d’infortune font preuve avant tout «d’humanité» dans leur hospitalité. Cette Semaine, mettons-nous donc en situation d’hôtes de l’unité comme un don du Christ fait à son Église. Peut-être nous faudra t-il comme les passagers du bateau de Paul «jeter du fret par-dessus bord» mais nous pourrons ainsi faire preuve d’hospitalité envers les chrétiens d’autres confessions, envers nos prochains si différents soient-ils, envers les étrangers… Le naufrage de Paul à Malte montre qu’à travers les voyages périlleux et les rencontres fortuites, l’annonce de l’Evangile du salut pour tous les hommes en Jésus-Christ se réalise. Que cette semaine de prière pour l’unité des chrétiens soit l’occasion de témoigner, de prier et d’accueillir ensemble «pour que le monde croie».



dimanche 19 janvier 2020

Communiqué de Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris sur le projet de loi bioéthique

" Si nous nous taisons, les pierres crieront " (cf. Lc 19, 40).

Après avoir commencé à détruire la planète, allons-nous laisser défigurer notre humanité ? Qui osera élever la voix ?

À l’heure de l’examen par le Sénat du projet de loi bioéthique, une prise de conscience est urgente. Depuis des années, nous nous engageons toujours plus avant vers une dérive mercantile de pays nantis qui se payent le luxe d’organiser un trafic eugéniste avec l’élimination systématique des plus fragiles, la création d’embryons transgéniques et de chimères.

Comment se fait-il que notre société si soucieuse, à juste titre, du respect de l’écologie pour la planète, le soit si peu quand il s’agit de l’humanité ? Tout est lié.

Je le répète une fois encore : l’enfant est un don à recevoir, pas un dû à fabriquer. L’absence d’un père est une blessure que l’on peut subir, mais il est monstrueux de l’infliger volontairement.

Comme vient de le rappeler le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France, il faut garantir au nom de la liberté le droit à l’objection de conscience dans ces domaines.

Il est encore temps pour le législateur de se ressaisir, d’oser dépasser les postures idéologiques et pour tous les citoyens de faire entendre la voix du bon sens, de la conscience et de la fraternité humaine.

+Michel AUPETIT
Archevêque de Paris

lundi 13 janvier 2020

Projet de révision des lois de bioéthique

Le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France, réuni les 6, 7 et 8 janvier 2020, tient à exprimer son inquiétude devant le projet de révision des lois de bioéthique dont la discussion au Sénat se prépare.

Dans l’état actuel du projet de loi, trois points particuliers engageraient encore davantage notre société française dans des contradictions insolubles. S’ils étaient adoptés définitivement, ils témoigneraient d’une grave méprise quant à ce qu’est l’éthique, méprise qui, si elle n’était pas clarifiée, serait de l’ordre de l’insouciance pour l’avenir.

Lire la suite et l'intégralité de la déclaration du 13 janvier 2020


Projet de loi BIOETHIQUE, catholiques, manifestons-nous en signant une lettre à l'intention des sénateurs

Le projet de loi BIOETHIQUE  va être soumis prochainement au Sénat.
La paroisse Saint Crépin les Vignes propose une lettre-pétition à votre signature lors des messes du samedi 11 janvier à 19h et dimanche 12 janvier à 9h30 et 11h.
Elle est destinée à être envoyée au sénateurs de l'Aisne.                                                                                                                                
en savoir plus, cliquer ici

                  Madame la sénatrice, Messieurs les sénateurs,

                  Par la présente lettre, nous, paroissiens de Château-Thierry, tenons à vous interpeller à l’occasion de l’examen prochain au sénat du projet de loi relative à la bioéthique et adopté en première lecture à l’assemblée nationale le 15 octobre 2019.
                   Les arguments dits de « l’intérêt supérieur de l’enfant » avancés par les promoteurs de la loi nous semblent totalement fallacieux et basés sur des arguments idéologiques et très éloignés de la réalité.
                   Partant de la position connue des évêques de France, nous observons que ces projets de société, loin d’être compris par bon nombre de personnes, contribuent à déliter les familles, le tissu social. Ils génèrent de l’instabilité en brouillant un peu plus les repères pour les jeunes générations, contribuant à leur fragilisation. 
                  En effet, il nous est impossible de souscrire à une loi qui, notamment :
-Prive l’enfant de la possibilité d’avoir un père et une mère. En effet, l’extension de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules crée de toute pièce des enfants orphelins et des problèmes de filiation sans fin. D’autant plus que cela contrevient à la convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) ratifiée par la France, en son art. 7 qui stipule que « l’enfant a droit …dans la mesure du possible de connaître ses parents et d’être élevé par eux ».
-Autorise la recherche menée à partir d’embryons conçus in vitro dans le cadre d’une assistance médicale qui ne font plus l’objet d’un projet parental et, ainsi, peuvent être proposés à la recherche.
                   Par suite, après la PMA sans père viendra la GPA sans mère. Au nom de l’égalité, les hommes exigeront les mêmes droits que les femmes. Pour preuve, certains enfants nés à l’étranger attendent leur naturalisation par l’état français. 
                   Paradoxalement, « l’intérêt supérieur de l’enfant » n’est-il pas plutôt de développer les moyens de soigner dignement dans les hôpitaux et de développer la recherche sur les maladies rares et génétiques. Par ailleurs, les budgets seraient mieux utilisés pour la recherche sur la fécondité-stérilité plutôt que d’ouvrir des marchés nouveaux financièrement prometteurs basés sur des recherches aléatoires et desservant, en fait, l’intérêt des populations.
                 Cette loi, une fois votée et promulguée, serait grave de conséquences : vous avez possibilité de vous y opposer en discernant les vrais enjeux d’humanité garantissant aux générations futures le respect de la personne humaine. Nous prions pour que votre liberté de vote soit exercée en conscience, de bon sens et non pas à partir d’un calcul politique.
Recevez, Madame et Messieurs, l’expression de notre considération respectueuse pour les lourdes responsabilités qui vous sont confiées.
        Père Edouard DUCAMPS, curé de la paroisse saint Crépin-les -vignes à Château-Thierry (02)

Les membres ci-après de la communauté paroissiale
(NOM, prénom, localité et signature)




Vendredi 17 janvier à 20h30  au presbytère de Château-Thierry (1 rue de la Madeleine)

Soirée Bases de la Foi, ouverte à tous

samedi 11 janvier 2020

Film à voir au cinéma à Château-Thierry

Bande annonce cliquer ici
Inspiré de faits réels.Franz Jägerstätter, paysan autrichien, refuse de se battre aux côtés des nazis. Reconnu coupable de trahison par le régime hitlérien, il est passible de la peine capitale. Mais porté par sa foi inébranlable et son amour pour sa femme, Fani, et ses enfants, Franz reste un homme libre. Une vie cachée raconte l'histoire de ces héros méconnus.

Film à recommander tiré de l'histoire vraie du tertiaire franciscain Franz Jägerstätter.
Au cinéma à Château-Thierry

dimanche 5 janvier 2020

Groupe de partage avec la Parole de Dieu

Le groupe reprend son rythme tous les mercredis dès le 8 janvier de 20h à 21h au presbytère de Château-Thierry


Lectio divina : groupe de lecture et de méditation des textes de la messe du dimanche suivant.
Ouvert à tous !


Pour accéder aux textes de la messe, cliquer ici

vendredi 3 janvier 2020

Fête de l'Epiphanie



Lire ici les textes de la messe de l'Epiphanie


Messes dans la paroisse

Samedi 4 janvier à 19 h à Saint Crépin

Dimanche 5 janvier
- 9h30 à Essômes-sur-Marne
- 11h à Saint Crépin
- 16h30 au presbytère : voeux autour de la galette
- 18h : Vêpres à Saint Crépin

jeudi 2 janvier 2020

Dans la joie de NOEL, les vœux 2020 !

Saisis par la joie délicate et tendre de la crèche qui leur a révélé le mystère de la promesse de Dieu, en Jésus, le prince de la Paix, les mages ont rapidement discerné leur décision de repartir par un autre chemin afin d’éviter le piège tendu par l’infâme Hérode. 
Que cette joie soit entretenue, diffusée et proposée avec tendresse et fermeté tout au long de cette année nouvelle par chacun. 
Que cette joie soit entre les membres de la famille que constitue la paroisse et pour rayonner bien au-delà, « urbi et orbi ». 
C’est le parfum de fraîcheur apporté par le groupe Palavra viva autour de la crèche vivante, les temps forts proposés aux jeunes jusqu'au grand rassemblement de la Pentecôte (« Liesse we can »), la fidélité de tous ceux qui sont engagés au service des jeunes, des personnes âgées, à l’accueil, les funérailles ou qui tentent d’imaginer l’évangélisation de demain (parcours « Venez et Voyez ») etc… Qu’ils soient remerciés et fêtés. 
Que les routes pavées de mauvaises intentions soient évitées au travers des défis posés aux familles par des projets de loi irrespectueux de la vie en développant, par exemple, le soin aux plus blessées d’entre elles et, par ailleurs, l’accueil des frères venus de loin. 
Que ces routes soient réparées, comme l’église par la nouvelle « association saint Crépin » pour sa sauvegarde ou, plus profondément, par l’Amour de l’Eucharistie et de la parole de Dieu.
L’Eglise a des défis à relever et il importe de comprendre sa place dans une société mouvante et bien souvent asservie par le prince de ce monde : rôle avant tout d’action de grâce pour l’œuvre de Dieu qui sauve de toute désespérance en se révélant constamment. 

Rendez-vous pour les vœux, et la galette, dimanche 5 janvier à 16h30 au presbytère.

Amitié et prière, 

+ Père Edouard DUCAMPS