Tous invités et invitants !

Tous invités et invitants !
Cliquer sur le flyer pour le programme

lundi 22 juin 2020

Horaires des messes pour le 27 et 28 juin


Eglise Saint Crépin
  • Samedi 27 juin : messe anticipée du dimanche à 16 h (et non à 19h)  :  messe avec les jeunes en clôture du temps fort du pôle jeunes  et la communauté PALAVRA VIVA. 
  • Dimanche 28 juin : messes à 9h et 11h

dimanche 21 juin 2020

Horaires des messes à la paroisse en juin

En juin dans cette période de post confinement et selon les règles de barrière sanitaire (masque obligatoire et gel hydroalcoolique) et de distanciation physique les messes seront toutes célébrées à l'église Saint-Crépin.



Dimanche



- Samedi à 19h : messe anticipée du dimanche
- Dimanche à 9h et 11h

Semaine (ad experimentum) 

Lundi, mercredi : 8h
Mardi, vendredi et samedi à 9h
Jeudi à 19h suivi de l'adoration
Jeudi à la chapelle de Bellevue à partir du 18 juin à 14h30 (jusqu'à nouvel ordre cette messe n'est pas ouverte aux personnes extérieures à la maison de retraite)






samedi 20 juin 2020

Lien 20-21 juin, 12° dimanche du temps ordinaire

Soyez donc sans crainte :
vous valez bien plus qu’une multitude de moineaux !

La messe, Jr 20,10-13 ; Ps 68; Rom 5,12-15 ; Mt 10,26-33.

« Ne craignez pas…quiconque se déclarera pour moi devant les homme, moi aussi je me déclarerai pour lui devant mon Père qui est aux cieux ».  Ce ne sont pas eux (les apôtres) qui vont agir, c’est la vérité et sa puissance libératrice. La vérité c’est donc Jésus et ainsi donc, la source de leur courage, par Jésus, c’est le Père.
Il ne s’agit pas tant de combattre le mal que de rendre l’amour de Dieu présent.


Les intentions de prière pour les défunts.
Samedi 20 juin : Michel HENOCQUE, Michel BERTIN
Dimanche (11h) : José BASTOS et sa famille ; Bernard Gilbert et la famille Gilbert-Herman ; Colette MAHIEUX
Les défunts de la semaine : Simone BRIERE; Paulette MARTEL ; Paulette CHEVALIER; Gnonskan Thierry KMAON.

Psaume 68, « Les pauvres l’ont vu, ils sont en fête : « vie et joie, à vous qui cherchez Dieu ! » Car le Seigneur écoute les humbles, il n’oublie pas les siens emprisonnés.

Bon dimanche,
+Edouard Ducamps

vendredi 19 juin 2020

Jeudi 18 juin 2020 Célébration de la messe du Saint Sacrement à Bellevue !



Après 3 mois de confinement strict entraînant bien des difficultés de tout ordre dont l’arrêt des messes hebdomadaires, l’autorisation est donnée pour une reprise. Les mesures sanitaires de rigueur n’ont été possibles qu’avec un changement d’horaire (provisoire) pour permettre au personnel d’accompagner les résidents à la chapelle (aller et retour), les membres de l’équipe d’aumônerie ne pouvant malheureusement pas encore venir.
Comme vous le voyez, seuls 10 résidents ont pu participer. Tout le monde viendra au fur et à mesure service par service.
Oui, bien des limitations mais quelle joie pour tous ! Les visages des résidents se sont éclairés à l’annonce de la messe puis étaient pressés de la vivre. Le personnel a partagé cette joie transmise par les résidents. 

Et enfin, nous avons prié ensemble autour du Saint Sacrement !
Le Père Nestor nous a invité à prier pour les personnes mortes durant ces 3 mois, pour le personnel des maisons de retraite et hôpitaux, pour la France et le monde, et pour l’Église. Et durant son homélie, il nous a assuré :

« Nous faisons tous partie du même Corps,
oui, nous sommes UN en Christ ! »

Marie PEUGNIEZ, aumônier de l'hôpital

19 juin : fête du Sacré Cœur de Jésus : dernière vidéo de la série



"Je ne vous laisserai pas orphelins"
Nous voici au terme de notre chemin avec la Parole de Dieu.

Regardons, méditons, partageons et relayons ce neuvième et dernier épisode de la série "Je ne vous laisserai pas orphelins" (Jn 14,18)

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube «Diocèse Soissons»
pour suivre nos vidéos 

samedi 13 juin 2020

Lien paroissial samedi 13 et dimanche 14 juin

Cette semaine, au cours des messes, nous avons écouté le discours de Jésus sur la montagne avec le chapitre 5 de saint Matthieu (Béatitudes) et les suivants.

- Dimanche nous fêtons le Saint Sacrement du Corps et du Sang du Christ (fête Dieu). (Compte-tenu des contraintes sanitaires, la procession avec les enfants de la première communion et profession de foi est annulée). Cette fête, instituée au XIII° siècle (Urbain IV, 1264), amplifie déjà le désir de contempler le Saint Sacrement souligné par l’élévation de l’hostie (1200), la présence réelle du Christ dans l’hostie. La dévotion populaire a porté d’amples processions pour signifier que l’Amour de Dieu est pour tous.

- Il y aura exposition du saint Sacrement dans l’église dimanche après-midi de 17h à 18h.

La messe,  Dt 8, 2-3.14b-16a ; Ps 147 ; 1Co10, 16-17; Jn 6, 51-58.



1-L’épreuve du désert (L1) a fait prendre conscience au peuple de la présence agissante de Dieu, c’est une purification salutaire, éclairante pour la vocation du peuple saint : « n’oublie pas le Seigneur ton Dieu qui t’a fait sortir du pays d’Egypte, de la maison d’esclavage ». Il t’a conduit et protégé lors des épreuves du désert, épreuves des serpents mortels, de la soif, de la faim en te donnant la manne venue du ciel. Il t’a appris à te contenter au jour le jour du don de Dieu et à faire confiance. Il t’a éprouvé pour savoir ce que tu as dans le cœur.

2-Le cœur, oui, il s’agit bien de cela. Par le cœur on saigne, on souffre parce que c’est le lieu de l’Amour reçu et donné. C’est le lieu Eucharistique où s'échange des dons. Don de Dieu par Jésus, don de sa sainteté et de la perfection des vertus et nous, don de notre faiblesse et de notre péché. C’est l’Amour de Dieu à partir duquel nous sommes capables de l’amour du frère.

3-L’Eucharistie est donc indissociable de la communion en Dieu dans un admirable échange et c’est aussi la communion avec le frère. Expérience de la communion fraternelle que saint Paul décrit dans l’épître aux Corinthiens. Dès lors que « nous buvons à la même coupe et mangeons le même pain, nous sommes un seul corps, car nous avons part à un seul pain ». C’est le miracle de la communion de l’Eglise à partir de la communion en Dieu par Jésus qui nous introduit dans la sainte Trinité. Le miracle d’une communauté avec ses très grandes diversités culturelles, de race et de conditions sociales. C’est l’Eglise universelle. Un mystère de communion.

4- L’Eucharistie est en fait la seule réponse à la mort. L’Amour vainqueur de la mort qui est perpétué dans ce sacrement. Libération de la peur. Nous pouvons effectuer une lecture spirituelle de ce temps « covid » à partir de l’Eucharistie. La peur a cloué tout le monde à la maison. Nous constatons que beaucoup sont encore traumatisés, nous-mêmes peut-être.
Le manque d’Eucharistie durant cette période est bien plus que le manque de convivialité. A chaque fois que nous buvons à la coupe et mangeons le pain de vie, nous avons la vraie nourriture car « celui qui boit mon sang et mange ma chair demeure en moi et moi en lui. Et celui qui mange ma chair vivra éternellement.
Lorsque nous disons Amen en communiant lorsque nous est présenté « le corps du Christ, nous sommes en situation réelle que la messe vidéo ne peut remplacer. Google trouve là sa limite. C’est bien à la fraction du pain que les pèlerins d’Emmaüs ont reconnu Jésus ressuscité ! Jean dit bien ; « qui mange ma chair et boit mon sang », l’expérience de Jésus, Verbe fait chair » pour faire des croyants des hommes et des femmes nouveaux, les enfants de Dieu, dont la liberté est la caractéristique et le fruit. Libérés de toute peur, libre de dire « je crois », Amen, et de se démarquer de tout ce qui s’oppose à la vie en plénitude.

5– Voilà une belle manière de revisiter notre foi dans la présence réelle. De nous baigner dans la présence vivifiante du Seigneur dans notre vie et, surtout, d’actualiser son action de salut sur chacun des croyants, Amen. Ma vie est entre tes mains, ce combat est le tiens.
Le déconfinement de la foi, en quelque sorte. La fête Dieu est un déconfinement permanent de notre baptême. Afin que nous devenions ce que nous recevons, le corps du Christ. Participer à l’Eucharistie, c’est rester au cœur de notre foi et porter celle de ceux qui sont loin.


Les intentions de messes :

- Pour les défunts :  Bernard Gilbert et le familles Gilbert-Herman ; Marie-Louise Digard et les défunts de la famille; Jean-Marie Printemps ; Michel et Rose Robin ;Fanny Couvreur, Annick Coezzi.

- Les défunts de la semaine : Anne-Marie Delvaux ; Colette Mahieux, née Osselin ; Bernadette Fourt.

« Seigneur Jésus, dans cet admirable sacrement, tu nous a laissé le mémorial de ta passion ; donne-nous de vénérer d’un si grand amour le mystère de ton corps et de ton sang, que nous puissions recueillir sans cesse le fruit de ta rédemption. Toi qui règnes pour les siècles des siècles » Amen.
(oraison de la messe).
P. Edouard.

Ecoutez la séquence pour la Fête Dieu : Lauda Sion salvatorem

Cliquez ici pour les paroles du chant Lauda Sion salvatorem





vendredi 12 juin 2020

La vidéo de notre évêque pour ce dimanche du Saint Sacrement



"Je ne vous laisserai pas orphelins"
Poursuivons notre chemin jusqu'à fin juin avec la Parole de Dieu.

Regardons, méditons, partageons et relayons le huitième épisode de la série "Je ne vous laisserai pas orphelins" (Jn 14,18)

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube «Diocèse Soissons»
pour suivre nos vidéos et rendez-vous chaque vendredi matin
pour visionner cette nouvelle série.

dimanche 7 juin 2020

Lien paroissial des 6 et 7 juin


Lien du 6 juin, Veille de la solennité de la sainte Trinité.
Saint Norbert qui a fondé une communauté des chanoines réguliers près de Laon, à Prémontré (1120) avant d’être nommé archevêque à Magdebourg.

·     -  La messe de samedi , 2 Tim 4,1-18 ; Ps 70 ; Mc 12,38-44.
      


Un passage à mon sens intéressant de la lettre de Paul dit  d’entendre du nouveau ». :  « Un temps viendra où les gens ne supporteront plus  l’enseignement de la saine doctrine ; mais au gré de leurs caprices, ils iront se chercher une foule de maîtres pour calmer leur démangeaison d’entendre du nouveau ». Déjà, le mirage d’une certaine modernité travaillait les gens de l’époque. Une attitude qui consiste à ne penser valable que ce qui est nouveau et de chasser tout le reste comme inférieur  faisant ainsi table rase de toute mémoire. Un relativisme bien contemporain et qui conduit à l’épuisement. Or, l’essentiel est présent, seulement appréhensible si la personne accepte que cela ne dépend pas d’elle-même ou  du monde. « Heureux les pauvres de cœur car le royaume des Cieux est à eux » !

Peut-être ces pensées émergent-elles de nos vies en cours de déconfinement car c’est bien le moment de réaliser que nous n’avons pas entièrement prise sur le cours des choses !

·   
   -La messe de la sainte Trinité, Ex.34, 4b-6.8-9 ; Cantique Dan.3 ;2 Co 13,11-13 ; Jn 3,16-18.
« Gloire au Père et au fils, et au saint Esprit : au Dieu qui est, qui était et qui vient ! »


Les intentions de  la messe sont les suivantes :
-  Chantal PECRIAUX et sa famille ; Bernard GILBERT HERMAN ; Yvonne APS ; Annick MEUNIER ; Lucie LISERON  et Oliste GÊNE, Christian GONY; Robert RICHARD ; famille PANCRAZY, CALLEJA , REFALO

-   Les défunts de la semaine :  Jean-Claude FOUCARD ; Fany COUVREUR ; Monsieur COLLET ; Patrick LOISELEUR.

-          Divers : pour les saints, les prêtres et diacres.

Dieu notre Père, tu as envoyé dans le monde ta parole de vérité et ton Esprit de sainteté pour révéler aux hommes ton admirable mystère ; donne-nous de professer la vraie foi en reconnaissant la gloire de l’éternelle Trinité, en adorant son unité toute puissante. Par Jésus Christ, ton fils, notre Seigneur.
Bon dimanche,
P. Edouard, Nestor et Pierre.

vendredi 5 juin 2020

Lien paroissial, vendredi 5 juin

Mémoire de saint Boniface, martyr (+754) apôtre de la Germanie et réorganisateur de l'Eglise Franque. Massacré avec 52 compagnons à Dokkum (Hollande). 
- La messe, 2 Tim 3,10-17; Ps118; Mc 12, 35-37.
Lire ici les textes de la messe de ce vendredi
 Deux mots émergent : enseignement et écriture. 
Jésus lui-même enseigne en s'appuyant sur l'Ecriture comme dans le passage de l'Evangile. Il a répondu au démon dans le désert d'après l'Ecriture. Sur le chemin d'Emmaüs, ressuscité, il a conversé avec ses compagnons en parlons de "tout ce qui le concernait dans les écritures" et ceux-ci avaient le cœur éveillé à cette parole pour pouvoir ensuite le reconnaître. Paul instruit Timothée, lui disant :"...tu connais les Saintes Ecritures : elles ont le pouvoir de te communiquer la sagesse, en vue du salut par la foi que nous avons en Jésus Christ." Car ignorer l'Ecriture, c'est ignorer le Christ. Enfin, il est loin le temps où l'accès à l'écriture était réservé à quelques uns. Le concile Vatican II l'a rendu à tous; ainsi, Ecriture et Tradition sont le lieu de la transmission de la foi.

- Horaires de messe rectification: vous avec noté une erreur pour la messe à Bellevue : il faut lire 14h30 et non 10h (à partir du 18 juin - jusqu'à nouvel ordre personnes extérieures à l'établissement non autorisées). 


- A lire, une lettre adressée par Mgr de Moulins-Beaufort, président de la Conférence des évêques de France, au président Macron sur l'après-covid : "Le matin sème ton grain".

A demain, 
P. Edouard, Nestor et Pierre.

Une nouvelle vidéo de notre évêque pour la fête de la Sainte Trinité


"Je ne vous laisserai pas orphelins"
Poursuivons notre chemin jusqu'à fin juin avec la Parole de Dieu.

Regardons, méditons, partageons et relayons le septième épisode de la série "Je ne vous laisserai pas orphelins" (Jn 14,18)

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube «Diocèse Soissons»
pour suivre nos vidéos et rendez-vous chaque vendredi matin
pour visionner la suite de cette série.

mercredi 3 juin 2020

Lien paroissial : mercredi 23 juin

Cliquer ici pour en savoir +
Nous faisons mémoire des 22 martyrs de l’Ouganda, Charles Lwanda et ses compagnons brûlés vifs à Namugongo en 1886.
- La messe, 2 Tim 1,1-3.6-12; Ps 122 ; Mc 12,18-27.
Lire ici les textes de la messe de ce jour
« Lorsqu’on ressuscite d’entre les morts, on ne prend ni femme ni  mari, mais on est comme des anges dans les cieux. »Mc 12

- HORAIRES DES MESSES
En semaine, d’après ce qui ressort du questionnaire proposé, les horaires ad experimentum (à l’essai) au mois de juin seront :
LUNDI : 8h
MARDI : 9h
MERCREDI : 8h
JEUDI : 19h suivi de l’adoration et 14h30 à Bellevue dès le 18 juin (messe non ouverte aux personnes extérieures à la maison de retraite jusqu'à nouvel ordre)
VENDREDI : 9h
SAMEDI : 9h 

Le Dimanche, seront maintenus les horaires de la Pentecôte, à savoir : 
SAMEDI 19H à ST Crépin
DIMANCHE 9h et 11h à st Crépin. 
La limitation du nombre de personnes persiste (une chaise sur trois et un rang sur deux, aussi nous pourrions ajouter une messe en soirée s’il faut refuser l’entrée à 11h.
Il reste obligatoire de porter le masque et de purifier les mains en entrant et en sortant. Une équipe d’accueil vous indiquera la marche à suivre.
Dès juillet, un régime d’été sera proposé, sans doute comme l’an passé. Une messe en village et la messe à st Crépin. Sauf contre ordre sanitaire.  La feuille paroissiale recommencera aussi.

Vers toi j’ai les yeux levés, vers toi qui es au ciel…nos yeux levés, vers le Seigneur notre Dieu, attendent sa pitié. »Ps 122

A bientôt,
P. Edouard, Pierre et Nestor

lundi 1 juin 2020

Lien paroissial, lundi 1 juin, Marie Mère de l'Eglise

- C’est fête pour le diocèse, puisque Notre Dame de Liesse est célébrée. Les grandes festivités prévues initialement sont différées en septembre, les confirmations et « Liesse we can ». Il n’en demeure pas moins que Notre Dame intercède pour notre diocèse qui en a bien besoin car la mission est importante et les ouvriers peu nombreux.

- La reprise des messes s’est très bien déroulée. Trois messes ont réuni 250 personnes, une petite moitié de l’affluence ordinaire. L’équipe d’accueil et de nettoyage a été à la hauteur, joyeuse, et motivée. L’église sera désinfectée chaque semaine.

Nous sommes vraiment sortis du cénacle en cette fête de la Pentecôte, il faut du temps pour se désengourdir et reprendre confiance!
Joignez-vous au questionnaire pour valider les horaires de messes de semaine et proposer éventuellement vos services pour la paroisse.
Nous faisons le point avec l’équipe d’animation et d’accueil mercredi pour valider les horaires des messes de semaine et des week-end à venir.
Pour les messes de cette semaine nous continuons comme en confinement : laudes 7h30, messe 8h sauf le mardi la messe  à 9h. L’adoration est toujours le jeudi de 19h à 21h.
Nous nous dirigeons vers la fête de la sainte Trinité dimanche prochain et la période liturgique est le temps ordinaire.

« Heureuse Vierge Marie, tu as enfanté le Seigneur ! Bienheureuse mère de l’Eglise, tu fais brûler en nous l’Esprit de ton fils Jésus, le Christ » (antienne de l‘Evangile).

A bientôt, 
P. Edouard