mardi 12 février 2019

Dimanche 17 février

Comme chaque 3ème dimanche du mois, 'dimanche communautaire' à la paroisse :

- 9h30 au presbytère : catéchisme pour adultes ouvert à tous (avec les catéchumènes)
- 11h messe à Saint Crépin
- 12h30 : repas partagé (chacun peut apporter un plat salé ou sucré et inviter largement)
- 16h30 : halte spirituelle au Couvent de Cerfroid



lundi 11 février 2019

Témoignage




« Oui la maladie est une croix… 
La maladie est une prière, la plus grande prière de ma vie… 
Merci Seigneur de t’être fait assez petit pour que je puisse te ressembler… Merci pour les quelques soulagements qui me rappellent le prix inestimable de la Vie… 
Sois béni ! Moi aussi je t’aime. »

Certains d’entre nous ont entendu une partie de cet extrait ce matin lors de la messe du Dimanche de la santé. Le Père Edouard l’a cité dans son homélie. 

Vous connaissez probablement son auteur : Jeanne Pelat, jeune fille de 21 ans atteinte de myopathie et autres maladies évolutives, connue par sa présence au Téléthon. Si vous voulez la connaître mieux et peut-être découvrir comment Dieu peut accompagner et faire vivre ces personnes vivant de grandes souffrances, je vous conseille son livre :

Dieu est VIE en chacun à tout moment !

Marie PEUGNIEZ, aumônier d'hôpital

samedi 9 février 2019

Répétition chorale le 11 février

Amis choristes !

notre prochaine répétition est prévue le lundi 11 février

A l'église saint Crépin de Château-Thierry de 20h30 à 22h

Au programme

- la messe de l'Emmanuel : 
KYRIE et GLORIA  
SANCTUS, ANAMNESE, AGNUS DEI

- le beau chant en latin  : ANIMA CHRISTI

- et ce dernier chant VENEZ VOUS ABREUVER

Elise Moracchini


jeudi 7 février 2019

Dimanche de la santé, 10 février



Prière pour le Dimanche de la Santé 2019

Ta Parole est une lampe sur ma route,
elle me réjouit de jour comme de nuit,
elle me réchauffe et me rassure.
Seigneur, donne-moi le désir de me laisser aimer,
pour que ma vie témoigne d’une bonne Nouvelle !
Ta Parole est une source vivifiante,
elle étanche ma soif, au cœur de mes souffrances,
elle me pénètre et me libère.
Seigneur, donne-moi la force de partager cette Vie
de la faire grandir et de ne pas la garder pour moi.






pour tous les professionnels de santé, rendez-vous le 9 février


mercredi 6 février 2019

Château-Thierry, le trésor de l'Hôtel-Dieu ... chapitre 2

Nous avons ouvert en janvier 2019 un nouvel espace sur le blog de notre paroisse pour mieux connaître le trésor de l'Hôtel-Dieu de Château-Thierry.

Grand merci à François DIDOLOT, Président de l'association Arts et Histoire de Château-Thierry qui a accepté de retracer l'histoire de cet Hôtel-Dieu et de nous introduire dans cette formidable aventure humaine et spirituelle locale qui s'inscrit dans la longue tradition de l'Eglise d'accueil des pauvres et des malades.

Aujourd'hui, deuxième chapitre portant sur la création de l'Hôtel-Dieu de Château-Thierry
... à suivre le mois prochain !

Cette série d'articles successifs  est accessible de manière permanente sur le bandeau droit de ce blog.



La création de l'Hôtel-Dieu de Château-Thierry

Nous voici à la grande époque des créations des hôtels-Dieu. Le principe général de fonctionnement était pratiquement celui des fondations actuelles, avec une dotation en capital principalement sous la forme de terres et de maisons, dont les revenus permettent de les faire fonctionner sur la durée. Et bien sûr des modes d’administration dépendant des volontés des donateurs, distincts du patrimoine général de l’Eglise. Nous verrons le contexte de la fondation de l’hôtel-Dieu de Château-Thierry, puis le testament de Jeanne de Navarre, les principes généraux retenus dans celui-ci, et enfin l’exécution dudit testament par les exécuteurs testamentaires.



Jeanne de Navarre


lundi 4 février 2019

Aube blanche, gilet jaune et gilet rouge

L’arc en ciel dans la bible est signe d’alliance ! Cherchons-la.

Pour la liturgie de l’Eglise, le nouveau baptisé est revêtu de blanc (parfois une aube), signe de la purification reçue par grâce. Jésus, cause de cette libération du péché et de la « crainte de la mort » (He 2,
14-18), a été reconnu comme le Messie attendu par le vieux Siméon lors
de la présentation au Temple du jeune Jésus (Lc 2, le 2 février). Une
lumière a jailli sur le monde, dévoilement des pensées profondes et des cœurs, signe de contradiction. La vie trouve sa dimension car le salut est révélé. C’est un parcours de vie à construire.

Les citoyens en colère ont revêtu des gilets jaunes ou se parent de rouge, c’est la nouvelle « liturgie républicaine ». Les « politiques » offrent en contrepartie des perspectives de loisir, des plans financiers à n’en plus finir, des discussions qui se veulent prometteuses.
Face à cela, lassitude, défiance et déception pointent leur nez. L’humain en tout cela se cherche un ancrage fort pour emporter l’adhésion.

Le « gilet blanc » du baptême signe une révolution fondamentale. Il nous offre la vertu de l’Amour à vivre et à décliner dans nos réalités humaines, politiques, sociales, sociétales, financières,moyennant la vérité et le pardon.

Or, le point de vue de Dieu est ordinairement écarté dans la société. La charité est le véritable esprit du christianisme. Aux gilets blancs d’en témoigner, de le rappeler à temps et contretemps, avec la hauteur de vue de la vie éternelle, avec courage, fermeté et humilité.
+ Abbé Edouard Ducamps