Incendie à Notre Dame de Paris

Incendie à Notre Dame de Paris
Incendie à Notre Dame de Paris

lundi 4 février 2019

Aube blanche, gilet jaune et gilet rouge

L’arc en ciel dans la bible est signe d’alliance ! Cherchons-la.

Pour la liturgie de l’Eglise, le nouveau baptisé est revêtu de blanc (parfois une aube), signe de la purification reçue par grâce. Jésus, cause de cette libération du péché et de la « crainte de la mort » (He 2,
14-18), a été reconnu comme le Messie attendu par le vieux Siméon lors
de la présentation au Temple du jeune Jésus (Lc 2, le 2 février). Une
lumière a jailli sur le monde, dévoilement des pensées profondes et des cœurs, signe de contradiction. La vie trouve sa dimension car le salut est révélé. C’est un parcours de vie à construire.

Les citoyens en colère ont revêtu des gilets jaunes ou se parent de rouge, c’est la nouvelle « liturgie républicaine ». Les « politiques » offrent en contrepartie des perspectives de loisir, des plans financiers à n’en plus finir, des discussions qui se veulent prometteuses.
Face à cela, lassitude, défiance et déception pointent leur nez. L’humain en tout cela se cherche un ancrage fort pour emporter l’adhésion.

Le « gilet blanc » du baptême signe une révolution fondamentale. Il nous offre la vertu de l’Amour à vivre et à décliner dans nos réalités humaines, politiques, sociales, sociétales, financières,moyennant la vérité et le pardon.

Or, le point de vue de Dieu est ordinairement écarté dans la société. La charité est le véritable esprit du christianisme. Aux gilets blancs d’en témoigner, de le rappeler à temps et contretemps, avec la hauteur de vue de la vie éternelle, avec courage, fermeté et humilité.
+ Abbé Edouard Ducamps

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire