mercredi 28 mai 2014

Ca fait du bien de raconter à des gens qui essaient de comprendre ...



L'Eglise envoie des personnes auprès des personnes malades et/ou âgées. Elles ont à être signes à la manière de Jésus, que Dieu-Amour est présent et qu'Il propose de porter les souffrances avec chacun. Etant aumônier de l'hôpital et Bellevue, je vous partage un récit de visites :


Visite dans un service de l'hôpital : Une infirmière me dit « Peut-être pouvez-vous aller voir ce monsieur, il aime parler et en a besoin. Il a peu de visites ». « OK, je vais lui dire bonjour »

            Je frappe à la porte, entre et me présente « Je m'appelle Marie et je suis aumônier catholique. Je passe discuter avec les personnes qui le désirent ». Il me répond « Ah, c'est gentil mais vous savez, tout ça, je n'y crois pas mais je veux bien parler » « Très bien, il y a longtemps que vous êtes ici ? »

« Quelques jours mais je suis à Bellevue depuis quelque temps. Le temps est bien long. » Puis il me raconte :

Il est né à la fin de la guerre 14-18, n'a pas connu son papa qui est mort à la guerre et n'a été reconnu que 4 ans après. Heureusement, il a eu un beau-père avec un très grand cœur. Puis il s'est marié et a eu 3 enfants, un garçon est décédé il y a peu. Il a travaillé dans une grande entreprise où il a monté en grade progressivement et a mis tout son cœur en « formant un syndicalisme » pour aider les ouvriers.

A plusieurs reprises, il a eu les larmes aux yeux en évoquant son papa, son beau-père, son fils et aussi les ouvriers qu'il a pu aider mais aussi ceux qu'il n'a pas réussi à aider. Je le remercie de m'avoir partagé ces moments de vie et lui propose d'aller le voir lorsqu'il retournerait à Bellevue. Il accepte sans hésiter.


            Deux ou trois semaines plus tard, je lui rends visite à Bellevue. Je me re-présente, il se rappelle vaguement de ma visite, il est content que je lui propose de m'asseoir près de lui pour parler. Et il parle :

« On m'a changé de chambre car j'étais à côté d'un monsieur qui faisait du bruit et me « fatiguait ». Je suis mieux ici mais... Peut-être je m'habitue mais... vous savez c'est dur quand on est petit enfant, qu'on n'a pas connu son papa et qu'ils attendent 4 ans pour reconnaître sa mort (sanglots). Et puis... j'ai fait l'autre guerre aussi, j'étais 2ème classe (je n'ai pas voulu monter en grade) et même simple 2ème classe, j'ai envoyé des copains se faire tuer... On me donnait l'ordre de les envoyer en mission, je les envoyais et pourtant je savais qu'ils avaient 1 chance sur 2 de ne pas revenir, et je les envoyais quand même... J'envoyais des copains... Je me sens coupable... (sanglots). » Après un temps de silence, je lui parle de tout ce qu'il a fait au niveau de son syndicalisme pour faire du bien aux autres. Pendant un moment, il me raconte ce qu'il a essayé effectivement de faire pour aider. Ce qui est important pour lui : faire avec son cœur. Puis, il reprend ses souvenirs de guerre et ses sentiments de culpabilité (sanglots)... J'essaie de lui dire combien j'ai entendu qu'il a un grand cœur et a essayé de faire ce qu'il a pu pour aider les autres, que je crois que c'est essentiel.

Je lui propose de le laisser et de revenir plus tard. Il accepte tout de suite en précisant « Ça fait du bien de raconter à des gens qui essaient de comprendre. Les gens ne peuvent pas comprendre, ils n'écoutent pas... ».


Je confie bien entendu ce monsieur au Seigneur. Ce monsieur n'a pas la grâce de la foi, comment l'aider à trouver une certaine paix ? Les solutions qui m'apparaissent sont :

-        Tout d'abord, continuer à aller lui rendre visite

-        Prier

-        Demander à l'Eglise dont les membres ont à se porter les uns les autres et qui m'a envoyé en mission auprès de ces personnes, de m'aider. Alors, je demande à ceux qui le peuvent de prier pour ce monsieur (mais aussi pour tous ceux qui ont vécu ces drames de la guerre) qu'il trouve la Paix et...


Merci Seigneur de m'avoir appelée, et de me porter pour être auprès de ces personnes qui connaissent la souffrance ; et merci à l'Eglise et ses membres de prier pour les souffrants !




Marie Peugniez

lundi 26 mai 2014

Jeudi de l'Ascension

 Qu'est-ce que l'ASCENSION ?


Les textes de la messe de la fête de l'ASCENSION




Messe unique à 11 h à Saint Crépin


Que le Seigneur tout-puissant vous bénisse :
il élève aujourd'hui son Fils dans la gloire et vous ouvre ainsi le chemin du Ciel !

Après sa résurrection d'entre les morts
Jésus s'est manifesté tout proche de ses disciples : 
qu'il ait pour vous un visage de paix quand il viendra juger le monde !

Vous savez qu'il est assis à la droite du Père ; 
mais cherchez-le, trouvez-le aussi auprès de vous jusqu'à la fin comme il l'a promis !

Concerts

La chorale « Soupape » de Château-Thierry,
La chorale « Entre la Douve et l'Ay » de La Haye du Puits,
Jocelyne Renaux et François Corvellec,
ont l’honneur de vous inviter à leurs concerts qui auront lieu
le samedi 7 juin à 20h30 en l'église Notre-Dame-de-l'Assomption de Coincy
le dimanche 8 juin à 18h en l'église Saint-Crépin de Château-Thier
ry

mercredi 21 mai 2014

Une belle lettre d'enfant

Les enfants écrivent chacun leur demande de première communion.
Comment ne pas associer la communauté à la joie de ce courrier spontané
d'une fille de 9 ans !
Qu'en pensez-vous ?

lundi 19 mai 2014

Atelier de la PAROLE DE DIEU

Jeudi 22 mai à 20 h 30 au presbytère - atelier de la Parole de Dieu - ouvert à tous !

1000 manières de dire sa foi

 
 
Quand un enfant choisit d'illustrer le gâteau de sa première communion par une belle phrase sortie de son cœur qui dit SA FOI, c'est BON et BEAU, pas seulement pour les yeux !
Bravo aussi aux pâtissières de cette merveilleuse famille.
 

dimanche 18 mai 2014

MESSE DU 18 MAI 2014 - 5ème dimanche de Pâques

Dieu nous a tous appelés, ...
Le 17 avril à Saint Crépin, le 27 avril à Etampes, le 4 mai à la Chapelle sur Chézy,  le 11 mai à Montreuil et à Saint Crépin,  le 25 mai à Blesmes et à Saint Crépin  Dieu a appelé et appellera les enfants qui ont fait, ou feront  leur première communion,

aujourd'hui il appelle plus particulièrement : Thomas, Eloi, Auël, Kyllian, Margot, Emma, Enzo, Emma, Alan, Cassandre, Maxime, Eloïse, Jeanne, Louis, Manon,Jules, Alicia, Maureen,


Dieu nous a tous appelés...nous sommes le Corps du Christ...




"J'ai vu l'eau vive..."











"Pour les hommes, pour les femmes, pour les enfants de la terre, ton église qui t'acclame, viens te chanter sa prière"









                   "Je te reçois, Jésus dans cette hostie; Mon sauveur et mon Roi, je m'abandonne à Toi."



Chant gestué  offert par
les enfants des premiers pas dans la foi







"Marche avec nous, Marie, aux chemins de nos vies, ils sont chemins vers Dieu, ..."




jeudi 15 mai 2014

Expo à voir ou à revoir



VOIX D’ECRIVAINS ET D’ARTISTES

Exposition du 5 avril au 15 Juin au SILO, U1 à Château-Thierry , 53 rue Paul Doucet. Exposition ouverte : mercredi, vendredi, samedi, (10-12h, 14-18h).
Le beau dépliant remis aux visiteurs explique le sens de cette exposition . Dans le cadre des célébrations du Centenaire de la Grande Guerre, les villages de Mont-Saint-Père, Oulchy-le-Château, Villeneuve-sur-Fère, la ville de Château-Thierry et l'Association Camille et Paul Claudel en Tardenois se sont réunis sur un projet fédérateur : faut-il dire l'indicible, et avec quels moyens quand on est combattant ou témoin des horreurs de la guerre ? Dans trois villages proches du sud de l'Aisne, Villeneuve-sur-Fère, Mont-Saint-Père, la Butte Chalmont à Oulchy-le-Château, qui ont particulièrement souffert durant la guerre de 14-18, trois artistes éminents Paul Claudel, Paul Landowski et Charles Lhermitte ont dit leur horreur devant la guerre par des moyens aussi différents que l'écriture, le dessin, la sculpture, la photographie. La présentation de ces 3 artistes se déroule dans les vastes pièces comme des hall d’exposition. Photos miniatures montant les « dévastations » de la guerre dans le village de Mont St Père et des environs et photo majestueuse des Fantômes de la Butte Chalmont Œuvres littéraires de Paul Claudel, des sculptures de Camille Claudel, les bustes de son frère Paul et de Léon Lhermitte. Une belle façon d’honorer les victimes de la guerre et de devenir artisan de paix. Cette citation de Paul Claudel résume le sens de cette exposition.
Héros , qui avez été versés en masse dans la terre comme du blé, Froment pur dont l’étroit sillon impassable a été comblé, qui flamboie et qui foudroie depuis les Vosges jusqu’à la mer du Nord, C’est à vous que va ma pensée , vous surtout dans les pieds des vivants qui êtes les morts. !

mardi 13 mai 2014

Première des Communions à la paroisse ... ils ont dit ...

Au fil des dimanches à Saint Crépin et dans les villages est célébrée la première des Communions.
Du Jeudi Saint jusque fin mai, plus de 80 enfants reçoivent ce sacrement.
... l'occasion pour notre communauté de porter dans la prière ces enfants et de nous associer à leur action de grâce !

Voici quelques uns de leurs mercis au SEIGNEUR !

- SEIGNEUR, nous te disons MERCI de nous accueillir dans ton Eglise et de nous permettre de faire aujourd'hui notre première Communion aujourd'hui avec nos copains, entourés de nos familles et amis.

- SEIGNEUR, nous te disons MERCI de nous donner ta force pour pardonner et surtout de nous avoir accordé ton pardon.

- SEIGNEUR, nous te disons MERCI de veiller sur ceux que nous aimons, de mettre autant d'amour dans le coeur de toutes les personnes qui nous guident vers toi : nos prêtres, nos familles, nos catéchistes.

- SEIGNEUR, nous te disons MERCI de nous servir de guide, de veiller sur nous et de nous apprendre le bon chemin vers JESUS CHRIST.

- SEIGNEUR, nous te disons MERCI de nous aider à grandir dans la vie chrétienne et de te découvrir un peu plus chaque jour.

- SEIGNEUR, nous te disons MERCI pour nos parents qui nous ont appris à te connaître, à t'aimer ; ils nous ont conduit à l'Eglise et permis de faire un pas de plus aujourd'hui.
 

dimanche 11 mai 2014

lundi 5 mai 2014

11 mai, journée mondiale de prière pour les vocations



Allez, sans peur pour servir !

Il n'est pas simple pour des jeunes qui se posent la question d'une vocation spécifique de prendre et de trouver les moyens d'avancer dans la confiance pour risquer un engagement. Le pape François leur donne quelques repères :

Chaque vocation, malgré la pluralité des voies, demande toujours un exode de soi-même pour centrer sa propre existence sur le Christ et sur son Évangile…Je vous invite à écouter et à suivre Jésus, à vous laisser transformer intérieurement par ses paroles qui "sont esprit et sont vie" (Jn 6, 63)

Cela vous fera du bien de participer avec confiance à un chemin communautaire qui sache libérer en vous et autour de vous les meilleures énergies. …Aucune vocation ne naît toute seule ou ne vit pour elle-même. La vocation jaillit du cœur de Dieu et germe dans la bonne terre du peuple fidèle…

…Cette « haute mesure de la vie chrétienne ordinaire » signifie parfois aller à contre-courant et comporte de rencontrer également des obstacles… Mais la véritable joie des appelés consiste à croire et à faire l'expérience que le Seigneur, lui, est fidèle, et qu'avec lui nous pouvons marcher, être des disciples et des témoins de l'amour de Dieu, ouvrir notre cœur à de grands idéaux, à de grandes choses. « Nous chrétiens nous ne sommes pas choisis par le Seigneur pour de petites bricoles, allez toujours au-delà, vers les grandes choses. Jouez votre vie pour de grands idéaux ! »

Aux JMJ, le pape disait aux volontaires:
"Dieu appelle à des choix définitifs ; il a un projet sur chacun : le découvrir, répondre à sa propre vocation est une marche vers la réalisation heureuse de soi-même. Dieu nous appelle tous à la sainteté, à vivre sa vie, mais il a un chemin pour chacun."

Abbé Bernard PROFFIT



Prions,


Seigneur, aujourd'hui
comme de tous temps,
Tu ne cesses d'appeler :
« Allez, sans peur, pour servir. »

Les baptisés, en répondant à leur vocation,
manifestent l'initiative de Dieu.
Ceux qui font un pas
en réponse à cet Amour premier
découvrent que tu les attends
à bras ouverts.

Seigneur, conduis et anime
la vie fraternelle et liturgique
des communautés chrétiennes.
Qu'elle avive en chacun,
notamment les plus jeunes,
le désir de discerner
leur vocation singulière
pour se mettre pleinement
au service de Dieu et de l'évangélisation.

Seigneur, éclaire et fortifie
ceux que tu appelles
à te consacrer pleinement leur vie
sur le chemin du mariage,
de la prêtrise et de la vie consacrée.
Amen.