Reprise des messes publiques avec 30 personnes maximum dans l'assemblée (sans inscription préalable)
- samedi 28 novembre à 18h30 à Fossoy
- dimanche 29 novembre à l'église Saint Crépin de Château-Thierry : 9h - 11h - 18h
- en semaine à Saint Crépin (à partir du lundi 30/11) : du lundi au samedi à 9h

mardi 31 mars 2020

Lien paroissial - mardi 31 mars


Silence religieux.

Lire ici les textes de la messe du jour : Nb21,4-9;Ps 101;Jn8,21-38 :
"Fils de l'homme, élevé sur la croix, tu attires à toi tous les hommes".

A demain,
+ Edouard Ducamps

Communiqué de notre évêque pour la Semaine Sainte

Moi je suis la résurrection et la vie ! Jn 11, 25 

Chers amis, 
C’est une Semaine Sainte bien singulière que nous nous apprêtons à célébrer dans 8 jours. 
... Par cette lettre, je viens vous donner des indications qui permettront aux chrétiens de l’Aisne de vivre à distance la Semaine Sainte. 
...  Dès à présent, nous vous annonçons la programmation via Youtube des 5 offices ci-dessous mentionnés. Le lien d’accès aux célébrations par internet sera en page d’accueil du site internet du diocèse de Soissons. www.soissons.catholique.fr (ce lien sera actif dès le début de la retransmission).

Cliquer ici pour lire la suite et l'intégralité du message de Mgr Renauld de DINECHIN


lundi 30 mars 2020

Lien paroissial lundi 30 mars 2020


"Dieu qui nous combles de bénédiction par la richesse infinie de ta grâce, fais-nous quitter ce qui ne peut que vieillir, fais nous entrer dans ce qui est nouveau, et nous serons préparés à la gloire du Royaume" (oraison du jour). 

Les textes de la messe du jour - cliquer ici; Dn 13, 41c-62; Ps 22; Jn8,1-11: 
En sauvant la femme adultère de la lapidation légale par de sinistres pécheurs, Jésus montre que la loi ancienne ne peut rien pour sauver. Il propose au contraire de relever les méchants et les pécheurs: les uns prenant conscience de leur injustice et la femme s'entendant dire "je ne te juge pas: va et ne pèche plus". Magnifique! La force de la nouveauté chrétienne dans toute son exigence est manifestée. Jésus donnera sa vie pour faire comprendre la loi nouvelle de l'Amour et de la vie! "

- Un témoignage de Marie-Laure Liévin sur le confinement : petit témoignage d’un travailleur social au temps du coronavirus :
« Ma pratique professionnelle consiste à accompagner des familles et des enfants dans deux quartiers prioritaires de la ville de Château-Thierry, c’est-à-dire proposer un soutien dans différents domaines de la vie. Il s’agit aussi bien d’une aide à la parentalité dans les relations parents-enfants, qu’une aide dans la vie sociale (accès aux aides sociales) ou encore soutenir les personnes dans leur accès à la citoyenneté et à l’autonomie. Vaste programme qui demande une infinie modestie. Confinée chez moi je n’ai comme seul outil de travail qu’un téléphone professionnel à disposition. Dès le début de cette épidémie j’avais imaginé un désarroi immense chez les personnes que j’accompagne habituellement : comment faire, confiné dans son appartement, son quartier ne pouvant sortir que de manière très limitée. Et pourtant, à ma grande surprise, des familles témoignent que cet enfermement ne les contraint pas trop. Certains me disent qu’habitué à vivre isolé, sans contact avec beaucoup de monde, sortant peu, finalement cette situation ne les change pas trop de leur vie ordinaire. Bien sur certains vivent cette situation avec plus de difficulté, en particulier quand il y a des jeunes enfants à occuper. Mais ce discours des familles et de certains adolescents qui expriment au fond un enfermement qu’ils vivent de manière habituelle, m’a beaucoup interpellée. Cette situation d’épidémie m’a fait prendre conscience de la souffrance vécue de manière habituelle et dont j’avais sans doute sous-estimé l’importance. Une solitude infinie qui ne se dit pas par ceux-là même qui n’ont pas les moyens de prendre le train de la «modernité» : société de consommation, excessive, démesurée : pas d’argent à dépenser, pas suffisamment d’estime de soi pour communiquer et entrer en relation avec d’autres. Dans ce grand malheur que nous vivons je découvre que cette situation a changé mon regard à l’égard de nombreuses personnes. Un regard plus juste et je le souhaite plus aidant".

- Pierre et Nestor sont "sérieux" dans le confinement et la prière.

PERSPECTIVE: la vie continue, l'après se prépare : 

Vous trouverez prochainement sur le blog les indications pour passer une belle semaine sainte en vidéo avec l'évêque, KTO, le Pape. 
Merci pour les buis, je suis en tournée de ramassage: comme vous êtes disponibles! Il en faut toujours…. 

A demain et n'oubliez pas, "Il est vivant" . P. Edouard, Pierre et Nestor.

Prières partagées


Marie, aumônier à l’hôpital et à la maison de retraite nous partage quelques prières proposées et affichées à la chapelle de Bellevue en ce temps de confinement..
Portons dans notre prière tous les malades et personnes âgées.


dimanche 29 mars 2020

Lien paroissial - dimanche 29 mars 2020

5° dimanche de carême : "Que ta grâce nous obtienne, Seigneur, d’imiter avec joie la charité du Christ qui a donné sa vie pour le monde" (oraison de la messe dominicale).

- Nous avons célébré la messe paroissiale à 11h00 et sonné les cloches de l’Angélus à midi.( Il est désormais proposé aux villages qui le peuvent de sonner les cloches chaque dimanche midi) .Par ailleurs, vous nous manquez. Les catéchumènes aussi…

- Les textes : Ez 37,12-14; Ps129; Rm8,8-11; Jn11,1-45 (la résurrection de Lazare) : « Je suis la résurrection et la vie, dit le Seigneur, celui qui croit en moi ne mourra jamais».
Retrouvez ici les textes de la messe du dimanche 29 mars 


L’intensité liturgique s’accroît, comme la situation que nous vivons. Les signes donnés par Jésus, de par la guérison de l’aveugle-né et cette fois la résurrection de Lazare, son ami, précise le sens de la Pâques qui se profile, celui du don de sa vie par Jésus. Il se montre pleinement incarné, il pleure de tout son être, il aime ce monde dans lequel on se lie d’amitié, et, d’autre part, il se montre déjà pleinement divin dans son intention en attendant 3 jours avant de venir auprès du tombeau et surtout en ressuscitant Lazare. C’est le chemin indiqué à ceux qui le suivent : la liberté de Jésus, libre de tout péché, de se jeter dans l’océan de la Miséricorde divine en accomplissant la volonté du Père. Cet acte unique et définitif sauve chacun, sauve le monde de l’erreur du péché, selon la foi.


Il est temps de pour nous de nous jeter dans la Miséricorde divine en y noyant nos péchés. La période nous pousse à poser des actes de Miséricorde, à sortir de nous-mêmes et le monde, petit à petit, à rebattre ses cartes. Sortons par le haut du sempiternel ressassement de nos cycliques erreurs et péchés, de tout moralisme décourageant en fixant la croix de Jésus dans notre vie, en posant des actes de foi : oui, Seigneur, donne nous d’imiter avec joie la charité du Christ. Nos péchés sont misère-ables face à l’immensité de la Miséricorde divine: nous vivons effectivement un carême intense et, ne l’oublions pas, repérable par le monde entier. Aux chrétiens d’en témoigner.

L’acte de foi nous plonge dans la vie. Le manque de foi est la mort de l’âme. La mort du corps est l’absence de l’âme. La foi est donc l’âme, la vie de notre âme (saint Augustin). Celui qui croit en moi vivra, affirme Jésus.

- Nous avons prié pour les défunts suivants : famille Reczinsnski-Stabler-Latkovic, Bernard Gilbert et famille Gilbert-Herman, Jean Dupuis, Françoise et Robert Lamiche, André Eschard et Monique Masson-Eschard, Michel Crest, Jean-Pierre Bozolo et les défunts des 2 dernières semaines : Colette Moye, Roland Debrauwer, Eric Kestler, Frédéric Brochot, Madame Duval, Pierre Pilard, Alice Barber, Josette Boulon.

PERSPECTIVES : la vie continue, l’après se prépare :
N’oubliez-pas de signaler lorsque vous disposez de buis pour la bénédiction des Rameaux dimanche prochain : ce sera le début de la semaine sainte (à faire chez soi)!

Pensant aux catéchumènes, nous prions ainsi pour leur baptême qui sera retardé : « Donne Seigneur, à ceux que tu as appelés au baptême la connaissance des mystères du salut, pour qu’ils puissent renaître de l’eau et de l’esprit et fassent partie de ton Eglise ».

A demain, P. Edouard, Pierre et Nestor


29 mars : la vidéo du jour de notre évêque pour les catéchumènes et pour tous !


Pour visionner cliquer ici
Bon dimanche !

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube « Diocèse Soissons »
pour suivre nos vidéos

samedi 28 mars 2020

Lien paroissial - samedi 28 mars 2020

« N’ayez pas peur »


- La méditation de François hier soir « urbi et orbi » depuis la basilique saint Pierre à Rome pose cette question avec insistance Pourquoi êtres-vous craintifs? Nos egos sont démasqués, notre oubli insouciant de Dieu rime avec orgueil : le maquillage fond petit à petit, notre monde a la tête des matins blafards. La réponse est « convertissez-vous  et croyez à la bonne nouvelle », selon la parole du mercredi des cendres. Vraiment, drôle et surprenant carême ! Le début de la foi n’est-il pas de savoir que l’on a besoin du salut. La force de Dieu est donc, à partir de toute épreuve, de nous orienter vers le bien.
J’ai aperçu pour la première fois dans les médias l’information selon laquelle le pape François invite le monde à reconsidérer sa manière de vivre. Le confinement dans une apparente impuissance conduit-il à un carême mondialisé? 

- Aujourd’hui à la messe : Jr 11,18-20 ; Ps 7 ; Jn 7,40-53 : « c’est vraiment lui le prophète annoncé…Jamais personne n’a parlé de la sorte ! » Comme aujourd’hui, quelques-uns parmi la foule commencent à s’intéresser à Jésus alors que les « intelligents » veulent l’éliminer.

- Demain, l’Evangile de la résurrection de Lazare nous est proposé par la liturgie (5° dimanche, voir fiche 4)

- Nous sont confiés à la prière quelques décès covid de notre entourage, Michel Crest (79 ans), beau-frère de Marie-France Guillemot, Jean-Pierre Bozolo de l’entourage de Youlia : nous dirons la messe pour eux demain dimanche.

- Confions à l’intercession de Notre Dame de Liesse pour leur guérison des malades gravement atteints, le frère de Youlia, Cyriaque, Marc et Elisabeth Lefèvre, Camille et Daniel Lionet et tous les autres, ainsi que ceux qui sont récemment testés positifs.

PERSPECTIVES :  la vie continue, l’après se prépare : 
- Collecte des buis en vue de la bénédiction des Rameaux : lundi et mercredi faites le vite savoir : Père Edouard 03 23 83 25 77 – edouard.ducamps@gmail.com

- N’oubliez-pas la quête du dimanche par 3 moyens :
. une enveloppe avec votre offrande
. via votre ordinateur ou tablette : application jedonnealaquete : cliquer ici
. via votre téléphone portable : application la quête : cliquer ici
Dans ces 2 applications : choisir Paroisse Saint Crépin les Vignes
MERCI ! 

« Sans toi, Seigneur, il nous est impossible de te plaire ; dans la tendresse que tu nous portes, guide-nous, dirige nos cœurs. Par Jésus Christ, ton Fils notre Seigneur et notre Dieu, qui règne avec toi et le saint Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles » (oraison de la messe du jour).

A demain, P. Edouard, Nestor et Pierre.


Pour préparer et vivre le dimanche 29 mars



Retrouvez ici les textes de la messe du dimanche 29 mars  


 Fiche 4 pour le 5ème dimanche de Carême - 29 mars - à télécharger ici


28/03 la vidéo du jour de notre évêque pour les catéchumènes ... et pour tous !




Abonnez-vous à notre chaîne YouTube « Diocèse Soissons »
pour suivre nos vidéos

vendredi 27 mars 2020

Lien paroissial - vendredi 27 mars 2020

Christ miraculeux de l'église San Marcello à Rome - il a sauvé Rome de la grande peste de 1522
"Nous t'adorons et nous te bénissons, Seigneur Jésus, par ta sainte croix tu as sauvé le monde"

Nous avons prié pour vous dans l'église vide, devant le Saint Sacrement et au chemin de croix aujourd'hui. Le pape François a donné ce soir à 18h devant la place saint Pierre vide, la bénédiction "urbi et orbi".

Lire ici les textes de la messe de ce jour : Sg 2, 1a.12-22, Ps 33; Jn 7,1-2.10.14.25-30 :  
Le livre de la Sagesse cite la parole suivante : "Si le juste est le fils de Dieu...soumettons le à des outrages et des tourments, nous saurons ce que vaut sa douceur, nous éprouverons sa patience". 
La passion de Jésus approche petit à petit. "N'est-ce pas celui que cherche à tuer, voilà qu'il parle ouvertement, et personne ne lui dit rien!..." Jn7. Jésus dans le silence assourdissant porte le péché du monde, le mal infligé à l'humanité. Il tombe, une fois, deux fois, trois fois. Paradoxalement, il est aidé et aimé  tout au long de son chemin de souffrance et d'ignominie. 
Nous vivons un drôle de carême.  Beaucoup de peurs, un ennemi invisible et implacable va et vient à la recherche de sa proie. Des drames de plus en plus nombreux et proches nous entourent. Et, paradoxalement, le confinement pousse à des expériences humaines inédites, à une situation sociale nouvelle nourrie de relations humaines renouvelées, de beaux gestes de solidarité, de redécouverte de la famille et des voisins isolés. Cela n'empêche pas des réactions égoïstes de part et d'autre et des peurs qui engendrent de drôles réactions d'exclusion. Drôle de carême : conduira-t-il-plus près de Jésus?

- Le pape François est en pleine forme. Ce matin il indiquait que le pessimisme est une addiction. Au contraire, dans cette situation paradoxale, de clair-obscur, Jésus nous montre le chemin de l'Espérance au travers les duretés et les incompréhensions de la vie. C'est le chemin de Pâques. Comme offert au monde entier.

- Les beaux témoignages des soignants qui nous entourent ne manquent pas de forcer notre admiration et notre solidarité : portons les, aidons les, car la route est encore longue !

- Le Père Pierre, c'est acté, ne sort plus du tout! Père Nestor est fidèle plus que jamais à la prière.

- EN PERSPECTIVE : la vie continue, la montée vers Pâques aussi. L'après "covid" arrivera après des temps que nous ne pouvons pas encore imaginer.

- Merci d'indiquer le jour et l'heure ou vous déposez votre buis devant chez vous. Ils seront ramassés lundi et mercredi pour être bénis le dimanche 5 avril.
Père Edouard 03 23 83 25 77 - edouard.ducamps@gmail.com

- Déjà, les fiancés se posent des questions sur la date de leur mariage, les parents à propos des baptêmes de leurs bambins et  les catéchumènes s'interrogent. On ne vous abandonne pas, on est en train d'organiser la suite. Patience !


"Tu as préparé, Seigneur, pour nous qui sommes faibles, les secours dont nous avons besoin; donne-nous d'accueillir avec joie notre relèvement et d'en témoigner par la fidélité de notre vie" (oraison de la messe).

A demain et bonne soirée.

Père Edouard


27 mars : temps de prière avec le Pape François et bénédiction Urbi et Orbi

Revivez ce temps de prière avec le Pape François et sa bénédiction URBI ET ORBI ce 27 mars en cliquant ici
« Le soir venu » (Mc 4, 35). Ainsi commence l’Evangile que nous avons écouté. Depuis des semaines, la nuit semble tomber. D’épaisses ténèbres couvrent nos places, nos routes et nos villes ; elles se sont emparées de nos vies en remplissant tout d’un silence assourdissant et d’un vide désolant, qui paralyse tout sur son passage : cela se sent dans l’air, cela se ressent dans les gestes, les regards le disent. Nous nous retrouvons apeurés et perdus. Comme les disciples de l’Evangile, nous avons été pris au dépourvu par une tempête inattendue et furieuse. Nous nous nous rendons compte que nous nous trouvons dans la même barque, tous fragiles et désorientés, mais en même temps tous importants et nécessaires, tous appelés à ramer ensemble, tous ayant besoin de nous réconforter mutuellement. Dans cette barque… nous nous trouvons tous. Comme ces disciples qui parlent d’une seule voix et dans l’angoisse disent : « Nous sommes perdus » (v. 38), nous aussi, nous nous nous apercevons que nous ne pouvons pas aller de l’avant chacun tout seul, mais seulement ensemble. Lire la suite et l'intégralité du message du Pape François

27/03 : la vidéo du jour de notre évêque pour les catéchumènes ... et pour tous !

Cliquer ici pour visionner

Abonnez-vous à notre chaîne YouTube « Diocèse Soissons »
pour suivre nos vidéos

PRIONS avec le Pape François en direct à 18h ce vendredi 27 mars


jeudi 26 mars 2020

Lien paroissial - jeudi 26 mars 2020


Le confinement-retraite se prolonge jusque fin avril

·    -  Depuis hier,  Nous sommes au rythme de l’Angélus et ce soir de la prière silencieuse devant le Saint Sacrement comme chaque jeudi de 19h à 21h. Chacun peut s’y associer depuis la maison. Le Seigneur vous y  attend le moment venu. Nous prions pour les soignants et ceux qui luttent pour la vie.
 ·   



 Lors de la messe de ce jour - Ex. 32, 7-14 ; Ps 105 ; Jn 5,31-47     
    Lire les textes ici : «… Vous scrutez les Ecritures parce que vous pensez y trouver la vie éternelle ; or, ce sont les Ecritures qui me rendent témoignage ; et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie, dit Jésus! ». Je prie pour que Jésus soit reçu et écouté en cette période. « Venez à moi vous qui peinez, je vous donnerai le repos ». Le médecin divin n’est pas incompatible avec les autres, bien au contraire!

- Nous pensons particulièrement aux pays nouvellement touchés par Covid et qui n’ont pas les structures économiques ni médicales de notre pays et souffriront beaucoup plus! Il faut quand même y penser, il y a deux poids, deux mesures. L’humanité n’a pas de frontières. Ni le Christ.

·  Le confinement ne change que peu de choses pour beaucoup de personnes en fait : ce sont les personnes affaiblies, malades ou âgées. Marie-Laure, avec son œil d’assistante sociale, me faisait remarquer la même chose pour certains jeunes dans les cités qui vivent parfois dans un périmètre très confiné. Covid fera-t-changera-t-il le regard des autres ?

 LES PERSPECTIVES : La semaine sainte se vivra donc de manière confinée. Pas de rassemblement, pas de messe, pas de procession des rameaux, ni de lavement des pieds, pas de célébration de la croix, ni de chemin de croix, ni de baptêmes (reportés) ni de feu pascal : tout se vivra depuis chez soi, c’est inédit pour nous, non pas pour les chrétiens persécutés habitant dans des pays où c’est toujours interdit!

JE FAIS UN APPEL POUR RAMASSER LES RAMEAUX : je passerai lundi et mercredi prochains. Indiquez le lieu et le jour (avec les précautions barrière).
Père Edouard 03 23 83 25 77 - edouard.ducamps@gmail.com


Les rameaux seront bénis le 5 avril et donnés par les jeunes lors de la première messe après le confinement !

Soyez patients et attentifs aux autres,
Père Edouard, Nestor et Pierre.

La vidéo du jour de notre évêque pour les catéchumènes ... et pour tous !

Episode 4 - 26 mars : un rendez-vous avec moi-même
Cliquer ici pour visionner

mercredi 25 mars 2020

Les cloches de l'église Saint Crépin comme dans beaucoup de villes et villages sonnent ce 25 mars à 19h30

Nous allumons une bougie à notre fenêtre ; c'est un geste de communion que nous voulons offrir à toute la nation pour qu’elle rende hommage aux défunts,victimes du Covid19, et aussi à ceux qui donnent de l’espoir, soignants, autorités mais aussi famille, amis, voisins. 

prions ensemble 

... Notre Père ....
.... Je vous salue Marie ...

Lien paroissial - mercredi 25 mars 2020

Bonne fête de l’Annonciation : redécouvrez la prière de 
l’Angelus !

- Ce soir les cloches des églises – qui le veulent bien - sonnent à 19h30, en prière et solidarité avec les malades et les soignants et intervenants « covid ». Illuminez vos fenêtres et balcons. Confinés ne veut pas dire enfermés ni apeurés, mais combattants où nous sommes, actifs. 
Marie est l’exemple parfait du courage, de l’intrépidité dans la clarté de la foi, de la compassion et la souffrance pour donner Jésus au monde, le Fils du Très-Haut que notre époque et cette période ignorent trop. C’est notre carême, notre mission de proposer Jésus par Marie.
Trois fois par jour, le matin, à midi et le soir, les cloches de bien des églises tintent trois fois trois coups suivis d’une volée. C’est la prière de l’Angelus que les chrétiens pratiquent depuis le XIVe siècle. C’est la prière que le pape François nous propose aujourd’hui, 25 mars, jour de l’Annonciation, de réciter ensemble à travers le monde.
________________________________________
℣. L’ange du Seigneur apporta l’annonce à Marie
℟. Et elle conçut du Saint-Esprit.
Je vous salue Marie, pleine de grâce,
Le Seigneur est avec vous, 
Vous êtes bénie entre toutes les femmes,
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, mère de Dieu,
Priez pour nous, pauvres pécheurs,
Maintenant, et à l’heure de notre mort.
℣. Voici la Servante du Seigneur
℟. Qu’il me soit fait selon votre parole.
Je vous salue Marie, pleine de grâce,
Le Seigneur est avec vous, 
Vous êtes bénie entre toutes les femmes,
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, mère de Dieu,
Priez pour nous, pauvres pécheurs,
Maintenant, et à l’heure de notre mort.
℣. Et le Verbe s’est fait chair
℟. Et il a habité parmi nous.
Je vous salue Marie, pleine de grâce,
Le Seigneur est avec vous, 
Vous êtes bénie entre toutes les femmes,
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, mère de Dieu,
Priez pour nous, pauvres pécheurs,
Maintenant, et à l’heure de notre mort.
℣. Priez pour nous, sainte Mère de Dieu
℟. Afin que nous soyons rendus dignes des promesses du Christ.

℣. Prions. Que ta grâce, Seigneur, se répande en nos cœurs. Par le message de l’ange, tu nous a fait connaître l’Incarnation de ton Fils bien aimé, conduis-nous, par sa passion et par sa croix jusqu’à la gloire de la résurrection. Par le Christ, notre Seigneur.
℟. Amen.

- Nous avons fait les funérailles de Colette Moye, née Rucho (90 ans). 5 personnes de la famille étaient présentes à l’église st Crépin : quelle souffrance !
- Marie Peugniez reprend du service à l’aumônerie l’EHPAD à Bellevue. Nous sommes à ses côtés et prêts à intervenir auprès des familles éprouvées.
A demain pour d’autres nouvelles.
Père Edouard et Nestor et Pierre.





Aujourd'hui, c'est la fête de l'Annonciation !

Toutes les cloches de France sonneront à 19h30 ! 
Allumons une bougie et prions ensemble ! 
Cliquer ici pour visionner

Cliquer ici pour en savoir plus



Chapelet de la Divine Miséricorde chaque après-midi à 15h avec la communauté catholique PALAVRA VIVA à Belleu

Chapelet de la Divine Miséricorde : proposé chaque après-midi à 15h00 en live par la Communauté catholique Palavra Viva
Sur votre téléphone portable, installer l’application Teamlink, entrer l’ID de réunion : 3740282456, votre nom et rejoignez la réunion en saisissant le mot de passe : misericorde





mardi 24 mars 2020

Lien paroissial - mardi 24 mars 2020


"Donne Seigneur à  tes fidèles, en ce temps de pénitence, une vraie générosité pour te servir : qu’ils disposent ainsi à recevoir dans un cœur purifié l’annonce du mystère du mystère pascal et transmettre au monde la bonne nouvelle du salut ".
L’oraison de la messe nous incite à accueillir ce temps de confinement - retraite sans nous abstraire ni du monde ni du sens profondément  spirituel de ce « drôle » de carême mondialisé. L’Evangile du jour  (Jn5,1-16) est la guérison du paralytique à la piscine de Bezatha. Jésus conclut la rencontre avec cet homme en lui disant : « ne pèche plus il pourrait t’arriver pire encore ».

- Les vidéos, billets quotidiens, réseaux de prière et initiatives diverses (facebook, louange sur le site diocésain…) vont bon train. A voir, la vidéo quotidienne de notre évêque à l’attention des jeunes et des catéchumènes. Nous nous mobilisons à la paroisse pour eux. Ecole directe  avec Sandrine pour saint Jo et sainte Marie-Madeleine et contacts plus rapprochés avec les catéchumènes.
- En ce temps immobile, bougeons intérieurement et prenons des initiatives par des contacts inédits, de l’entraide.
- Le numéro paroissial fonctionne et en cas de nécessité le 06 84 75 19 58. Que personne ne reste isolé.
- Demain, n’oubliez pas que c’est la fête de l’annonciation et les cloches sonnent à 19h30 pour prier et rendre hommage à ceux qui se battent sur leur lit de souffrance ou comme soignants. Il est demandé de lire l’Evangile de l’Annonciation, Lc 1,26-38.
- Une occasion peut-être de mettre en route un chapelet quotidien en famille ou seul.

Soyez bénis, Pére Edouard



Retrouvez ici les vidéos de notre évêque en ce temps de confinement

- Vidéo du 17 mars 2020 : cliquer ici

- Vidéos aux catéchumènes du 23 au 29 mars : cliquer ici

Cette page est régulièrement actualisée.

lundi 23 mars 2020

Un message des évêques de France aux catholiques et à tous nos concitoyens



L’ensemble des évêques de France invite les Français à un geste commun le mercredi 25 mars prochain. Les catholiques lui donneront une signification particulière en raison de la fête de l’Annonciation, mais tout le monde peut s’y joindre : déposer une bougie sur sa fenêtre au moment où les cloches sonneront sera une marque de communion de pensée et de prière avec les défunts, les malades et leurs proches, avec tous les soignants et tous ceux qui rendent possible la vie de notre pays. Ce sera aussi l’expression de notre désir que la sortie de l’épidémie nous trouve plus déterminés aux changements de mode de vie que nous savons nécessaires depuis des années. Nous, catholiques, demanderons en même temps à la Vierge Marie de remplir nos cœurs de foi, d’espérance et de charité en ces temps et de nous obtenir la grâce de l’Esprit-Saint pour que nous sachions trouver les gestes nécessaires.

Mgr Éric de Moulins-Beaufort
Archevêque de Reims
Président de la Conférence des évêques de France
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Notre pays, avec de nombreux autres, traverse une grande épreuve. Le chef de l’État nous appelle à laisser de côté nos divisions et à vivre ce temps dans la fraternité. C’est pourquoi nous avons voulu que ce message destiné en premier lieu aux catholiques s’adresse aussi à tous nos concitoyens sans distinction. 

Nous le faisons dans un esprit d’humilité, mais avec la certitude que la foi chrétienne a une mission spécifique dans ce monde et qu’elle ne doit pas s’y dérober. Nous pensons aussi à tous ceux et celles qui partagent avec nous la foi en Dieu et la conviction qu’Il accompagne notre vie. Nous pensons enfin à tous ceux et celles qui ne croient pas mais souhaitent que la solidarité et l’esprit de service s’accroissent entre les hommes. 

À tous, nous disons notre désir que notre communauté nationale sorte grandie de cette épreuve. Depuis bien des années déjà notre humanité a l’intuition qu’elle doit changer radicalement sa manière de vivre. La crise écologique nous le rappelle sans cesse, mais la détermination a fait largement défaut jusqu’ici pour prendre ensemble les décisions qui s’imposent et pour s’y tenir. Osons le dire, l’égoïsme, l’individualisme, la recherche du profit, le consumérisme outrancier mettent à mal notre solidarité. Nous avons le droit d’espérer que ce que nous vivons en ce moment convaincra le plus grand nombre, qu’il ne faut plus différer les changements qui s’imposent : alors, ce drame porteur d’angoisse n’aura pas été traversé en vain. 

Le mercredi 25 mars, à 19h30 

Un peu partout en France, les cloches de toutes les églises sonneront pendant dix minutes, non pour appeler les fidèles à s’y rendre, mais pour manifester notre fraternité et notre espoir commun. 

Elles sonneront comme elles ont sonné aux grandes heures de notre histoire, la Libération par exemple. En réponse à ce signe d’espoir, nous invitons tous ceux qui le voudront à allumer des bougies à leur fenêtre. Ce geste, qui est de tradition dans la ville de Lyon, est un signe d’espérance qui transcende les convictions particulières : celui de la lumière qui brille dans les ténèbres ! 


CE QUI SUIT S’ADRESSE MAINTENANT AUX CATHOLIQUES.

Mercredi 25 mars, nous fêterons l’Annonciation du Seigneur. Elle eut lieu à Nazareth, chez une jeune fille, Marie. Dans sa maison, le Ciel rencontre la terre ; dans sa maison, le salut du monde est conçu ; dans sa maison, une joie nouvelle apparaît, la joie de l’Évangile, une joie pour le monde: «Car rien n’est impossible à Dieu» (Lc 1, 37).

Cette année, sans l’avoir voulu, nous fêterons l’Annonciation, confinés, dans nos maisons ! Pouvons-nous célébrer cette fête plus en vérité, plus intensément, plus en communion?

Quand les cloches sonneront, le 25 mars, à 19h30, que chaque disciple de Jésus, dans sa maison, ouvre sa Bible (ou son ordinateur) et lise, seul ou en famille, le récit de l’Annonciation, dans l’Évangile selon saint Luc, chapitre 1, versets 26 à 38.

Et qu’au même moment chaque maison allume une ou plusieurs bougies, à sa fenêtre, pour dire son espérance et conforter celle de ses voisins.

Nous prierons en communion par l’intercession de la Bienheureuse Vierge Marie en nous unissant au chapelet récité, à Lourdes, chaque jour à 15h30. Nous demanderons à Marie de nous protéger et de nous aider à mieux accueillir Jésus dans nos maisons, dans nos cœurs, dans nos vies comme elle l’a fait elle-même pour nous: «Que tout m’advienne selon ta parole» (Lc 1, 38) – [1re dizaine].

Nous confierons à Marie qui devient Mère du Sauveur et qui deviendra notre Mère, nos frères et sœurs malades, nos frères et sœurs soignants, notre communauté humaine éprouvée. Nous lui dirons que nous voulons les aimer comme nous aimons Jésus, «le fruit béni de ses entrailles» (cf. Lc 1, 42), Lui qui a pris sur lui nos souffrances et nos péchés [2e dizaine].

Nous pourrons aussi confier nos craintes et nos doutes à celle qui fut toute bouleversée et s’interrogea: «Comment cela va-t-il se faire?» (Lc 1, 34). La peur d’une vie remise à Dieu, différente de celle dont nous rêvons, rejoint la peur de la mort. Marie la connaît de l’intérieur et nous pouvons lui dire sans cesse: «Prie pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort», comme l’Église nous l’a appris [3e dizaine].

Enfin, poussés par l’Esprit, nous pourrons dire à Jésus: «Guéris-nous !» Nous ne savons pas quelle sera la réponse sinon que, dans quelques jours, nous fêterons la passion, la mort et la résurrection de Jésus, le premier-né d’une multitude de frères qu’il fait entrer dans la vie de Dieu [4e dizaine.]

[5e dizaine avec intentions particulières].

Ouvrir sa fenêtre, allumer une bougie est un geste de communion que nous voulons offrir à toute la nation pour qu’elle rende hommage aux défunts, victimes du Covid-19, et aussi à ceux qui donnent de l’espoir, soignants, autorités mais aussi famille, amis, voisins.

C’est pourquoi nous vous demandons de relayer ce message très largement autour de vous, par tous les moyens autorisés à votre disposition !

LES ÉVÊQUES DE FRANCE

Lien paroissial - lundi 23 mars 2020

cliquer ici
Nombreux sont ceux qui se demandent que faire. Le mot d’ordre est le confinement. Pour la démarche de carême voici ces quelques lignes écrites par Mgr Aveline, archevêque de Marseille, à propos de l’Evangile de l’aveugle né intitulé « l’aveugle, le virus et la mission », à méditer :
« La mission n’est pas liée à des courbes de croissance ! Elle n’est pas du marketing ni de la propagande. Elle jaillit de la prière et passe, pour chacun, par une expérience personnelle de conversion. Accepter que le Christ me regarde, qu’il voie ma cécité, qu’il me tire de la boue de mon péché, qu’il façonne en moi, pour une nouvelle naissance, l’apôtre dont il a besoin, en me replongeant dans l’eau vive de l’Envoyé. Le confinement que nous subissons peut aussi nous conduire à un exode vers nous-mêmes, un chemin nouveau, étape par étape, vers l’hôte intérieur, vers l’Amour qui nous attend au plus intime, pour nous remettre le cœur à l’endroit et les pendules à l’heure, pour nous faire retrouver la juste place et le sens profond de la responsabilité de l’être humain sur la terre : apprendre à vivre en frères en accueillant l’amour du Père. « C’est à l’amour que vous aurez les uns pour les autres que tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples » (13, 35). Alors seront « manifestées les œuvres de Dieu » (9, 3).

·         A consulter ici les indications très précises de notre évêque.
·         Plusieurs personnes me font part de leur désarroi et de leur peine de ne pouvoir venir prier à l’église.
·         Portons dans la prière et contactons les catéchumènes qui attendent leur baptême et sont dans le « flou ». Tout est grâce. Mais ils ont besoin de chaque frère et sœur de la communauté. 
·         La fiche 4 pour dimanche 29 Mars sera prochainement sur le blog

Is62, 17-21 ; Ps 29 ;Jn4,43-54 : cherchez le bien, non le mal, afin de vivre. Ainsi le Seigneur sera avec vous, Am 5,14

A demain, Père Edouard et Pierre et Nestor