HORAIRES DE MESSES

Horaires des messes à la paroisse
- En semaine :
Lundi et jeudi à 19h
Mardi, mercredi, vendredi et samedi à 9h

- Dimanche :
Samedi soir (messe anticipée du dimanche) à 18h30 dans un village (voir feuille annonces du mois ou sur ce blog)
11h à l'église Saint Crépin

lundi 30 mars 2020

Lien paroissial lundi 30 mars 2020


"Dieu qui nous combles de bénédiction par la richesse infinie de ta grâce, fais-nous quitter ce qui ne peut que vieillir, fais nous entrer dans ce qui est nouveau, et nous serons préparés à la gloire du Royaume" (oraison du jour). 

Les textes de la messe du jour - cliquer ici; Dn 13, 41c-62; Ps 22; Jn8,1-11: 
En sauvant la femme adultère de la lapidation légale par de sinistres pécheurs, Jésus montre que la loi ancienne ne peut rien pour sauver. Il propose au contraire de relever les méchants et les pécheurs: les uns prenant conscience de leur injustice et la femme s'entendant dire "je ne te juge pas: va et ne pèche plus". Magnifique! La force de la nouveauté chrétienne dans toute son exigence est manifestée. Jésus donnera sa vie pour faire comprendre la loi nouvelle de l'Amour et de la vie! "

- Un témoignage de Marie-Laure Liévin sur le confinement : petit témoignage d’un travailleur social au temps du coronavirus :
« Ma pratique professionnelle consiste à accompagner des familles et des enfants dans deux quartiers prioritaires de la ville de Château-Thierry, c’est-à-dire proposer un soutien dans différents domaines de la vie. Il s’agit aussi bien d’une aide à la parentalité dans les relations parents-enfants, qu’une aide dans la vie sociale (accès aux aides sociales) ou encore soutenir les personnes dans leur accès à la citoyenneté et à l’autonomie. Vaste programme qui demande une infinie modestie. Confinée chez moi je n’ai comme seul outil de travail qu’un téléphone professionnel à disposition. Dès le début de cette épidémie j’avais imaginé un désarroi immense chez les personnes que j’accompagne habituellement : comment faire, confiné dans son appartement, son quartier ne pouvant sortir que de manière très limitée. Et pourtant, à ma grande surprise, des familles témoignent que cet enfermement ne les contraint pas trop. Certains me disent qu’habitué à vivre isolé, sans contact avec beaucoup de monde, sortant peu, finalement cette situation ne les change pas trop de leur vie ordinaire. Bien sur certains vivent cette situation avec plus de difficulté, en particulier quand il y a des jeunes enfants à occuper. Mais ce discours des familles et de certains adolescents qui expriment au fond un enfermement qu’ils vivent de manière habituelle, m’a beaucoup interpellée. Cette situation d’épidémie m’a fait prendre conscience de la souffrance vécue de manière habituelle et dont j’avais sans doute sous-estimé l’importance. Une solitude infinie qui ne se dit pas par ceux-là même qui n’ont pas les moyens de prendre le train de la «modernité» : société de consommation, excessive, démesurée : pas d’argent à dépenser, pas suffisamment d’estime de soi pour communiquer et entrer en relation avec d’autres. Dans ce grand malheur que nous vivons je découvre que cette situation a changé mon regard à l’égard de nombreuses personnes. Un regard plus juste et je le souhaite plus aidant".

- Pierre et Nestor sont "sérieux" dans le confinement et la prière.

PERSPECTIVE: la vie continue, l'après se prépare : 

Vous trouverez prochainement sur le blog les indications pour passer une belle semaine sainte en vidéo avec l'évêque, KTO, le Pape. 
Merci pour les buis, je suis en tournée de ramassage: comme vous êtes disponibles! Il en faut toujours…. 

A demain et n'oubliez pas, "Il est vivant" . P. Edouard, Pierre et Nestor.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire