En bref

Eglise Saint Crépin : L’église est ouverte chaque jour de 8h30 à 19h / Messes dominicales : - Samedi : 19h en village (du 1er mars au 31 octobre) et à 18h (du 1er novembre au 28 février) - Dimanche : 9h et 11h à Saint Crépin / - en semaine à Saint Crépin : mardi, jeudi, vendredi et samedi à 9h / le mercredi à 9h à la chapelle de l'Hôtel-Dieu / - Adoration : chaque jeudi après la messe de 9h / chaque dimanche à 17h avec Vêpres et Salut du Saint Sacrement - Confessions à l'église Saint Crépin : chaque samedi à 9h30

lundi 26 juin 2023

La pensée du jour !

 A l'occasion des 400 ans de la naissance du philosophe, Blaise PASCAL, le Pape François a publié une Lettre apostolique LETTRE APOSTOLIQUE SUBLIMITAS ET MISERIA HOMINIS

Grandeur et misère de l’homme forment le paradoxe qui se trouve au cœur de la réflexion et du message de Blaise Pascal, né il y a quatre siècles, le 19 juin 1623, à Clermont, dans le centre de la France. Dès l'enfance et tout au long de sa vie, il a cherché la vérité. Avec la raison, il en a tracé les signes, notamment dans les domaines des mathématiques, de la géométrie, de la physique et de la philosophie. Très tôt, il a fait des découvertes extraordinaires, au point d'atteindre une renommée considérable. Mais il ne s'est pas arrêté là. Dans un siècle de grands progrès en de nombreux domaines scientifiques, accompagnés d'un esprit de scepticisme philosophique et religieux croissant, Blaise Pascal s'est montré un infatigable chercheur de vérité qui, en tant que tel, reste toujours “inquiet”, attiré par de nouveaux et futurs horizons.

En prendre connaissance en cliquant ici


"La connaissance de Dieu sans celle de sa misère fait l'orgueil.

La connaissance de sa misère sans celle de Dieu fait le désespoir"


dimanche 25 juin 2023

Merci au groupe de GRYBOW (Pologne)


Le groupe folklorique de GRYBOW venu de Pologne pour participer aux fêtes Jean de la Fontaine a participé à la messe de 9 h le dimanche 25 juin  et nous a offert 2 chants pour prier Marie : Mère, je vous adore, mère je vous aime et je vous salue, Mère ! Merci et magnificat !


Avec M Jacek MIGAEZ, Maire de Grybow


HOMELIE DU DIMANCHE 25 JUIN

Ne craignez pas ! ces 3 mots que Jésus dit à ses apôtres  par 3 fois s’adresse aussi aux disciples de tous les temps et donc à nous ce matin. 

Que signifie ce verbe dans la bouche de Jésus ? de quelle crainte s’agit-il ? 

Il s’agit dans la pensée de Jésus non pas de ces peurs fugitives qui empoisonnent ou paralysent la vie de tous les jours ; il s’agit de la crainte qui saisit le croyant au moment de témoigner de sa foi et de son attachement au Christ. Crainte de paraitre fou, dépassé, hors normes. Nous avons parfois tendance à penser qu’aujourd’hui l’évangélisation est plus difficile qu’à d’autres époques ; il est vrai que notre monde est plutôt indifférent à Dieu et soumis à d’autres dieux. Crainte aussi des persécutions pour être fidèles au nom de Dieu. Il convient de se rappeler que quand saint Matthieu écrit son évangile la communauté chrétienne est soumise à des persécutions violentes de la part du monde juif et romain. 

Lire ici la suite de l'homélie de Bernard Colas, diacre

vendredi 23 juin 2023

Informations messes samedi 24 juin


- samedi 24 juin à 11h à l'église Saint Crépin : messe à 11h (pas de messe à 9h) pour la Solennité de Saint Jean Baptiste : 
Lire ici les textes de cette Solennité

- samedi 24 juin à 19h : messe anticipée du dimanche à Etampes-sur-Marne (et non à Nesles-la-Montagne en raison des travaux toujours en cours)  : Lire ici les textes de la messe du dimanche 25 juin

21 jeunes confirmés dans notre paroisse

 

Sois marqué(e) de l'Esprit Saint, le Don de Dieu !

21 jeunes de la paroisse ont reçu le sacrement de la Confirmation le 18 juin


mardi 20 juin 2023

Les jeunes de la paroisse vous remercient vivement !

Nous voulions vous remercier du fond du cœur au nom des jeunes de l'aumônerie GAJ (Groupe ados jeunes) de la paroisse Saint Crépin. Votre générosité et votre soutien lors de nos récoltes de fonds ont été incroyables cette année !

Grâce à vous, nous avons pu réduire le coût du voyage aux Journées Mondiales de la Jeunesse à Lisbonne de 300€ par jeune. Soit une contribution de plus de 7000€. Et donc une participation de 200€ au lieu de 550€. C'est énorme pour les 20 jeunes qui partiront car sans ce soutien, certains jeunes n’auraient pas pu partir. 

Votre contribution, quelle qu'elle soit, votre soutien financier, votre encouragement et vos prières ont été essentiels pour réaliser ce projet. Nous porterons vos intentions de prières pendant notre pèlerinage. Une boîte  reste a disposition a la maison paroissiale pour déposer vos prières.

Un immense merci à nos prêtres, notre diacre, nos accompagnateurs, bénévoles, commerçants et à tous ceux qui ont contribué à la réussite de ces récoltes de fonds. Votre travail acharné et votre dévouement ont été essentiels.

Votre soutien est bien plus qu'une aide financière, c'est un témoignage de confiance en nous, les jeunes de la paroisse. Nous vous en sommes profondément reconnaissants.


Nous vous remercions du fond du cœur et vous demandons de continuer à nous soutenir dans vos prières.
Vous pouvez compter sur les nôtres. 
Que Dieu vous bénisse abondamment !




lundi 19 juin 2023

Homélie du Père Aimé-Victor du dimanche 18 juin


En ce dimanche, frères et sœurs, l’Eglise nous invite à méditer sur lien entre l’amour et la mission. Il s’agit de l’Amour que nous recevons de Dieu. Ce Dieu nous a créés pour Lui et pour nous faire entrer dans sa gloire éternelle. Ainsi, notre mission consiste à répandre cet amour pour que tous les hommes croient et puissent être sauvés.

dimanche 11 juin 2023

Homélie du Père Aimé Victor - dimanche du Saint Sacrement - 11 juin


Dans un monde marqué par le matérialisme, on risquerait de réduire l’Eucharistie à une simple représentation physique ou matérielle de Jésus. Il faut aller au-delà du matériel pour saisir le sens du mystère que nous célébrons en ce jour. En effet, il s’agit d’une présence réelle de Jésus dans toute sa divinité dans cette petite hostie de pain. Ainsi, nous fêtons aujourd’hui le mystère de l’amour de Dieu qui se donne en nourriture. Dieu, en cette Fête-Dieu, nous amène au sommet de l’amour. Car le véritable amour se fait don : « Nul n’a plus grand amour que celui-ci : déposer sa vie pour ses amis. » dira Jésus (Jn15,13).  

La solennité de ce dimanche, liée à la fête de la nuit du Jeudi saint, nous invite à croire au mystère de la messe où le Christ, le Vivant à jamais, est réellement présent et agit efficacement par la puissance du Saint Esprit dans la personne du prêtre qui consacre le pain et le vin. Ceux-ci deviennent vraiment le Corps et le Sang du Seigneur : « Ceci est mon Corps, qui est pour vous…cette coupe est la nouvelle alliance de mon sang… » ((1Co11,23-25).

Lire ici la suite et l'intégralité de l'homélie du Père Aimé Victor



jeudi 8 juin 2023

Répétition de la chorale : lundi 12 juin

Rendez-vous à 20h30 à l'église Saint Crépin.


En vue de la  Messe de Confirmation de 21 jeunes de notre paroisse par Mgr Renauld de Dinechin le dimanche 18 juin à 15h à l'église Saint Crépin.

mardi 6 juin 2023

Homélie du dimanche 4 juin, Solennité de la Sainte Trinité par le Père Claude

Devant le mystère d’un Dieu si grand et trois fois saint, l’attitude du croyant, c’est de se mettre à genou et  d’adorer. Voilà ce que fait Moïse sur le mont Sinaï. Aussitôt après avoir entendu la voix du Seigneur, « Moïse s’inclina jusqu’à terre et se prosterna. » (Ex34,8)


La solennité de la Sainte Trinité nous invite à l’adoration et à l’action de grâce en raison de la faveur que Dieu nous fait de pouvoir entrer dans l’intimité du Père et du Fils et du Saint Esprit. Dans chaque Eucharistie que nous célébrons, nous entrons dans l’intimé de Dieu. Dans chacune de nos assemblées de prière, nous expérimentons la présence de la Sainte trinité, car elle commence toujours par le  signe de la croix qui est le signe de la Sainte Trinité. Sur le mont du Sinaï, dans un moment d’intimité comme celui de l’adoration, Moïse pouvait parler à Dieu et lui faire la demande de marcher au milieu du peuple d’Israël à travers le désert : « S’il est vrai que mon Seigneur, j’ai trouvé grâce à tes yeux, daigne marcher au milieu de nous. »

La fête de Trinité Sainte nous donne de célébrer un Dieu immanent, un Dieu qui n’est pas loin mais un Dieu qui marche au milieu de nous. IL est vrai que jusqu’à une époque de la révélation, il était impossible de concevoir que Dieu puisse être proche des hommes. Dieu était plutôt le Dieu transcendant, inapprochable, qu’on ne peut atteindre que par l’intermédiaire des petits dieux : d’où les idoles. Aujourd’hui la révélation de la Trinité Sainte nous montre plus tôt que Dieu est proche de nous.

La solennité de la Sainte Trinité, nous donne de comprendre que Dieu est amour et que nous sommes invités à demeurer dans l’amour. Si Dieu est amour, comme nous aimons souvent à le dire, c’est parce qu’il y a altérité, c’est parce qu’il y a en Dieu communion de personnes, car l’on ne peut concevoir l’amour en dehors des personnes. Et si nous acceptons que Dieu le père a engendré le Fils, que le Fils vient du Père ; et que l’Esprit Saint procède du Père et du Fils  comme le précise notre Credo nous acceptons aussi que cela ne peut être que l’œuvre de l’amour, car seul l’amour est capable d’engendrer et l’amour (pour y revenir une fois encore) n’est possible que là où il y a communion des personnes. Cela est d’autant plus vrai que nous l’expérimentons dans le sacrement du mariage dans l’amour qui unit les époux. C’est cet amour qui ne s’enferme pas sur lui-même, qui est don que Dieu déverse en abondance sur nous à travers le Fils qui se livre pour nous jusqu’au sacrifice de la croix. C’est dans ce même amour que nous sommes engendre aussi à la vie de Dieu à travers sacrement de baptême et qui nous donne d’appeler Dieu Père.

Laissons la sainte Trinité habiter notre vie et remplir notre quotidien. La tradition chrétienne nous a habitué à inviter la Sainte Trinité au cœur de toutes nos journées, au levé, avant le couché, au repas, après le repas, aux entrée et sortie du travail, en tout temps et en tout lieu à nous marquer du signe de la croix en disant « au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit » ainsi nous demandons que la Trinité Sainte soit toujours là présente au cœur de notre vie, à habiter nos pensées, nos esprits, à nous assister dans tout ce que nous faisons ou entreprenons et à nous aider aussi à porter nos fardeaux comme cela peut nous arriver. Ce geste très simple à faire, mais qui pourtant n’est plus le bienvenu à nos tables, à nos réunions, bref dans notre quotidien.  Prions la Sainte Trinité de donner plus de fécondité à notre foi pour notre salut et qu’elle nous apprend à l’aimer par toute notre vie. Amen

Père Claude MITCHIKPE

lundi 5 juin 2023

L'édito de notre curé pour le mois de juin

Qui es-tu, Seigneur ? (Ac 9, 5)

Cette question que Saoul, appelé aussi Paul (Ac13,9) pose à Jésus qui lui apparaît dans une lumière est à la base de sa conversion. Saoul devient Paul, le disciple de Gamaliel devient l’apôtre de Jésus, le vaillant Pharisien devient le prédicateur du nom de Jésus (Ph3,4-8). Quel bouleversement pour ses frères et ses contemporains !

Aussi, la rencontre de Paul avec le Seigneur change sa vision de l’autre. En effet, Jésus est celui que Paul persécute (Ac9,5). Ainsi, la question « Qui es-tu, Seigneur ? » amène Paul à voir Jésus dans ses frères qu’il maltraite. Cette question fait découvrir à Paul le sens et la place de l’autre. Elle devient un appel à aimer son frère et à le considérer mieux à le regarder comme un autre Jésus qui apporte la lumière et la chaleur de la charité.  

« Qui es-tu, Seigneur ? » donne à Paul le véritable visage de la communauté de ceux qui croient en Jésus Christ. Elle est une communauté à la fois priante et accueillante dont la foi œuvre pour la promotion humaine (Jc2,1-26). L’Eglise de Jésus a toujours ses portes ouvertes pour sortir et aller à la rencontre de cet autre qui a besoin d’être aimé. L’Eglise de Jésus tient tous les jours ses portes ouvertes pour accueillir cet autre qui vient chercher sa place. 

« Qui es-tu, Seigneur ? » donne à Paul le vrai sens de l’amour chrétien. Il est gage de la vie éternelle. Car au soir de notre vie, disait saint Jean de la croix, nous serons jugés sur l’amour. La parabole du jugement dernier dans l’évangile de saint Matthieu insiste sur ces deux éléments : Jésus qui s’identifie au pauvre et l’amour qui fait de l’homme serviteur bon et fidèle à qui Dieu donne la grâce du paradis (Mt25,31-46). 

Que Marie la Mère de l’Eglise nous obtienne la grâce de vivre et de témoigner de la charité envers tous ceux qui ont la joie de nous rencontrer.

BON MOIS DE JUIN A TOUTES ET A TOUS !                                                                           

 Père Aimé Victor BAGALA