En bref

Eglise Saint Crépin : L’église est ouverte chaque jour de 8h30 à 19h / Messes dominicales : - Samedi : 19h en village (du 1er mars au 31 octobre) et à 18h (du 1er novembre au 28 février) - Dimanche : 9h et 11h à Saint Crépin / - en semaine à Saint Crépin : mardi, jeudi, vendredi et samedi à 9h / le mercredi à 9h à la chapelle de l'Hôtel-Dieu / - Adoration : chaque jeudi après la messe de 9h / chaque dimanche à 17h avec Vêpres et Salut du Saint Sacrement - Confessions à l'église Saint Crépin : chaque samedi à 9h30

lundi 5 juin 2023

L'édito de notre curé pour le mois de juin

Qui es-tu, Seigneur ? (Ac 9, 5)

Cette question que Saoul, appelé aussi Paul (Ac13,9) pose à Jésus qui lui apparaît dans une lumière est à la base de sa conversion. Saoul devient Paul, le disciple de Gamaliel devient l’apôtre de Jésus, le vaillant Pharisien devient le prédicateur du nom de Jésus (Ph3,4-8). Quel bouleversement pour ses frères et ses contemporains !

Aussi, la rencontre de Paul avec le Seigneur change sa vision de l’autre. En effet, Jésus est celui que Paul persécute (Ac9,5). Ainsi, la question « Qui es-tu, Seigneur ? » amène Paul à voir Jésus dans ses frères qu’il maltraite. Cette question fait découvrir à Paul le sens et la place de l’autre. Elle devient un appel à aimer son frère et à le considérer mieux à le regarder comme un autre Jésus qui apporte la lumière et la chaleur de la charité.  

« Qui es-tu, Seigneur ? » donne à Paul le véritable visage de la communauté de ceux qui croient en Jésus Christ. Elle est une communauté à la fois priante et accueillante dont la foi œuvre pour la promotion humaine (Jc2,1-26). L’Eglise de Jésus a toujours ses portes ouvertes pour sortir et aller à la rencontre de cet autre qui a besoin d’être aimé. L’Eglise de Jésus tient tous les jours ses portes ouvertes pour accueillir cet autre qui vient chercher sa place. 

« Qui es-tu, Seigneur ? » donne à Paul le vrai sens de l’amour chrétien. Il est gage de la vie éternelle. Car au soir de notre vie, disait saint Jean de la croix, nous serons jugés sur l’amour. La parabole du jugement dernier dans l’évangile de saint Matthieu insiste sur ces deux éléments : Jésus qui s’identifie au pauvre et l’amour qui fait de l’homme serviteur bon et fidèle à qui Dieu donne la grâce du paradis (Mt25,31-46). 

Que Marie la Mère de l’Eglise nous obtienne la grâce de vivre et de témoigner de la charité envers tous ceux qui ont la joie de nous rencontrer.

BON MOIS DE JUIN A TOUTES ET A TOUS !                                                                           

 Père Aimé Victor BAGALA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire