lundi 25 juin 2018

La communauté "Les pèlerins d'Emmaüs" à l'abbaye d'Igny

C'est à l'abbaye d'Igny, ce dimanche 24 juin, que la communauté Foi et Lumière "les pèlerins d'Emmaüs" s'est retrouvée pour la dernière sortie de l'année. Nous avons assisté à la messe avec les soeurs cisterciennes et à leur demande, nous avons repris le chant de sortie : "jubilez, criez de joie".



  Au cours de l'après-midi, nous avons été très intéressé par la rencontre d'une moniale qui simplement à répondu  à toutes nos questions. La vie monastique nous interpelle.




 Cette belle journée de prière, de joie, de partage, d'écoute et d'amitié, s'est clôturée par l'office des
vêpres. Nous avons quitté le monastère, dans la paix, et la joie se lisait sur tous les visages. Merci Seigneur.



dimanche 3 juin 2018

La course de juin

Rien ne sert de courir il faut choisir à temps- pour paraphraser ce cher Jean de la Fontaine - entre la pièce de théâtre de ces chers petits, les soirées du festival J de la Fontaine, la fête de l’école de musique, du primaire, du collège, du lycée, du club de sport, de rando, de l’amicale des anciens, des nouveaux, des voisins etc ... 
Et la paroisse d’ajouter les confirmations, les professions de foi et les rencontres de fin d’année, parents, enfants, animateurs etc… : juin conclut et fait aboutir l’année ; ah, vivement les vacances ! Mais c’est du « bonheur » quand même, en condensé. 
Le rythme chrétien, par l’Eucharistie, a son perpétuel aboutissement, sommet du temps, rencontre du ciel et de la terre, l’alliance nouvelle par le Christ « grand prêtre des biens à venir » (He 9,11). Le calendrier est fixe : le dimanche. Ce 3 juin est la fête du saint sacrement. C’est repos ! 
Il est à noter quelques rendez-vous exceptionnels dans les cathédrales, ceux des ordinations sacerdotales (1) dont celle de Christophe Bonnemain (1) le 24 juin à Soissons. 
Enfin, voici l’écrit d’un estimé prêtre à l’adresse d’un futur ordonné : « Très cher frère : quelle joie de savoir que bientôt, tu seras prêtre ! …Je te recommande à la Vierge de manière spéciale. Celle-ci — sous l’action de l’Esprit — formera en toi le nouveau Christ. Je souhaite que ta vie soit simplement ceci : une présence permanente du Christ parmi les hommes…les âmes n’attendent rien d‘autre si ce n’est « l’homme de Dieu ». Je t’offre de tout cœur la simplicité de ma prière, la joie de ma croix et la sincérité de mon affection de frère et ami. » 

 Père Edouard

(1) et diaconales : pour le diocèse de Toulon, en vue du sacerdoce, de Joseph-Marie sallé (Bouresches)