Tous invités et invitants !

Tous invités et invitants !
Cliquer sur le flyer pour le programme

dimanche 11 janvier 2015

Suite aux attentats

L’Eglise en France condamne et rappelle l’exigence de la fraternité

La Conférence des Evêques de France tient à exprimer sa profonde émotion et l’horreur que provoque l’attentat perpétré au siège du journal Charlie Hebdo. A l’heure actuelle, ce sont 12 personnes qui ont été assassinées lors d’une attaque organisée tandis que plusieurs autres sont encore entre la vie et la mort. L’Eglise en France adresse d’abord ses pensées aux familles et aux proches des victimes qui se trouvent face à l’horreur et à l’incompréhension. Elle assure aussi la rédaction et l’équipe de Charlie Hebdo de sa grande tristesse. Une telle terreur est évidemment inqualifiable. Rien ne peut justifier une telle violence. Elle touche de plus la liberté d’expression, élément fondamental de notre société. Cette société, constituée de diversités de toutes sortes, doit travailler sans cesse à la construction de la paix et de la fraternité. La barbarie ainsi exprimée dans cet assassinat nous blesse tous. Dans cette situation où la colère peut nous envahir, nous devons plus que jamais redoubler d’attention à la fraternité fragilisée et à la paix toujours à consolider.


Mgr Olivier RIBADEAU DUMAS, Secrétaire Général et Porte-parole de la Conférence des Evêques de France
7 janvier 2015

3 commentaires:

  1. Le pape François exprime « sa plus ferme condamnation » de l'attentat de Paris (11e) au siège de l'hebdomadaire satirique "Charlie Hebdo" ce 7 janvier 2015 : "Quelle que soit sa motivation, la violence homicide est abominable", déclare-t-il. Il appelle « à s'opposer par tous les moyens à la diffusion de la haine et de toute forme de violence ».

    L'attentat à la kalachnikov, perpétré durant la réunion hebdomadaire de la rédaction, a fait 12 morts et une vingtaine de blessés dont quatre entre la vie et la mort.

    Dans une déclaration publiée ce soir par le P. Federico Lombardi, directeur du Bureau de presse du Saint-Siège, le pape François exprime « sa plus ferme condamnation pour l'horrible attentat qui a assombri ce matin la ville de Paris avec un grand nombre de victimes, semant la mort, jetant dans la consternation toute la société française, troublant profondément toutes les personnes qui aiment la paix, bien au-delà des frontières de la France ».

    Le pape « s'unit par la prière à la souffrance des blessés et des familles des défunts ». Il exhorte « à s'opposer par tous les moyens à la diffusion de la haine et de toute forme de violence, physique et morale, qui détruit la vie humaine, viole la dignité des personnes, mine radicalement le bien fondamental de la cohabitation pacifique entre les personnes et les peuples malgré les différences de nationalité, de religion et de culture ».

    « Quelle qu'en soit sa motivation, la violence homicide est abominable, elle n'est jamais justifiable », ajoute la note qui appelle à « garantir et protéger la vie et la dignité de tous avec décision », à « refuser toute incitation à la haine » et à « cultiver le respect de l'autre ».

    Le pape exprime « sa proximité, sa solidarité spirituelle et son soutien à tous ceux qui, selon leurs diverses responsabilités, continuent à s'engager avec constance pour la paix, la justice, pour guérir en profondeur les sources et les causes de la haine, en ce moment douloureux et dramatique, en France et dans tous les endroits du monde marqués par les tensions et la violence ».

    RépondreSupprimer
  2. mercure

    Dénoncer l'horreur de l'horrible c'est évident ! Comment tenir ensemble liberté d'expression, respect des convictions religieuses ou autres; les tenir ensemble et pas seulement l'une après l'autre ! Et puis l'indignation est sélective : ce qui se passe au Nigéria, en Irak, suscite-t-il autant de manifestations ? Peut-on rire de tout et se moquer de tout ? Sans doute pas n'importe comment , ni sans discernement : l'enjeu: le vivre ensemble, dans le respect des convictions des uns et des autres! L'obscurantisme est à dénoncer partout où il se manifeste.

    RépondreSupprimer
  3. ni amalgame, ni caricature, ni angélisme
    cherchons à adopter l'attitude juste face à ces actes terroristes.

    RépondreSupprimer