vendredi 1 juillet 2011

Nominations dans notre diocèse

"Appréciez de telles personnes..." 

  « Appréciez de telles personnes... » (1 Co 16,18) : cette exhortation de saint Paul convient parfaitement en cette fin d'année pastorale alors que des changements interviennent dans la vie de notre diocèse. Comment, en effet, ne pas remercier des prêtres, des diacres ou des laïcs en mission ecclésiale qui ont oeuvré et travailleront encore afin de soutenir la mission de tous ?

Permettez-moi de remercier tout d'abord ces prêtres qui acceptent de changer de paroisse ou de mission, avec le même Esprit et le même sens ecclésial qu'à leur ordination : merci à Pascal, Thierry, Camille, Etienne, Jean-Charles et Pierre. Merci à Moïse, Prosper, nos frères d'Afrique, qui ont accompli leur mission ou en prennent une nouvelle dans le diocèse. Merci aux prêtres auxiliaires qui sont les exemples de la fidélité sans limite à la mission reçue. Merci à la Communauté Saint-Martin qui a accepté très généreusement de venir nous renforcer alors que notre diocèse souffre de la maladie et du décès de plusieurs prêtres diocésains.

Merci aux diacres qui donnent un signe plus visible de notre témoignage de service dans le monde. Merci en particulier à Xavier qui achève son mandat de directeur de l'Enseignement catholique et à Philippe qui accepte la responsabilité de la pastorale de la santé. Merci à ceux qui ont accepté ou accepteront d'être ordonnés.

Merci aux religieux et religieuses qui soutiennent par leurs prières et leurs engagements l'activité missionnaire du diocèse. Merci en particulier à Sr. Marie­ Andrée, appelée à rejoindre un nouveau diocèse, et à Sr. Emmanuel qui a accepté un troisième mandat de supérieure générale.

Merci aux laïcs en mission ecclésiale qui peu à peu trouvent une juste place dansnotre diocèse : quand leur mission est mieux définie, ce sont aussi les ministres ordonnés qui en bénéficient. Loin de les détourner de la visée missionnaire dans le monde, ces laïcs servent à la fois l'Eglise et la vie du monde. Merci en particulier à Bernadette pour son service dans l'initiation chrétienne des enfants et à Catherine qui lui succède.

Plus généralement, merci à tous les fidèles laïcs qui prennent des responsabilités à tous les niveaux. Le pape Benoît XVI a rappelé par deux fois qu'il est nécessaire que les mentalités changent à leur égard : «Que l'on cesse de les considérer comme des collaborateurs du prêtre pour les reconnaître réellement coresponsables de l'être et de l'agir de l'Eglise ».

Oui, apprécions de telles personnes, non pour les élever, mais parce qu'il nous revient de les saluer, comme saint Paul le fit à la fin de ses lettres. Alors que com­mence l'été, période de vacances pour beaucoup, que ce temps nous permette de continuer cette petite liste pour tant et tant de personnes qui méritent simplement qu'on les apprécie et qu'on les remercie. Alors notre été sera un temps d'action de grâce.
 
   

+ Hervé Giraud

4 commentaires:

  1. Coeur Sacré de Jésus, en ce jour de fête, nous vous confions tous les prêtres et séminaristes,
    qu'ils demeurent fidèles et au coeur tout brûlant pour vous.

    RépondreSupprimer
  2. ... NOUS APPRECIONS QUE POUR LA PREMIERE FOIS DANS LE DIOCESE DE SOISSONS L EVEQUE FASSE APPEL A UNE COMMUNAUTE NOUVELLE / EN L OCCURENCE LA JEUNE ET FORTE COMMUNAUTE SAINT MARTIN
    MERCI MON DIEU !

    RépondreSupprimer
  3. UNE PAROISSIENNE5 juil. 2011 à 13:43:00

    Il faut prier pour notre évêque qui a à gérer la pénurie croissante de prêtres.
    Il faut aussi ne pas oublier que le prêtre peut être proche tout en restant un homme de Dieu.
    Voici un extrait de l'homélie de l'évêque de Vannes lors d'ordinantions en juin - j'approuve à 100 %
    De Mgr Centène, évêque de Vannes, lors de l’ordination de 2 prêtres le 19 juin :

    Il y a des types de familiarité qui ne contribuent pas à désembrumer l’image du Père. Se faire appeler par son prénom, se laisser tutoyer et claquer la bise à toutes les filles de la paroisse relève davantage du syndrome d’une adolescence prolongée que d’une paternité responsable et assumée. La paternité du prêtre se déploie surtout dans la miséricorde qui accueille l’enfant prodigue pour le relever en lui restituant sa dignité de fils. L’accueil est inutile sans le relèvement qui passe par l’annonce claire de la vérité. La vérité peut demeurer inaccessible si elle n’est pas accompagnée par la charité de l’accueil.

    RépondreSupprimer
  4. un paroissien troublé5 juil. 2011 à 23:28:00

    Je lis dans la presse locale le proçès de l'Opus Dei et ce qui semble s'être passé à l'école Dosnon de Couvrelles dans l'Aisne.
    Je suis très troublé sur ces pratiques tout en sachant que le fondateur de l'Opus Dei a été canonisé ...

    RépondreSupprimer