Avec les enfants prenons le chemin vers Noel

Avec les enfants prenons le chemin vers Noel
cliquer sur l'image pour accéder au calendrier de l'Avent

dimanche 19 mai 2013

Dimanche 19 mai, Solennité de la Pentecôte


Un jeune garçon rentre du KT, sa maman lui demande :
 de quoi avez-vous parlé ?
      De l’Esprit Saint ! mais je n’ai rien compris ! tu sais toi ce que c’est ?
           Au lieu de partir dans une longue explication la maman lui répond en lui posant
 à son tour une question : 
que vois-tu devant toi ?  - je vois le mur de la cuisine, lui répond l’enfant –
 la maman lui repose la question autrement : que vois-tu entre le mur et toi ? – 
je ne vois rien ! - tu es sûr ? - je ne suis pas aveugle !
       Alors la maman  d’une main lui met un bandeau sur la bouche
 et de l’autre lui pince le nez … 
rassurez-vous la maman ne laissa pas l’enfant suffoquer longtemps !
      … entre le mur et toi, il y a de l’air, il y a ce qui est essentiel pour vivre
 et que tu ne vois pas !
 l’Esprit Saint c’est comme l’air qui nous permet de respirer, de vivre - 
l’Esprit Saint insuffle en nous la vie, l’amour de Dieu.
      Çà y est j’ai compris, c’est comme l’électricité on ne la voit pas 
mais on voit la lumière quand l’ampoule s’allume !
      Petite histoire vraie qui nous rappelle qu’il y a tant de choses que
 nous ne voyons pas  et qui
 pourtant existent bien et que souvent ce qui est invisible est vital !


En ce jour de Pentecôte, pour bien nous faire comprendre qui est l’Esprit Saint,
 les textes de la Parole de Dieu de ce dimanche (les lire ici)
   utilisent plusieurs mots :

 le 1er, l’Esprit Saint est comme le vent
l’Esprit Saint, ce n’est pas du vent, ce n’est pas le vent, c’est comme le vent –
 en mer le vent peut être fort pour gonfler la voile du bateau et lui permettre d’avancer au large,
 sur terre, il peut souffler pour faire tourner nos éoliennes et nous donner de l’énergie !
Le vent , c’est aussi parfois une brise légère qui fait du bien ! cette image du vent
 nous rappelle que la vie chrétienne est d’abord une question de souffle :
 c’est le souffle de Dieu qui donna la vie à Adam dans le récit de la Création et
 la Pentecôte est comme une nouvelle création  pour l’homme 
qui reçoit en lui le même souffle de Dieu ; tant de choses nous essoufflent,
 alors, respirons à pleins poumons au bon air et au grand air de l’Evangile, 
devenons des hommes, des femmes, des enfants et des jeunes « inspirés »
 c'est-à-dire dont le cœur se laisse remplir, jour après jour du souffle même de Dieu.

L’Esprit Saint est comme le feu qui éclaire quand il fait nuit et réchauffe
 quand il fait froid ;
 L’Esprit Saint nous aide à garder allumée la flamme de la Foi, de l’Espérance 
et de l’Amour que nous avons reçue à notre Baptême.
La couleur liturgique de ce jour de fête (rouge) nous invite d’ailleurs à prier l’Esprit Saint
 de venir embraser nos cœurs pour qu’ils soient tout brûlants d’amour
 comme pour les pèlerins d’Emmaüs.

  L’Esprit Saint est le Défenseur – une expression  qui peut nous paraitre étrange – 
il traduit le mot grec « paraclet » qui n’a pas vraiment son équivalent en français : 
il faudrait dire à la fois compagnon de route, consolateur dans les épreuves, 
défenseur devant le danger ; 
L’Esprit Saint est toujours à l’oeuvre en nos existences, 
aux jours de joie comme aux jours de peine,
 à tous les âges de la vie. « Laissons nous conduire par l’Esprit de Dieu » 
comme nous y exhorte Saint Paul dans la 2ème lecture.
Et voici ce que produit l’Esprit :
 « amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi, humilité et maitrise de soi »
Ce sont ces bons fruits là que l’Esprit Saint veut faire pousser
 dans nos vies et dans le monde !

Bernard Colas,
Diacre


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire