Communiqué 23 février 2018

Communiqué

23 février 2018


Notre évêque, Mgr Renauld de DINECHIN est hospitalisé depuis ce mardi 20 février.


Il est soigné pour une pneumopathie qui lui impose un temps de repos.


Nous l'entourons de notre prière fraternelle et formons pour lui des vœux de bon rétablissement.

Service diocésain de la Communication


vendredi 20 janvier 2017

Atelier de la Parole

Rendez-vous : vendredi 27 janvier, à 20 heures, au presbytère de Château-Thierry


L’œcuménisme ne devrait pas être une matière à option pour les catholiques. Dans la foulée de la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, l’Atelier de la Parole poursuit sa réflexion sur le Protestantisme. 
Après avoir évoqué la figure de Luther, nous allons partir à la découverte de l’histoire des Protestants dans le sud de l’Aisne. Au moment même où le moine réformateur affiche ses thèses contre les indulgences (1517), le diocèse de Meaux, autour de son évêque, Guillaume Briçonnet, connaît un grand moment de réforme et de vitalité évangélique. Les idées luthériennes vont pouvoir y prospérer, et c’est probablement depuis Meaux qu’elles se diffusent dans notre région. Dans les années 1550, on note la présence de protestants à Château-Thierry, Épieds, Charly-sur-Marne. À Essômes, le religieux augustin Pierre Picherel (né en 1510) professe une théologie qui paraît hésiter entre une « fidélité critique » à l’Église catholique et des positions franchement protestantes. Entre l’Édit de Nantes (1598) et sa Révocation (1685), les fidèles réformés de Château-Thierry disposent d’un temple logé dans un petit château situé à Nogentel, « la Maison forte ». Après 1685, une petite communauté protestante subsiste à Monneaux, où elle réussit à vivre assez paisiblement. Aux alentours de la Révolution française, elle fera construire le temple qui existe toujours aujourd’hui. Ce temple de Monneaux, qui ressemble beaucoup à une église de village, est donc beaucoup plus ancien que celui de Château-Thierry, dont on sait qu’il a été construit après la première guerre mondiale.   

     

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire