samedi 29 juillet 2017

La messe du Père Jacques Hamel


Au cœur de l’été est célébrée la mémoire de l’assassinat du Père Jacques Hamel, le 26 juillet 2016, au cours d’une messe présidée par Mgr Lebrun, archevêque de Rouen. 
Le président de la république Emmanuel Macron, le premier ministre et des représentants des cultes, présents, signifiaient l’importance de l’événement dans cette humble église de saint Etienne du Rouvray.
Sa mort est intervenue alors qu’il célébrait la Sainte messe. La vie donnée du père Jacques et sa mort, celle d’un innocent, soulignent le sens de l’Eucharistie et sa force de Paix, de pardon et de communion. 
C’est le message fort que l’Eglise, au travers ce martyr, a envoyé au pays. C’est le constat de l’échec des terroristes qui ne savent que tuer soi-disant au nom de Dieu qu’ils blasphèment. Ils ont dévoilé ce que nous ne voulons pas grâce à la dernière messe du Père Hamel. 
Nos contemporains se sont reconnus dans le message de ce martyr: le grain tombé en bonne terre donne son fruit, c’est le sens de la vie de cet homme de Dieu, simple, donné et fidèle. Lors de ses derniers instants, le père Jacques a prononcé cette parole devant son bourreau, « arrière satan ». 
Tout est dit. La cible est nommée. Elle évite les amalgames, les dérives violentes, la haine et la vengeance. Jésus nous enseigne de ne pas arracher l’ivraie dans le champ de blé avant la moisson finale, de crainte de tout détruire. C’est le Seigneur qui jugera en son temps car il est venu pour un discernement et libérer l’humanité, non pas pour l’asservir au mal. 
Que celui qui a des oreilles entende. 
Bon été !
Père Edouard

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire