Le merveilleux signe de la crèche : cliquer ici pour lire la lettre du Pape François du premier décembre 2019

samedi 28 septembre 2019

Vie chrétienne et mission

        
Lire ici le message du Pape François pour le mois missionnaire

           Le baptisé est missionnaire, c’est sa condition. Ce mois de la mission le lui rappelle. La situation chrétienne dans la société nous offre un champ pour semer : témoigner de la foi, l’expliquer et aimer en acte et en vérité. La présence de prêtres venus d’ailleurs nous aide à comprendre mieux, sans doute - le Père Nestor sera présent parmi nous à partir du 6. 

Les défis actuels montrent que cette disposition oblige chacun à sortir de son confort. Que ce soit sur la question des migrants (journée mondiale le 29 septembre) ou les questions de bioéthique.  L’«à quoi bon » n’a pas sa place puisqu’il ne s’agit pas d’une revendication politique mais d’un témoignage : une responsabilité. 

En ce qui concerne la loi bioéthique en discussion (dont l’article sur l’autorisation de la PMA à toutes les femmes est déjà adoptée en première lecture, discrètement) il s’agit de témoigner d’une réflexion cohérente et rationnelle, de l’expliquer et d’agir. S’inquiéter d’une dérive sur ce qu’est la transmission de la vie, la filiation, l’effacement de la paternité et la multiplication des familles monoparentales est un acte responsable et de bon sens : il oblige chacun au delà des résultats immédiats. La marchandisation du corps est présente, la GPA viendra en son temps : « lorsque l’argent parle, le diable écoute ! ». 

Les souffrances sont à accueillir et à soigner car l’illusion de la toute puissance médicale et les manipulations juridiques ne peuvent remplacer le réel. Demander à la médecine de réapprendre à soigner, lui en donner les moyens (urgences), honorer les « petites mains » qui humanisent (personnel soignant), rechercher les causes de stérilité sont autant de postures de bon sens, loin du prêt à penser idéologique.
« La gloire de mon Père, dit Jésus, c’est que vous portiez du fruit et que votre fruit demeure ».chacun selon son charisme.                                                                                                              
Père Edouard

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire