Lisons, méditons la Parole de Dieu et prions ... suivons la messe dans les médias

mardi 8 octobre 2019

Bienvenue, Père Nestor !

Dimanche 13 octobre à 11h à l'église Saint Crépin de Château-Thierry


Accueil officiel du Père Nestor ZOCLI (diocèse de Lokossa au Bénin) 
au cours de la messe présidée par l'abbé Jean-Pierre MAKAMBA MA MUZINGA, vicaire général.

A l'issue de la messe repas partagé au presbytère (merci d'apporter un plat salé ou sucré)



2 commentaires:

  1. https://agrischolabulletin.blogspot.com/2019/10/nous-vous-demandons-des-listes-des-ongs.html

    RépondreSupprimer
  2. Pour avoir connu personnellement et étudié au Grand Séminaire Saint Gall de Ouidah au Bénin des Années 1985, j'atteste par la présente, de l' Honnêteté intellectuelle et de la meilleure Nomination du nouvel Archevêque de Lomé: Son Excellence Monseigneur BARRIGAH-BENISSAN par l'Eglise Catholique Romaine. Moi Patrice ZAC AQUEREBURU Ancien Grand Séminariste du Grand Séminaire Saint Gall de Ouidah au Bénin, actuellement Socio-Anthropologue, Journaliste, Chercheur, Spécialiste du Dialogue Interreligieux, je témoigne de viva voce, que Monseigneur Nicodème BARRIGAH-BENISSAN est d' abord et avant tout, un Surdoué, j'allais dire un grand Intellectuel, une Figure EMBLÉMATIQUE de l' Intelligentsia Africaine en particulier et en général de celle de l' Église Catholique Romaine.
    Par ailleurs, Ut unum sint (Qu'ils soient un) est une Encyclique du Pape Jean-Paul II publiée le 25 Mai 1995 dont le Titre rappelle la Prière de Jésus dans l'Évangile selon Jean 17:21-22. Ce texte traite des relations de l'Église Catholique Romaine avec l'Église Orthodoxe et les autres Communautés Chrétiennes et est devenu une des bases du Dialogue Œcuménique. Il s'agit d'ailleurs de la première Encyclique consacrée à ce Thème. Cette Parole Biblique est aussi la Devise Épiscopale de Monseigneur Nicodème BARRIGAH-BENISSAN (Ancien Évêque d'Atakpamè au Togo). Il est actuellement le Nouvel Archevêque de Lomé, la Ville Capitale du Togo.

    L'Œcuménisme c'est un Mouvement de Chrétiens qui vise à créer un Partenariat global et la Coopération entre les différentes Églises Chrétiennes. En effet, toutes les Oeuvres colossales de Monseigneur BARRIGAH-BENISSAN, gravitent autour de cette UNITÉ qui caractérise sa Devise Épiscopale: Ut unum sint: Qu'ils soient un: Cf. Jean 17: 21-22. Je vous invite à lire cette Publication de Monseigneur BARRIGAH-BENISSAN pour mieux corroborer mon assertion. Lisez plutôt: Monseigneur BARRIGAH dit non à la Résignation du Peuple Africain....

    Source de l' Information : Mgr Barrigah: » l’Afrique va mal, n’enfermez pas vos fidèles dans des prières refuges » https://www.africatopsuccess.com/mgr-barrigah-lafrique-va-mal-nenfermez-pas-vos-fideles-dans-des-prieres-refuges/

    Pour une plus large diffusion, ce dossier a été réalisé par AQUEREBURU ZAC Patrice, Journaliste Free Lance: Voici l' Article déjà publié sur les Médias : ........ Monseigneur Barrigah, Évêque d'Atakpamé au Togo : " l’Afrique va mal, n’enfermez pas vos fidèles dans des prières refuges ". Le 16 Septembre 2019; Article rédigé par le Journaliste Fabrice SASSOU.

    « La Religion est l’Opium du Peuple », dixit Karl Marx. Cette pensée continue de trouver son essence dans les différentes situations que traverse l’Afrique. Alors que le continent va de plus en plus mal, nombreux sont ces chrétiens et hommes de Dieu qui se ferment dans les églises, espérant trouver là, les solutions aux problèmes. Dans sa communication au 4è congrès panafricain du renouveau charismatique, Mgr BARRIGAH-BENISSAN Nicodème, évêque du diocèse d’Atakpamé, est revenu sur les raisons qui expliquent les maux qui minent l’Afrique. L’homme de Dieu appelle la population à cesser de se réfugier derrière Dieu, mais plutôt agir pour changer sa société. Ceci est un Extrait de la communication de Mgr BARRIGAH-BENISSAN au 4è congrès panafricain du renouveau charismatique. Si l’Afrique va mal, c’est notamment parce que certains de ses guides ont travesti leur mission et transformé leur vocation en une recherche de gain facile. Ne vendons pas des illusions aux populations qui viennent vers nous.

    RépondreSupprimer