Reprise des messes publiques avec 30 personnes maximum dans l'assemblée (sans inscription préalable)
- samedi 28 novembre à 18h30 à Fossoy
- dimanche 29 novembre à l'église Saint Crépin de Château-Thierry : 9h - 11h - 18h
- en semaine à Saint Crépin (à partir du lundi 30/11) : du lundi au samedi à 9h

vendredi 23 octobre 2020

L’espérance fait vivre !

Marqué par les célébrations de la Toussaint, des fidèles défunts et du Christ-Roi, le mois qui arrive nous appelle à l’espérance. 

Le  monde sonne l'alarme et crie sa misère, la pandémie et les différentes crises interpellent le chrétien : où est-il ton Dieu ?

Paul déclare sur les païens : ils n’ont pas d’espérance ou encore ils sont sans espérance et sans Dieu dans le monde (1Th4,13 ; Eph2,12). Notre mission est de montrer que l’homme est fait pour espérer. En effet, tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. La question n’est pas d’être optimiste mais de retrouver le fondement de notre espérance en Jésus Christ et d’appeler les autres  à y adhérer. Faisant siennes les joies et les peines de ses contemporains, le chrétien brille et se distingue par son espérance.   

Cette époque de mutations, de crises, de bouleversements et de ruptures nous contraint de sortir de notre cartésianisme pour proposer l’espérance dans le Christ. Il nous faut rendre compte de notre espérance (1P3,15). Le  chrétien ne vit pas dans un autre monde, n’appartient pas à une autre histoire. Mais dans cette marche de tous, dans cette histoire commune, il se sait porter par le Seigneur qui soulage ses douleurs et lui procure la paix. Ainsi, il communique son espérance.

Le monde d’aujourd’hui, qui ne sait pas à quel dieu se vouer, a plus besoin de témoins de l’espérance.  Car l’espérance ne trompe pas (Rm5,5).

Père Aimé-Victor BAGALA

Aucun commentaire:

Publier un commentaire