En bref

Eglise Saint Crépin : A compter du 1er juillet, l’église est ouverte chaque jour de 8h30 à 19h. L’accès au parvis est accessible en totalité. à l’intérieur de l’église : jauge normale à 100% - port du masque obligatoire et gel hydro-alcoolique / - Dimanche : 9h30 : en village : 11h à Saint Crépin / - en semaine à Saint Crépin : mardi, jeudi, vendredi et samedi à 9h / le mercredi à 9h à la chapelle de l'Hôtel-Dieu / - Adoration : chaque jeudi après la messe de 9h / - Confessions à l'église Saint Crépin : chaque samedi à 9h30

vendredi 1 octobre 2021

Soirée Dante, mardi 5 octobre à 20h30 au presbytère de Château-Thierry

 À la découverte de Dante Alighieri

Portrait de Dante Alighieri (1265-1321) par Andrea del Castagno. Vers 1448-1449. Fresque, 247 x 153 cm. Galerie des Offices, Florence. 

Sept siècles après sa mort survenue à Ravenne en septembre 1321, Dante Alighieri continue de susciter l’intérêt et l’admiration de tous ceux qui sont sensibles à la poésie. Les Italiens savent qu'il a forgé leur langue avec son grand poème, la Divine Comédie, destiné à tous dans la langue de tous.

À l’occasion de cet anniversaire, le pape François a publié une lettre apostolique, « Candor Lucis aeternae » (l’éclat de la lumière éternelle), dans laquelle il nous exhorte à faire connaître et à diffuser l’œuvre de « ce poète de la miséricorde de Dieu et de la liberté humaine ». Le pape nous y rappelle également ces fortes paroles de saint Paul VI : «  La Divine Comédie est un Poème de paix : l’Enfer, chant lugubre de la paix perdue pour toujours ; le Purgatoire, doux chant de la paix espérée ; le Paradis, ode triomphale de la paix éternellement et pleinement possédée ».

Le 8 octobre, à l’abbatiale d’Essômes, sera donnée une version théâtralisée du troisième volet de la Divine Comédie, « Le Paradis ».

Mais connaissez-vous Dante ?

Pour nous préparer à ce spectacle et nous aider à entrer dans l’œuvre de Dante, le groupe « art, culture et foi » de la paroisse vous invite à une rencontre le mardi 5 octobre à 20 h 30 au presbytère de Château-Thierry, 1 rue de la Madeleine.

D’ici là nous invitons à lire la lettre du pape François sur le site internet du Vatican :  Cliquer ici

Pierre Moracchini

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire