En bref

Eglise Saint Crépin : L’église est ouverte chaque jour de 8h30 à 19h / Messes dominicales : - Samedi : 19h en village - Dimanche : 9h et 11h à Saint Crépin / - en semaine à Saint Crépin : mardi, jeudi, vendredi et samedi à 9h / le mercredi à 9h à la chapelle de l'Hôtel-Dieu / - Adoration : chaque jeudi après la messe de 9h / - Confessions à l'église Saint Crépin : chaque samedi à 9h30

samedi 2 avril 2022

Edito du Père Aimé-Victor pour le mois d'avril


Si le Christ n’était ressuscité, vaine serait notre foi ! (1 Co 15, 14)

La Pâque de Jésus est à la fois l’événement fondateur et fondamental de l’Eglise et de la Foi chrétiennes. C’est la résurrection du Seigneur qui donne sens et soutient toute l’Espérance des fidèles chrétiens. Ainsi, cette fête se trouve être au cœur et au centre de toute l’année liturgique. Elle est célébrée durant la semaine sainte. Cette semaine est la plus intense et la plus dense au cours de laquelle les chrétiens célèbrent en condensé tous les mystères de la foi en Jésus, le Ressuscité.

Dans un contexte de troubles où l’humanité s’interroge sur le sens de l’existence, se questionne sur le devenir du monde et recherche des mots pour décrypter les énigmes de la vie, l’annonce de la résurrection du Christ ne peut être qu’un message plein d’espérance, une parole de réconfort et une exhortation à la paix. En effet, chanter le Christ ressuscité, c’est louer Dieu pour ses merveilles : la restauration de l’humanité déchue, la victoire du bien sur le mal, le triomphe de la vérité sur le mensonge. Oui, la vie a vaincu la mort.

Au soir de la résurrection, Jésus vient se tenir au milieu de ses amis et leur dit : « la Paix soit avec vous », les disciples furent remplis de joie (Jn20,19-21). Car, croire à la résurrection du Christ, c’est briser les chaînes de la peur : peur de la vie, peur de l’autre, peur du lendemain, peur de la mort. En effet, la foi procure la paix : Pourquoi avez-vous peur gens de peu de foi ? (Mt8,23-27). Mais, reconnaître le Vivant parmi nous, c’est retrouver la joie de croire. En effet, la vie avec le Christ est portée par la joie : au cœur du temps de l’Avent, il y a cet appel à la joie, le Gaudete, (3ème dimanche), la nuit de Noël, l’ange annonce aux bergers cette grande joie pour tous les peuples (Lc2,10), le dimanche de Laetare (4ème du carême), nous invite à cette même joie et, au matin de la résurrection, les femmes, tout émues et pleines de joie, coururent porter la nouvelle aux disciples (Mt28,8). Dans les différentes oraisons des dimanches du Temps Ordinaire, l’Eglise implore et demande à Dieu la grâce de la paix et de la joie (2ème, 8ème, 14ème, 21ème). On peut le confesser, le mystère de Pâque se dévoile et se comprend par la paix et la joie qu’il apporte dans le monde. Ainsi, être chrétien, c’est être artisan de paix et messager de la joie.

Contemplant le Christ ressuscité, nous sommes appelés à travailler pour que le règne de Dieu, règne de vie et de sainteté, s’installe au cœur de l’humanité. Que Marie, Reine de la Paix et Notre Dame de Liesse, intercède pour notre terre et lui assure le secours du ciel.  

A vous tous, frères et sœurs, je souhaite de belles festivités pascales !!!

                                                                        Père Aimé Victor BAGALA  


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire