Le merveilleux signe de la crèche : cliquer ici pour lire la lettre du Pape François du premier décembre 2019

jeudi 10 novembre 2011

11 novembre, prions pour la paix

Religions et violence, religions et paix.

Il est bon de connaître le discours du pape lors de la rencontre pour la PAIX, à Assise, (27/10/2011)

Nous voyons la religion comme cause de violence… ce n'est pas la vraie nature de la religion. C'est son travestissement… Nous voulons contester… le recours à la violence pour des motifs religieux…Oui dans l'histoire on a aussi eu recours à la violence au nom de la foi chrétienne. Nous le reconnaissons pleins de honte. 


L’absence de Dieu conduit à la déchéance de l’homme et de l’humanisme. Mais où est Dieu ? Le connaissons-nous et pouvons-nous Le montrer de nouveau à l’humanité pour fonder une vraie paix ?... . J’ai dit qu’il existe une conception et un usage de la religion par lesquels elle devient source de violence, alors que l’orientation de l’homme vers Dieu, vécue avec droiture, est une force de paix… D’autre part, j’ai affirmé que la négation de Dieu corrompt l’homme, le prive de mesures et le conduit à la violence. 

À côté des deux réalités de religion et d’anti-religion, il existe aussi…des personnes auxquelles n’a pas été offert le don de pouvoir croire et qui, toutefois, cherchent la vérité, sont à la recherche de Dieu. Des personnes de ce genre n’affirment pas simplement : « Il n’existe aucun Dieu ». Leur lutte et leur interrogation sont un appel pour les croyants à purifier leur propre foi, afin que Dieu – le vrai Dieu - devienne accessible. 

Nous sommes animés par le DESIR COMMUN d’être « des pèlerins de la vérité, des pèlerins de la paix ». 

Soyons nombreux à prier pour la PAIX, le 11 novembre, 
à 9 h. à l'église Saint Crépin avec nos frères d’autres religions chrétiennes.

Bernard Proffit, curé

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire