mardi 3 avril 2012

Jésus lave les pieds de l'apôtre Pierre


Ce tableau se trouve en l’église d’Artonges.
Nous voyons Jésus agenouillé devant Pierre et en train de lui laver les pieds.
Juste avant, Pierre avait protesté : ce geste est indigne de toi Jésus ! Tu te mets plus bas que terre en agissant ainsi !
Jésus lui répondit : si je ne lave pas, c’en est fini entre toi et moi :alors Pierre dira : lave-moi tout entier ! entre toi et moi je ne veux pas que ça casse !
Cette affirmation de Pierre ne l’empêchera pas de renier Jésus par trois fois, la nuit où il fut arrêt.
Après la résurrection, aux bords du lac de Tibériade, lieu de naissance de l’amitié entre Jésus et Pierre, Jésus manifestera son pardon en faisant grandir Pierre en responsabilité : « Conduis mon peuple, veille à son unité ». Un autre tableau à Artonges nous représente cet évènement.

 D’enthousiasme en incompréhension, de profession de foi en reniement, de larmes de honte en amitié féconde, Pierre nous montre que le chemin d’amitié avec Jésus est loin d’être une ligne droite, un long chemin tranquille.
Nous pouvons nous reconnaître sur ce chemin .
A Pierre et aux autres apôtres, après leur avoir lavé les pieds, Jésus leur dira : ce que j’ai fait pour vous, faites-le entre vous, faites-le pour les autres : vous fera cela en mémoire de moi.
Cette parole jointe à ce geste, nous rappelle qu’après avoir partagé le pain et le vin de l’Alliance nouvelle, Jésus a dit aussi : vous ferez cela en mémoire de moi.
Ainsi les deux gestes sont-il reliés et indissociables :
Faire mémoire de Jésus à la messe, faire mémoire de lui dans le service des autres.
Comme le dit la 3ème prière eucharistique pour les assemblées d’enfants en s’adressant à Dieu notre Père :
« Que cette communion nous rende capables de vivre comme Jésus :
Entièrement donnés à Toi et aux autres. »
Que dire de mieux pour résumer notre existence chrétienne ?
Abbé Henri Gandon
Curé de la paroisse Notre Dame des Trois Vallées.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire