dimanche 9 novembre 2014

11 novembre 2014 - PRIERE POUR LA PAIX


Tableaux de Maurice RONDEAUX - église Saint Crépin Château-Thierry -
Célébration oecuménique au Temple - place de l'hôtel de Ville à CHATEAU THIERRY à 14 h (et non 9 h comme indiqué par erreur dans la feuille d'annonces paroissiales)

Proposition du diocèse aux armées




5 commentaires:

  1. Juste devoir de mémoire particulièrement en cette année du centenaire.
    se souvenir et prier pour la paix sont deux démarches importantes à faire valoir auprès des plus jeunes générations.

    RépondreSupprimer
  2. une paroissienne10 nov. 2014 à 13:07:00

    Merci pour l'information sur la célébration oecuménique du 11 novembre à 14 h
    C'est très bien.
    Dommage qu'il n'y ait pas sur la paroisse une messe le matin tant pour le 11 novembre que pour fêter Saint Martin !
    (il y a des dimanches où il y a tant de prêtres qui concélèbrent qu'il aurait pu en avoir un pour ce 11 novembre !)

    RépondreSupprimer
  3. Je trouve que ce texte de Pax Christi est à lire et méditer à la veille du 11 novembre :

    Le 11 novembre est une date symbolique. C’est la date de la signature d’un armistice entre les belligérants de la 1ère guerre mondiale. Dans le moment même où celui-ci était signé, les prémices d’une nouvelle guerre étaient posées, sans qu’on en ait alors conscience.
    C’est au moment même où l’on pense instaurer la paix par des accords entre groupes et nations qu’il faut prier pour la paix à cause de la fragilité des ententes entre les hommes. Telle est la leçon du 11 novembre 1918 qu’il nous faut à tout moment prendre en compte.
    2014 aussi est une date symbolique. C’est le centième anniversaire du déclenchement de la 1ère guerre mondiale. Il n’est pas d’un grand profit de commémorer une date qui a déclenché l’horreur, sinon par volonté d’écarter l’horreur, tout en sachant, l’actualité le rappelle, que nous n’en sommes jamais à l’abri. En revanche c’est le moment le plus significatif pour mettre en œuvre la prière pour lapaix, la prière étant le seul recours solide face à l’échec des actions humaines.
    Monseigneur Marc Stenger,
    Evêque de Troyes,
    Président de Pax Christi France

    RépondreSupprimer
  4. Cette image : "le Christ est notre paix" me rappelle quelques paroles du Pape François :
    « Ma foi chrétienne me pousse à regarder la croix. Comme je voudrais que pendant un instant, tous les hommes et les femmes de bonne volonté regardent la croix ! C’est là qu’on peut lire la réponse de Dieu ! Là, on n’a pas répondu à la violence par la violence, à la mort par le langage de la mort. Dans le silence de la croix, le bruit des armes se tait et le langage de la réconciliation, du pardon, du dialogue, de la paix, parle. »

    Ouvre-toi au dialogue et à la réconciliation

    « Je voudrais demander au Seigneur, ce soir, que nous, chrétiens, avec nos frères des autres religions et tous les hommes et les femmes de bonne volonté, nous criions avec force : la violence et la guerre ne sont jamais le chemin de la paix ! Que chacun s’applique à regarder au fond de sa propre conscience et écoute cette parole qui dit : sort de tes intérêts qui atrophient le cœur, dépasse l’indifférence envers l’autre qui rend le cœur insensible, vaincs tes raisons de mort et ouvre-toi au dialogue et à la réconciliation ! Regarde la souffrance de ton frère - je pense aux enfants, ne serait-ce qu’à eux - regarde la souffrance de ton frère et n’y ajoute pas d’autre souffrance ; arrête ta main, reconstruit l’harmonie qui s’est brisée ; et cela pas par le conflit, mais par la rencontre. »

    Plus jamais la guerre !

    « Que cesse le bruit des armes ! La guerre marque toujours l’échec de la paix, elle est toujours une défaite pour l’humanité. Que résonne encore une fois les paroles de Paul VI : « Plus les uns contre les autres, non, plus jamais ! Plus jamais la guerre, plus jamais ! » (Discours aux Nations unies, 4 octobre 1965 : AAS 57 [1965], 881). « La paix s’affermit seulement par la paix, celle qui n’est pas séparable des exigences de la justice, mais qui est alimentée par le sacrifice de soi, par la clémence, par la miséricorde, par la charité » (Message pour la Journée mondiale de la Paix 1976 AAS 67 [1975], 671). »

    RépondreSupprimer
  5. Le Temple-mémorial américain de Château-Thierry est un lieu de mémoire historique de la Grande guerre où cette cérémonie trouve un écho particulièrement fort. L'Armistice y est évoqué dans la partie gauche du vitrail de la façade: le caporal Pierre Sellier est représenté sonnant du clairon : il fut en effet le premier à sonner l'Armistice à la Capelle le 8 novembre 1918, devant les plénipotentiaires allemands. Il a offert son clairon, fabriqué par l'usine Couesnon de Château-Thierry, au Musée de l'Armée (Invalides, Paris)où il est toujours exposé.

    RépondreSupprimer