mercredi 3 juillet 2019

Château-Thierry, le Trésor de l'Hotel-Dieu ... chapitre 7 : l'épopée de la première guerre mondiale

Nous avons ouvert en janvier 2019 un nouvel espace sur le blog de notre paroisse pour mieux connaître le trésor de l'Hôtel-Dieu de Château-Thierry.

Grand merci à François DIDOLOT, Président de l'association Arts et Histoire de Château-Thierry qui a accepté de retracer l'histoire de cet Hôtel-Dieu et de nous introduire dans cette formidable aventure humaine et spirituelle locale qui s'inscrit dans la longue tradition de l'Eglise d'accueil des pauvres et des malades.

Aujourd'hui, septième chapitre portant sur l'épopée de la première guerre mondiale. 


Hôpital de la Croix-Rouge des Etats-unis occupant l’Hôtel-Dieu (Fonds Erhard-Richez)

Nous avons vu dans les chapitres précédents les dangers encourus par l’Hôtel-Dieu, avec de nombreuses menaces de disparition. La première guerre mondiale le menace plus encore.

L’entrée de l’Hôtel-Dieu dans la Grande Guerre

Cet établissement moderne, alors à la pointe du progrès pour un hôpital de province comme nous l’avons vu, intéresse l’État-Major dès 1901. Une convention passée en 1908 précise les modalités de mise à disposition du service de Santé Militaire Français d’une quarantaine de lits, soit environ un tiers de la capacité de l’établissement. Dès le début des hostilités, le 5 août 1914, la Commission administrative, gestionnaire des Hospices de Château-Thierry qui réunit l’Hôtel-Dieu et la Charité, décide de mettre à disposition de l’armée la totalité de l’hôpital, à l’exception de quelques lits chirurgicaux pour les civils.

Le nombre  de militaires augmente progressivement depuis le début des hostilités jusqu’à la bataille de la Marne ; ils occupent un peu moins d’une quarantaine de lits, et les civils une trentaine. Ce qui donne l’impression que l’Hôtel-Dieu n’est pas vraiment rentré dans la guerre. 




Militaires blessés français en 1919 dans l’Hôtel-Dieu de Château-Thierry (Fonds Erhard-Richez)

... à suivre le mois prochain !


Cette série d'articles successifs  est accessible de manière permanente sur le bandeau droit de ce blog.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire