lundi 1 juillet 2019

Témoignage d'une religieuse



Et oui, c’est une aile de la chapelle de Bellevue ! 
Nous admirons cet arbre et ces beaux bâtiments en nous promenant dans les couloirs. Et voici maintenant ce que l’on peut découvrir en venant vivre une messe dans cette superbe chapelle avec les résidents et paroissiens :

Je suis une religieuse de passage à Château -Thierry et j'ai eu la joie de participer en juin aux messes de la chapelle de la maison de retraite de Bellevue, y compris à une très belle célébration de la Pentecôte.
Ces messes m'ont beaucoup touchée; elles réunissent une trentaine de personnes dans la chapelle spacieuse, simple et belle.
Les bénévoles qui fidèlement chaque semaine vont chercher les malades dans les chambres et poussent les chaises roulantes le font avec soin et dévouement, souvent depuis des années. Ils connaissent bien les attentions particulières que requiert chacun.
Lorsque que chacun est à son "poste", commence la messe. La liturgie est soignée, sans hâte, avec chant d'entrée et toutes les parties de la messe sont chantées sur des airs connus.
L'homélie est simple et profonde. Elle développe l'arôme de l'Evangile pour que Jésus nous embaume de Sa présence.
On peut se dire: pourquoi se donner tant de mal alors que la plupart des participants comprennent peu de choses, à cause de leurs handicaps divers.
Parce que ... la messe n'est pas avant tout un exercice intellectuel, mais un moment de grâce, de PRESENCE TOTALE DU CHRIST.
La messe, c'est Jésus. Et là, on est comblé !
Jésus dans l'Eucharistie, pauvre, caché, offert au Père, est attiré par et attire à Lui le Jésus caché dans ces corps âgés, souffrants, qui attendent dans la foi la mort et la résurrection. Cette double présence est palpable, au-delà de la raison, et donne à tous ceux présents l'arôme de la paix du Christ.
La foi d'une petite dame qui se donne tant de peine pour avaler le Corps du Seigneur, ou les gestes du "sacristain" qui imitent avec joie tous ceux du prêtre, sont touchants.

Je ne peux que dire : Merci Seigneur, merci Sainte Vierge Marie, de m'avoir permis de vivre cela. Que soient bénis abondamment toux ceux qui, chaque semaine, rendent possible ce miracle extraordinaire de pauvreté, de foi et d'amour.
27.06.2019

Un très grand merci à cette sœur qui a accepté de nous donner son
témoignage !

Marie Peugniez – Aumônier de l’hôpital et Bellevue

Aucun commentaire:

Publier un commentaire