Le merveilleux signe de la crèche : cliquer ici pour lire la lettre du Pape François du premier décembre 2019

samedi 17 août 2019

Le groupe 'tolérance' et le meilleur des Festins :témoignage


Une personne catholique « pratiquante » est venue à l’hôpital pour rééducation, elle a demandé à l’équipe d’aumônerie de lui apporter la communion. Ce que nous avons donc fait (et ferons) chaque mardi lors de ses hospitalisations sans oublier le temps de partage de nouvelles avant. Cette personne crée durant ces temps des relations avec le personnel de soins, et avec les personnes avec qui elle partage ces longs temps de « travail du corps ». Elle nous raconte comme elle aime discuter avec les « filles » qui ont un travail si dur et des soucis de famille dont elles ont besoin de parler. Elle partage entre autres moments de rééducation, de superbes (même s’ils ne sont pas faciles) moments de marche dans le beau parc, elle en parle avec les yeux scintillants de joie : « Vous savez comment nous appelons notre groupe de marche ? « Le groupe tolérance », et oui il y a une personne juive, une musulmane, une athée et moi la catho, c’est super ! »

A la fin de son séjour, elle nous a remis ce mot :

Ces quelques lignes pour remercier les membres de l’équipe d’aumônerie catholique qui m’ont rendu visite durant mes 2 hospitalisations à l’hôpital, une de 5 semaines et une de 6 semaines.
Combien ces visites étaient pour moi très importantes le mardi, important ici, surtout quand on n’a pas de visite faute des kms qui me séparent de ma famille.
Combien il est important de partager un passage de la Bible, les prières à 3. Quand on est seul à prier, cela est dur. Et recevoir la communion est juste…? imaginez, il n’y a pas de mot. Rien à voir avec les plateaux-repas que des personnes elles aussi bien dévouées, nous apporte mais là « Le meilleur des Festins », celui tant attendu, le repas de notre Sauveur.
Grand merci




Nous avons vécu des beaux moments en Eglise avec cette personne, bien entendu grâce au Seigneur ! 
« En effet quand deux ou trois sont réunis en mon nom,
je suis là, au milieu d’eux. » Mt 18, 20

Le Pape François nous encourage à « aller vers les périphéries pas seulement géographiques mais également celles de l’existence » (Mgr Bergoglio en 2013). Les hôpitaux sont dans ces périphéries. Les personnes hospitalisées catholiques avec les équipes d’aumônerie catholique ensemble, n’ont-elles pas à faire grandir toujours plus cette Eglise que Jésus nous a confiée ? Tous les paroissiens peuvent vivre dans cette Eglise des périphéries en confiant à l’équipe pour quelques moments de partage, les personnes de leur entourage qui vivent ces moments de maladie ou vieillissement dans les hôpitaux.

Nous croyons que c’est une très grande grâce de pouvoir vivre ces moments si intenses avec le Seigneur à l’hôpital, lieu empli d’humanité et lieu de souffrance malgré tout (vous pouvez aussi le vivre en devenant membres de cette équipe). Partager ces témoignages nous permet de remercier le Seigneur, même si ce merci ne peut pas être assez grand !

Marie et Christine – Equipe d’aumônerie de l’hôpital de Villiers
Juillet 2019

1 commentaire:

  1. Très beau témoignage ! Merci à cette personne de nous partager son Festin et merci à l'équipe d'aumônerie d'exister.
    Catherine

    RépondreSupprimer