Tous invités et invitants !

Tous invités et invitants !
Cliquer sur le flyer pour le programme

samedi 8 février 2020

9 février, dimanche de la santé

« Ta nuit sera lumière »
Thème choisi par la pastorale de la santé nationale, en écho à la 1ère lecture de ce dimanche 9 février 2020, Dimanche de la santé.

« En ces temps troublés dans le monde, dans notre pays, dans notre Eglise, il faut sans doute une sacrée dose d’optimisme … ou d’inconscience pour prononcer une phrase pareille ! » (Ch.Lavoillote) Et pourtant le Seigneur nous promet la lumière « Ta lumière jaillira comme l’aurore » Isaïe 58, 8.

Nous pouvons apercevoir cette lumière en regardant les personnes malades ou fatiguées par l’âge. Le pape François nous en donne une idée dans son message pour la 28ème Journée Mondiale du Malade : « Lorsqu’elle est malade, la personne…attend, en plus des thérapies, un soutien, une sollicitude, une attention…en somme de l’amour… Chers frères et sœurs malades, la maladie vous place d’une façon toute particulière parmi…ceux qui attirent le regard et le cœur de Jésus… En lui, en effet, les inquiétudes et les interrogations qui surgissent en vous…trouveront de la force pour être traversées… Vous pourrez rencontrer des personnes qui, guéries par la miséricorde de Dieu dans leur fragilité, sauront vous aider à porter la croix en faisant de leurs propres blessures des ouvertures par lesquelles regarder l’horizon au-delà de la maladie et recevoir la lumière et l’air pour votre vie ».

Effectivement, cette lumière de Dieu se partage mutuellement entre « les personnes qui peinent et qui sont fatiguées », entre « les personnes qui souffrent dans leur corps et leur esprit », et les personnes qui les rencontrent.

Le Père J.M. Onfray, responsable du Pôle Santé Justice à la Conférence des Evêques de France précise qu’« une pastorale de la santé ne saurait se réduire à l’attention aux fragilités qui nous entourent. Elle invite chacun à prendre la mesure, dans la prière, de celui qui nous donne vie en abondance. Par ailleurs, la vie d’équipe permet de mieux prendre la mesure de la mission au nom de laquelle nous  allons vers les périphéries hors de nos repères habituels. Enfin le travail de relecture est indispensable  pour mieux saisir qu’à travers nos limites et nos charismes, c’est bien Dieu qui est à l’œuvre et rejoint mystérieusement le cœur de chacun. Notre présence est déjà première annonce dans l’humilité de l’effacement. Au nom de l’Eglise Corps du Christ nous demandons l’hospitalité à la personne qui souffre et qui souvent se sent oubliée par ceux qui font communauté. Toute visite dit quelque chose du mystère de la Visitation. »

Merci donc d’informer l’aumônier lorsqu’une personne de votre entourage est hospitalisée pour que l’Eglise à travers l’équipe d’aumônerie puisse échanger cette lumière.

Merci de prier pour les personnes qui souffrent dans leur corps et leur esprit, pour les équipes d’aumônerie d’hôpitaux, les Services Evangéliques des Malades.


« Vous êtes le sel de la terre…
Vous êtes la lumière du monde. » Matthieu 5, 13-14

Marie Peugniez 
Aumônier du Centre Hospitalier de Château-Thierry –  06 70 34 12 88

Aucun commentaire:

Publier un commentaire