jeudi 14 février 2013

La renonciation de BENOIT XVI

Benoît XVI  a annoncé ce 11 février 2013, qu'il se démettait de ses fonctions, à partir du 28 février.

Mgr Hervé Giraud invite tous les catholiques du diocèse à rendre grâce pour le ministère de Benoît XVI et à prier pour notre Eglise le 28 février prochain.
A cette occasion, il présidera une messe à la cathédrale de Soissons à 20h00.
Frères très chers,
Je vous ai convoqués à ce Consistoire non seulement pour les trois canonisations, mais également pour vous communiquer une décision de grande importance pour la vie de l’Eglise. Après avoir examiné ma conscience devant Dieu, à diverses reprises, je suis parvenu à la certitude que mes forces, en raison de l’avancement de mon âge, ne sont plus aptes à exercer adéquatement le ministère pétrinien. Je suis bien conscient que ce ministère, de par son essence spirituelle, doit être accompli non seulement par les œuvres et par la parole, mais aussi, et pas moins, par la souffrance et par la prière. Cependant, dans le monde d’aujourd’hui, sujet à de rapides changements et agité par des questions de grande importance pour la vie de la foi, pour gouverner la barque de saint Pierre et annoncer l’Evangile, la vigueur du corps et de l’esprit est aussi nécessaire, vigueur qui, ces derniers mois, s’est amoindrie en moi d’une telle manière que je dois reconnaître mon incapacité à bien administrer le ministère qui m’a été confié. C’est pourquoi, bien conscient de la gravité de cet acte, en pleine liberté, je déclare renoncer au ministère d’Evêque de Rome, Successeur de saint Pierre, qui m’a été confié par les mains des cardinaux le 19 avril 2005, de telle sorte que, à partir du 28 février 2013 à vingt heures, le Siège de Rome, le Siège de saint Pierre, sera vacant et le conclave pour l’élection du nouveau Souverain Pontife devra être convoqué par ceux à qui il 
 appartient de le faire.



5 commentaires:

  1. des catholiques castels11 févr. 2013 à 23:31:00

    Décision courageuse, inspirée par l'Esprit Saint.
    Prions pour notre Saint Père qui a eu à conduire la barque de Pierre au milieu de bien des tempêtes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce Pape, souvent incompris,respire la bonté de Dieu.
      Il a hautement le souci de ne pas pénaliser l'Eglise par un gouvernement qu'il peine à porter en raison de son âge.
      Belle leçon d'humilité !

      Supprimer
    2. Si certains laïcs engagés dans l'Eglise pouvaient prendre exemple sur ce Pape, et se retirer en "conscience", pour laisser la place aux autres, cela serait bien. Mais, tous n'ont pas l'intelligence de notre Pape, et avant qu'ils ne comprennent, le chemin sera long.
      Comme le Christ, ce Pape est un serviteur conscient de ce qu'il peut donner et non à s'accrocher à ce qu'il pourrait recevoir.
      Quelle leçon d'humilité! Une bonne méditation pour l'entrée en carême.

      D. Colomb

      Supprimer
    3. J'approuve le commentaire précédent.
      Certain(e)s donnent l'impression d'être propriétaires d'une responsabilité qui, en réalité, est confiée par l'Eglise pour un moment.
      Cette "renonciation" du pape doit nous faire tous réfléchir sur la manière dont nous exerçons une responsabilité à quelque niveau que ce soit.
      Merci Benoit XVI

      Supprimer
  2. Devant cette attitude du pape, il me revient ces mots de Saint Paul :
    voyez la hauteur, la longueur, la profondeur de l'Amour de Dieu !

    RépondreSupprimer