Il est ressuscité ! Il est vraiment ressuscité !

mercredi 20 février 2013

Vivre pleinement le Carême


Nous entrons dans le chemin vers Pâques en ce mois de février. 
Ne ratons pas la première marche, la première étape : la célébration des CENDRES.
Nous serons invités, semaine après semaine, à :
1. - TENIR BON, dans la fidélité vis-à-vis de Dieu et des proches
2. - ADMIRER, savoir penser et dire du bien des autres
3. - faire CONFIANCE
4. -AIMER COMME DIEU, sans limite
5. Vivre le PARTAGE.
Pour cela, dans notre vie quotidienne, inutile de prendre de grandes résolutions, mais sachons aussi que sans effort, nous n'arriverons pas à progresser.
Chaque semaine, en nous laissant guider par la piste proposée ci-dessus, cherchons CE QUE NOUS POUVONS FAIRE à travers un petit geste, une pensée, une parole.


Heureux et fructueux carême !
!

Bernard PROFFIT, curé.


3 commentaires:

  1. Tant de dépendances nous entravent dans notre relation à Dieu et aux autres - des choses qui ne sont pas forcément mauvaises en soi mais dont nous peinons à garder la maitrise - par exemple l'excés de l'usage du portable, de l'ordinateur, de la télé ;
    que ce Carême nous stimule pour réajuster durablement nos pratiques avec ces outils bien utiles mais parfois ravageurs dans la vie de couple et de famille ; nous "communiquons" tellement avec l'extérieur que nous n'avons plus le temps de "communiquer" avec nos proches.
    Et le plus grave c'est que souvent nous ne sous en rendons plus compte !
    J'aime bien ce qu'écrit ci-dessus notre curé par rapport aux "grandes résolutions" que nous pourrions prendre sans les tenir et de plutôt chercher ce que nous pouvons faire dans les petites choses !

    RépondreSupprimer
  2. Je suis surprise de lire / heureux Carême / ...
    On dit volontiers joyeux Noel ou joyeuses Paques !
    Carême est plutot pour moi synonyme de pénitence, privations, efforts qui ne sont pas toujours une démarche heureuse !
    Pourquoi gommer cette dimension de la pratique chrétienne ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi ne pas dire tout simplement, comme Benoît XVI, bon carême ? C'est tellement plus encourageant !

      Supprimer