Incendie à Notre Dame de Paris

Incendie à Notre Dame de Paris
Incendie à Notre Dame de Paris

jeudi 23 janvier 2014

Veillée de prière pour l'unité des chrétiens : 24 janvier

Les Canadiens ayant préparé le thème de la semaine de prière pour l'unité des chrétiens 2014 nous pose la question provocatrice de Paul dans la lettre aux Corinthiens : 
"Le Christ est-il divisé?"
Dans la Foi, nous répondons "non" bien sûr ! Cependant nos communautés chrétiennes continuent de montrer des déchirures. c'est dans cet état de fait de séparations que Paul nous appelle à être "unis dans un même esprit et une même pensée".
Paul met en valeur des éléments centraux dans lesquels les chrétiens sont liés : le BAPTEME et la CROIX.
Cherchons à reconstruire l'unité dans la foi et     l'espérance !
Prions pour obtenir du Père l'unité comme un don !

Nous sommes toutes et tous invités à la veillée de prière oecuménique qui aura lieu cette année à l'église Saint-Crépin de Château-Thierry le vendredi 24 janvier à 20 h 30

Madeleine BESSE


Seigneur Jésus, qui à la veille de mourir pour nous,
as prié pour que tous tes disciples soient parfaitement un, comme toi en ton Père, et ton Père en toi,
Fais-nous ressentir douloureusement l’infidélité de notre désunion.
Donne-nous la loyauté de reconnaître et le courage de rejeter
ce qui se cache en nous d’indifférence, de méfiance, et même d’hostilité mutuelle.
Accorde-nous de nous rencontrer tous en toi,
afin que, de nos âmes et de nos lèvres, monte incessamment ta prière pour l’unité des chrétiens,
telle que tu la veux, par les moyens que tu veux.
En toi, qui es la charité parfaite, fais-nous trouver la voie qui conduit à l’unité, dans l’obéissance à ton amour et à ta vérité.


1 commentaire:

  1. Bonjour et merci pour cette veillée de prière pour l'unité des chrétiens,

    je souhaite vous partager mon témoignage en temps que chrétienne qui a grandi dans la mixité culturelle d'une mère grecque orthodoxe et d'un père catholique élevé durant les premières années de sa vie par son grand-père maternelle qui lui était protestant.
    J'ai donc été éduquée au catéchisme dans la tradition catholique, tout en fêtant Pâques à la manière orthodoxe, c'est à dire en cassant un oeuf dur sur la tête de mon voisin de table en disant "Christos anesti" (Christ est ressuscité), tandis que l'héritage protestant de mon père m'a laissé suffisamment de liberté pour creuser le texte biblique en hébreu, grâce à des cours de Talmud-Torah lorsque j'étais à Paris.
    Tout cela pour dire que je ne me suis jamais tellement posée la question à savoir quelle était la meilleure voie, je retiens seulement que nous sommes une famille et que c'est grâce à ma famille que je grandis dans la foi.
    Je suis sûre que d'autres personnes sont issues d'un héritage culturel mixte, je les remercie de bien vouloir partager leur témoignage si elle le souhaite. Ou bien nous dire comment était vécue simplement et quotidiennement leur tradition à la maison.
    A bientôt,
    Nina Pavlista.

    RépondreSupprimer