mardi 21 février 2017

Le Carême approche ... des propositions paroissiales de halte spirituelle à CERFROID






7 commentaires:

  1. Cette forme de blog est quabd m^me plus agréable. Merci

    RépondreSupprimer
  2. Nous avons retrouvé un blog claire, lisible dans lequel nous trouvons facilement l'information !!!
    Soyez vivement remerciés !

    RépondreSupprimer
  3. Merci d'avoir pris en compte les critiques sur la "nouvelle" version du blog qui ne satisfaisait personne ; voilà qui est dit !

    RépondreSupprimer
  4. bienheureusement nous retrouvons nos marques !
    le changement pour un mieux : oui !
    le changement qui engendre de la confusion : non !
    je me demande le pourquoi de ce changement de présentation du blog il y a quelques jours ??
    L'essentiel est de retrouver rapidement une information claire sans passer par un labyrinthe !

    RépondreSupprimer
  5. merci à l'équipe de la communication de la paroisse qui met à notre disposition ce support bien utile, toujours bien actualisé et qui rend bien des services !

    RépondreSupprimer
  6. je trouve que le blog permet non seulement de trouver un grand nombre d'informations (dont nous n'aurions pas forcément connaissance) mais aussi d'être un lien paroissial fort (notamment pour les personnes "ordinaires" qui n'ont pas de responsabilités particulières dans l'Eglise et qui s'efforcent pourtant d'être des "fidèles".
    Très bonne journée à tous !

    RépondreSupprimer
  7. Cette invitation au silence pour ce Carême qui vient me rappelle cette prière du Père Michel HUBAUT
    « Seigneur, accorde-moi non pas le silence qui me rend prisonnier de moi-même mais celui qui me libère et m'ouvre des espaces nouveaux, non pas le silence du corps épuisé par les paradis artificiels mais celui de l'âme qui respire au seuil de ton Royaume, non pas le silence de la peur des autres et du monde mais celui qui me rend proche de tout homme et de la création, non pas celui de l'égoïsme froid, indifférent et hautain mais celui qui enracine, fortifie et purifie la tendresse du cœur, non pas le silence de l'absence vide, du monologue solitaire mais celui de la rencontre, de l'intimité en ta Présence, non pas le silence de la lâcheté ou de la résignation mais celui qui prépare au combat pour la vérité, non pas le silence des exclus, des sans-voix mais celui qui nourrit la force des peuples qui se lèvent, non pas le silence de l'homme qui fuit mais celui de l'homme qui Te cherche, non pas le silence de l'homme qui rumine ses échecs mais celui qui réfléchit pour en découvrir les causes, non pas le silence de la nuit du désespoir mais celui qui attend la lumière de l'aurore, de l'espérance, non pas le silence de la rancune, de la haine, de la vengeance mais celui de l'apaisement et du pardon, non pas le silence du bavard, rempli de mots, de lui-même mais celui du cœur qui écoute le murmure de ton Esprit, non pas le silence envahi par trop de questions sans réponses mais celui de l'émerveillement et de l'adoration, non pas le silence de l'oubli, du tombeau, de la mort mais celui où la matière se charge des énergies du Ressuscité dans l'attente d'une vie nouvelle dans ta Lumière. Amen. »

    RépondreSupprimer