Tous invités et invitants !

Tous invités et invitants !
Cliquer sur le flyer pour le programme

dimanche 19 février 2017

Qu’est-ce que le sacrement des malades ?

Qu’est-ce que le sacrement des malades ?

Les sacrements de l’Église sont des cadeaux de Dieu. Chaque sacrement est une rencontre avec le Christ, c’est un signe par lequel il nous donne son Esprit d’amour pour que nous vivions avec lui.

La vie est comme un tapis qui s’étale devant nous. La vieillesse, la maladie, un accident peuvent venir briser cette belle surface de notre existence. Depuis l’origine de notre vie, le Christ est présent, il reste visible pour nous accompagner sur le chemin.

Par le sacrement des malades, il communique la force de son Esprit à celles et ceux qui sont affaiblis par la maladie ou le grand âge.

Texte tiré du livret « Le sacrement des malades, se préparer », Éditions Salvator, février 2008

Ce sacrement de vie et de force sera donné le dimanche 12 mars 2017 lors de l’Eucharistie de 11 h à Saint Crépin.


Une rencontre de préparation est proposée à toutes les personnes désirant le recevoir le mercredi 1er mars 2017 de 14 h à 16 h au presbytère, 1 rue de la Madeleine à Château Thierry.

 Témoignage n°1 lors du dimanche de la santé :

Lors de mon passage dans un service de l’hôpital, une infirmière me demande d’aller voir une dame. Celle-ci d’environ 80 ans a eu beaucoup de gros problèmes de santé et par là-même d’hospitalisations dont cette dernière qui durait depuis plusieurs mois. Mais après avoir dit à plusieurs personnes de son entourage familial et médical qu’elle en avait assez et qu’elle ne voulait absolument d’acharnement médical, la veille de sa sortie, elle a fait un AVC massif. Ses yeux pouvaient encore communiquer et un seul bras bougeait, ce qui lui permettait malgré tout de refuser tout ce qu’on lui faisait, comme elle l’avait prédit.
Bien entendu, c’était très difficile pour tout le monde. Elle se voyait depuis quelques jours prisonnière de son corps et des soins ; et l’entourage familial et médical souffrait de leur impuissance et surtout de la voir ainsi.
            Devant cette demande, je dois y aller, mais me sens bien impuissante moi aussi. J’appelle évidemment le Seigneur pour prendre ma place. Puis je frappe doucement à la porte de la chambre, le mari m’accueille. Après m’être présentée au couple, le mari me dit « ma femme est très croyante même si elle s’est éloignée de l’église » et me raconte leur vie familiale et combien ils aiment leurs enfants et petits-enfants. Puis, je lui propose de faire un temps de prière, elle parait accepter. Son mari sort car, me dit-il, il ne croit pas.
            Je commence en nous présentant au Seigneur. Puis, je dis à cette dame que le Seigneur l’aime, qu’Il comprend qu’elle soit fatiguée de tous ces problèmes de santé et ce que ça entraîne. Je lui dis qu’elle seule peut savoir ce qu’elle veut et qu’avec le Seigneur, elle peut choisir. Après un petit temps, je lis l’évangile du jour « Celui qui accueillera un enfant comme celui-ci en mon nom, c’est moi qu’il accueille », je prie le « Notre Père » et le « Je vous salue Marie ». Durant tout ce temps, elle me regarde. Puis, je lui dis que je vais la laisser et lui propose de revenir, j’aperçois un sourire.
Quelques jours après, son mari m’accueille avec un grand sourire me disant qu’elle a accepté des soins et un peu d’eau ! Lors de ma visite, après un temps de prière, elle accepte que j’appelle le prêtre pour recevoir le sacrement des malades.
Quelque temps après, je peux prévenir l’aumônier de Villiers que cette dame arrive. Puis, c’est le SEM qui est prévenu.
Cette dame a choisi de vivre encore quelques mois. Elle a été un témoin de sa foi pour sa famille et pour certains soignants. Elle a montré comment l’Église peut être en lien et, comment Elle peut être « intermédiaire » du Seigneur pour choisir ou aider à choisir la vie !

  Témoignage n°2 lors du dimanche de la santé :
« Choisis la vie »

Je rendais visite régulièrement à Mme M. Dans nos conversations, il était souvent question de Dieu, de la vie de Dieu en elle et de sa propre relation à Dieu.

Un jour, elle me dit : « Vous savez, Catherine, j’ai décidé de vivre ! »

Je lui ai répondu que c’était assurément une bonne idée !

« Oui, j’ai décidé de vivre. Après tout, c’est pour vivre que Dieu nous a créé. Et pour vivre en Lui. Alors, j’ai décidé d’écouter son commandement : « Je mets devant toi la vie et la mort, choisis la vie et vis ! ». Ça ne va pas m’empêcher d’avoir mal, ça ne va pas empêcher la guerre et la faim dans le monde mais ça va apporter un peu de joie dans mon entourage. Une figure triste et pas rigolote, ça ne fait de bien à personne ! Alors voilà ! »

Mme M. a, en effet, traversé beaucoup de difficultés, des décès, des maladies mais elle a gardé jusqu’au bout cette volonté inébranlable de vivre par Dieu, avec Dieu et en Dieu.

En repensant à Mme M., je me dis que l’Esprit Saint souffle de bonnes inspirations qu’il est tout à fait à notre avantage d’écouter et de vivre !



Dimanche santé – 12-02-2017

Aucun commentaire:

Publier un commentaire