En bref

Eglise Saint Crépin : L’église est ouverte chaque jour de 8h30 à 19h / Messes dominicales : - Samedi : 19h en village (du 1er mars au 31 octobre) et à 18h (du 1er novembre au 28 février) - Dimanche : 9h et 11h à Saint Crépin / - en semaine à Saint Crépin : mardi, jeudi, vendredi et samedi à 9h / le mercredi à 9h à la chapelle de l'Hôtel-Dieu / - Adoration : chaque jeudi après la messe de 9h / - Confessions à l'église Saint Crépin : chaque samedi à 9h30

mardi 18 octobre 2022

Aumônerie de Bellevue

Voici une super bonne nouvelle : les bénévoles de l'aumônerie sont autorisés à revenir à Bellevue !

Ce service est très important pour les résidents, comme pour soi, comme pour Dieu.

Pour tous renseignements sur ce service à Bellevue, vous pouvez me contacter au 06 85 02 13 52 - Pascale (aumônier de l'hôpital de Château Thierry et de la résidence Bellevue.

Pascale, aumônier

PS Pour l'instant ce n'est pas encore la reprise des messes ouvertes à tous à la chapelle mais l'accès est à nouveau possible aux bénévoles (uniquement) qui sont invités à contacter Pascale, l'aumônier.

Françoise témoigne : 

"Lorsque Marie-Ange était aumônier à Bellevue, je suis allée accompagner ma tante (qui était alors résidente) à une messe du jeudi matin. J'ai aimé être entourée et prier avec les résidents lors de cette célébration chaleureuse.

Une fois à la retraite et à la demande de plusieurs personnes, qui étaient bénévoles pour amener les résidents à la chapelle, j'ai accepté de faire partie de l'équipe de Marie . Mon mari, qui avait plusieurs amis dans l'équipe, nous a rejoint une fois lui aussi à la retraite. Nous avons apprécié ces rendez-vous hebdomadaires avec les résidents et le Seigneur.

Prier avec et pour les personnes âgées de Bellevue a beaucoup apporté à ma vie de chrétienne. Dans cette équipe j'ai trouvé beaucoup de chaleur humaine, ses membres sont devenus (pour ceux qui ne l'étaient pas encore) des amis. Voir la joie des résidents, lorsqu'on venait les chercher pour aller à la messe m'a donné de la joie et j'étais contente d'être utile.

Lorsque j'ai eu un grand malheur (la perte de ma petite fille de 21 mois) m'intéresser aux résidents, à ce qu'ils vivaient, a été un dérivatif et le plaisir qu'ils m'exprimaient lorsque je venais les chercher m'a beaucoup touché".





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire