Avec les enfants prenons le chemin vers Noel

Avec les enfants prenons le chemin vers Noel
cliquer sur l'image pour accéder au calendrier de l'Avent

jeudi 28 avril 2011

Message de notre évêque pour le 1er mai


Pour un travail… et un travail humain, agissons !

Jean-Paul II sera béatifié ce 1er mai 2011, trente ans après son encyclique sur le Travail humain. Il manifesta un amour particulier pour le monde du travail et voulut apporter une parole d'encouragement à tous les travailleurs en leur exprimant son amitié, sa solidarité. Ce texte
« Pour un travail… et un travail humain, agissons !» est une manière de lui rendre hommage et de continuer dans la ligne qu'il a si bien tracée.

2 commentaires:

  1. un syndicaliste2 mai 2011 à 09:33:00

    "Il faut du travail, mais il faut aussi que ce travail soit humain"
    Tout est dit dans cette phrase de l'éveque de Soissons.
    j'approuve et j'applaudis cette déclaration à l'occasion du 1er mai.
    Cette déclaration me parait extremement importante à l'heure notamment où un certain désengagement existe (les défilés du 1er mai n'ont pas été vraiment massifs)
    La double plaie de notre société est bien sûr le chômage et sa cohorte de misères et de descentes humaines mais aussi toutes les précarités et pour ceux qui ont un travail toutes les formes de pression, de rentabilité.
    J'ai fait suivre cette déclaration à plusieurs de mes camarades.
    c'est dommage qu'il n'y ait pas plus d'interventions de l'église sur ces questions sociales ! alors saluons celle ci !

    RépondreSupprimer
  2. Je retiens de cette déclaration très évangélique cet appel à agir, à ne pas en rester aux belles déclarations d'intention.
    Ce qui nous menace tous c'est l'individualisme !
    réagissons partout.
    Voilà un message universel !

    "...Dans la crise de confiance qui secoue profondément notre société il est urgent de ne pas
    nous replier dans l’individualisme. La solidarité ne doit pas faiblir. N’en restons pas à une simple
    analyse ou à une légitime indignation. Apportons notre soutien et soyons solidaires en vue du bien
    commun. Les solutions globales dépassent certes notre petite échelle, mais des initiatives sont à
    notre portée. Un engagement, une parole de confiance, une prise de conscience collective, un
    dialogue social sont autant de pas vers un travail plus humain. Présent dans l’Aisne depuis trois
    ans, j’ai vu et entendu à la fois des tristesses et des angoisses, mais aussi des joies et des espoirs
    portés par des associations de solidarité, des chantiers d’insertion qui aident à redonner une
    dignité humaine."

    RépondreSupprimer