dimanche 30 octobre 2011

Fête de la Toussaint

  
Messes
  • lundi 31 octobre à 19 h à Saint Crépin
  • mardi 1er novembre : 9 h 30 à Nesles et 11 h à Saint Crépin.




« Ils ne font rien de particulier ou d’extraordinaire pour attirer les regards. Il faut être attentifs pour les découvrir. Quand ils sont là, il y a du respect dans l’air et de la tolérance et de l’amour et une autre tournure des esprits et des cœurs… Une autre lumière. Une joie et une espérance qui viennent de l'Evangile.
Ils ne se cachent pas. Ils n’ont pas honte mais ils sont discrets car ils savent que les grandes moissons germent dans l’obscurité de la terre et que les grandes récoltes se préparent dans les profondeurs.
Ils sont présents, discrets et humbles, comme le levain. Ils font bouger le monde. Ils existent. Il suffit d’être attentifs et on les voit, nombreux, dans les lieux de chaque jour.
D’ailleurs, au milieu de la foule indifférente, tu es peut-être de ceux-là ?... »
Charles Singer

Bienheureux ceux qui savent rire d'eux-mêmes.
Ils n'ont pas fini de s'amuser.

Bienheureux ceux qui savent distinguer une montagne d'une taupinière
il leur sera épargné bien des tracas.

Bienheureux ceux qui sont capables de se reposer et de dormir sans chercher d'excuses : ils deviendront sages.

Bienheureux ceux qui savent se taire et écouter :
ils en apprendront des choses nouvelles.

Bienheureux ceux qui sont assez intelligents pour ne pas se prendre au sérieux :
ils seront appréciés de leur entourage.

Heureux êtes vous si vous savez regarder sérieusement les petites choses et paisiblement les choses sérieuses : vous irez loin dans la vie.

Heureux êtes vous si vous savez admirer un sourire et oublier une grimace :
votre route sera ensoleillée.
Heureux êtes vous si vous êtes capables de toujours interpréter avec bienveillance les attitudes d'autrui même si les apparences sont contraires :
vous passerez pour des naïfs, mais la charité est à ce prix.

Bienheureux ceux qui pensent avant d'agir et qui prient avant de penser :
ils éviteront bien des bêtises.

Heureux êtes vous si vous savez vous taire et sourire même lorsque on vous coupe la parole, lorsque on vous contredit ou qu'on vous marche sur les pieds :
l'Evangile commence à pénétrer votre coeur.

Bienheureux surtout vous qui savez reconnaître le Seigneur en tous ceux que vous rencontrez : vous avez trouvé la vraie lumière, vous avez trouvé la véritable sagesse.

Joseph Folliet.

6 commentaires:

  1. Je trouve que les réflexions, méditations et images que vous mettez sur le blog nous aident à mieux vivre de l'intérieur les dimanches ordinaires comme les grandes fêtes de l'année.
    Soyez en vivemeent remerciés !

    RépondreSupprimer
  2. Je suis venu chercher l'heure de la messe de demain car je ne suis pas un pratiquant de tous les dimanches.
    Personnellement j'aime beaucoup le texte de Joseph Folliet (même si je ne sais pas qui est cette personne)c'est pour moi un texte actuel qui me fait comprendre les Béatitudes écrites hier.

    RépondreSupprimer
  3. En cette fête de la Toussaint, voici une prière qu'un ami prêtre m'a envoyé ; je la partage volontiers /

    L’autre jour, je suis entré dans une église.
    Le soleil dessinait, à travers un vitrail,
    Des petites taches de couleurs sur les pavés.
    Le vitrail représentait un grand saint
    Et ça m’a fait réfléchir…
    Tes saints Seigneur, ils ne sont pas parfaits :
    Certains sont colériques, d’autres timides,
    D’autres rêveurs, et parfois ils ne font rien d’extraordinaire.
    Mais ils vivent dans ta lumière.
    Et ils laissent ton amour passer à travers eux.
    Comme les vitraux laissent passer la lumière.
    Je voudrais être saint, Seigneur.
    Et laisser passer ton amour vers les autres
    En lui donnant mille couleurs
    Mes couleurs

    RépondreSupprimer
  4. Petit témoignage
    Heureux sommes nous d'avoir l'Evangile et autres textes de la Bible qui sont comme un trésor ... que l'on a jamais fini de découvrir
    Je m'en rend compte de plus en plus.
    N'est ce pas aussi un chemin de sainteté ? !!!

    RépondreSupprimer
  5. BELLE IMAGE COLOREE POUR EVOQUER LE FOULE DES SAINTS DE TOUS LES TEMPS ET DE TOUS LES PAYS !

    RépondreSupprimer
  6. Moracchini Pierre1 nov. 2011 à 12:00:00

    Pour répondre à la personne qui ne sait pas qui est Joseph Folliet... C'est une grande figure de l'Eglise de France au XXe siècle. Disciple de Marc Sangnier (le "Sillon", la démocratie chrétienne), sociologue, journaliste, théoricien de la décolonisation, à la fois résistant et acteur de la réconciliation franco-allemande, Joseph Folliet (1903-1972) est le fondateur des Compagnons de saint François (1927). Dans sa vieillesse, ce tertiaire franciscain réalise le désir qu'il porte en lui depuis l'enfance: il entre au Prado, et il est ordonné prêtre le 19 mars 1968... Au même moment l'Université de Nanterre donne le coup d'envoi des fameux évènements de 68...
    Pour en savoir plus:
    Antoine Deléry, Joseph Folliet, Paris, Le Cerf, 2003, 484 p.

    RépondreSupprimer