Avec les enfants prenons le chemin vers Noel

Avec les enfants prenons le chemin vers Noel
cliquer sur l'image pour accéder au calendrier de l'Avent

vendredi 18 janvier 2013

A la suite de la manifestation du 13 janvier, les évêques prennent à nouveau la parole

Au sujet du projet de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe suite à la manifestation du 13 janvier 2013

Communiqué du Conseil permanent
de la Conférence des évêques de France
16 janvier 2013


"Depuis de longs mois, nous avons alerté le gouvernement et l'opinion publique sur le risque de clivage profond que représentait, au sein de la société française, le projet de loi permettant le mariage et l'adoption pour les personnes de même sexe. Ce clivage est d'autant plus malvenu que notre pays connaît une période de fortes difficultés économiques et sociales qui devrait, au contraire, amener les responsables politiques à rassembler le pays.

L'ampleur exceptionnelle de la manifestation du dimanche 13 janvier montre, s'il en était besoin, que cette alerte était fondée. Dans les trois cortèges convergeant vers le Champ de Mars, des gens de toutes les régions de France, jeunes ou plus âgés, en famille, avec leurs enfants ou seuls, de toutes opinions, de toutes religions ou sans religion, ont défilé avec conviction, dans la bonne humeur et sans agressivité à l'égard de quiconque. Dans cette grande diversité, la caractéristique commune était la reconnaissance de la famille, l'intérêt supérieur des enfants et le respect de la filiation.
Une majorité politique ne peut, sans dommage pour le bon fonctionnement démocratique, ignorer les réactions que suscite chez tant de nos compatriotes le projet d'une telle « réforme de civilisation ». La mission du politique est d'offrir le cadre d'une authentique réflexion sociale sur ces questions majeures que sont la transmission de la vie et la nature des liens humains. C'est pourquoi nous souhaitons, qu'à l'occasion du débat parlementaire, les élus et les politiques proposent des solutions et des formulations qui soient respectueuses du caractère hétérosexuel du mariage, de la filiation et des personnes homosexuelles.
Pour notre part, comme évêques, nous invitons les communautés catholiques, à poursuivre la réflexion sur ces enjeux fondamentaux."


Les membres du Conseil permanent de la Conférence des évêques de France :
Cardinal André VINGT-TROIS, archevêque de Paris, président de la CEF
Mgr Hippolyte SIMON, archevêque de Clermont, vice-président de la CEF
Mgr Laurent ULRICH, archevêque de Lille, vice-président de la CEF
Mgr Jacques BLAQUART, évêque d’Orléans
Mgr Jean-Claude BOULANGER, évêque de Bayeux et Lisieux
Mgr Jean-Pierre GRALLET, archevêque de Strasbourg
Mgr Hubert HERBRETEAU, évêque d’Agen
Mgr Jean-Paul JAEGER, évêque d’Arras
Mgr Jean-Paul JAMES, évêque de Nantes.

 

9 commentaires:

  1. Voici une prise de position politique et partisane.
    Je pense que l'Eglise ne doit pas faire de politique et réagir si fréquemment (comme elle le fait depuis le 15 aout dernier) aux projets gouvernementaux.
    Il y a quelques mois les Français ont élu un nouveau président, cette proposition faisait partie de son programme ; elle est aujourd'hui mise en oeuvre - on a le droit de ne pas être d'accord mais aussi le devoir de respecter le suffrage universel et la majorité qui s'est exprimée en mai dernier.

    RépondreSupprimer
  2. LE CITOYEN QUE JE SUIS - COMME LE COMMENTATEUR DE 14 . 10 - ESTIME QU EN DEMOCRATIE NOUS DEVONS RESPECTER LA MAJORITE ISSUE DES URNES
    LE CITOYEN QUE JE SUIS A LA LIBERTE D EXPRIMER SES OPINIONS MAIS PAS DE LES IMPOSER

    RépondreSupprimer
  3. manif pour tous 0240017 janv. 2013 à 17:31:00

    J'y étais dimanche avec ma femme et mes enfants.
    pour affirmer la différence et la complémentarité homme / femme et le besoin pour un enfant d'avoir un père et une mère.
    2 repères fondamentaux.
    Nous allons continuer et amplifier le combat!

    RépondreSupprimer
  4. une famille normale18 janv. 2013 à 00:14:00

    Dimanche nous étions très très nombreux, le gouvernement minimise les chiffres, la réalité est toute autre.
    Ce fut une journée forte, digne et en même temps "bon enfant"
    malgré la gravité des enjeux, il y avait une force tranquille la foule n'était ni agitée ni excitée.
    Il nous faut avoir conscience qu'il faut amplifier et durer dans la mobilisation.
    Tel est le témoignage d'une "famille normale" que nous voulions donner au "président normal" ... !

    RépondreSupprimer
  5. notre pays connaît une période de fortes difficultés économiques et sociales comme le souligne les évêques.
    Ne l'oublions pas !
    N'oublions pas aussi le monde (otages, Mali, Somalie etc ...)

    RépondreSupprimer
  6. Comme nous le fait entendre la seconde lecture de St Paul, dimanche 20 Janvier:
    les dons de la grâce sont variées...mais c'est toujours le même Esprit..Chacun reçoit le don de manifester l'Esprit EN VUE DU BIEN DE TOUS... voilà ce que m'inspire les différentes réactions ci-dessus...tous ne peuvent pas faire tout, sinon il y a le risque que rien du tout ne se fasse .....

    RépondreSupprimer
  7. Des grands-parents18 janv. 2013 à 19:14:00

    Entrons en résistance, c'est un devoir pour les familles et pour les chrétiens !

    S’il était adopté, ce texte de loi serait à l’origine d’une véritable rupture de civilisation au détriment de l’institution du mariage et du droit de tout enfant d’être élévé par un père et une mère.

    Tous les français sont directement concernés par ce texte qui satisfait les revendications et les exigences exorbitantes d’un lobby ultra minoritaire, mais qui entrainerait une profonde modification du droit de la famille comme la filiation et l’adoption.

    RépondreSupprimer
  8. Demandons au Président de la République un référendum sur ce sujet.
    Contactons nos amis et familles pour qu'un vrai débat public (et pas seulement parlementaire) s'engage dans notre pays.
    Ce n'est pas parce que d'autres pays ont légiféré dans ce sens qu'il faut faire pareil !

    http://www.referendum-officiel.fr/

    RépondreSupprimer
  9. Il est question de mariage ... dans les textes de la messe de ce dimanche ... dans l'Evangile mais aussi dans la première lecture :
    "Comme un jeune homme épouse une jeune fille,
    ...
    Comme la jeune mariée est la joie de son mari,
    ainsi tu seras la joie de ton Dieu."
    Homme et femme, dans l'alliance conjugale faisons la joie de notre Dieu et la nôtre !

    RépondreSupprimer