Il est ressuscité ! Il est vraiment ressuscité !

dimanche 1 mars 2015

Regard bienveillant ?

A propos du texte où "les Juifs ne fréquentent pas les Samaritains", des enfants de l'école de prière à Cerfroid n'en finissaient pas de citer des soucis de fréquentations, dans leur village, leur école ou leur vie de famille, quelles que soient les générations.

Autrefois, on se mélangeait peu. Parfois on se faisait la guerre entre villages ou entre quartiers d'un même bourg. De préférence, on se mariait avec des gens "comme nous" : mêmes coutumes, mêmes interdits, même éducation…


Aujourd'hui, on voyage beaucoup et des gens élevés loin de nos réseaux habituels viennent vivre chez nous. Comment vivre ce choc culturel et religieux provoqué par ces mutations ? S'ils ne partagent pas nos convictions religieuses, c'est encore plus difficile. J'entends souvent des chrétiens mal à l'aise, voire même inquiets.


Comment utiliser les pierres de nos murs, pour édifier des ponts ? C'est nous qui choisissons d'être ou non, bienveillants. Nous décidons que cet homme, cette femme, cette famille, différents, étranges, méritent, comme nous, d'être aimés.


Préférons les "médias" qui aident à comprendre et connaître. Décidons-nous à saluer, à rencontrer et disons autour de nous plutôt ce qui peut aider au rapprochement que tout ce qui renforce les peurs.

Sommes-nous bienveillants ?

Bernard PROFFIT, curé.


4 commentaires:

  1. Seigneur Jésus,
    Tu as tellement été bon envers tout le monde que je suis presque découragé en pensant que je dois
    faire la même chose.
    Tu es tellement bienveillant et tellement puissant
    que je crois que tu peux te servir de moi pour être
    bienveillant envers ceux et celles qui en ont besoin.
    Tu as tellement le souci de nous envoyer ton
    Esprit que je suis certain que cela deviendra
    possible pour moi de devenir bon envers tout
    le monde, de devenir bienveillant.
    Tu aimes tellement le monde que nous pouvons
    être certains d'apprendre à aimer quand on
    décide de marcher dans tes traces, de t'imiter
    en toute chose.
    Tu es tellement celui que je veux aimer que,
    pendant tout le Carême et même après, je
    veux me laisser guider par ton Esprit pour
    te ressembler toujours plus.
    Je sais tellement que te ressembler veut dire
    être bienveillant envers tout le monde alors je commence dès maintenant
    .
    Amen

    RépondreSupprimer
  2. Bravo pour cet article qui vient nous stimuler en ce temps de Carême en nous invitant à un changement de regard qui est concret et à notre portée (si nous le voulons bien) !

    RépondreSupprimer
  3. La bienveillance n'interdit pas la vigilance et le discernement-

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, la bienveillance n'interdit pas la vigilance et le discernement. Pour un chrétien, cette bienveillance, cet a priori positif leur sert de cadre et de point d'appui. Alors que le soupçon pourrait survaloriser des difficultés réelles mais surmontables.

      Supprimer