dimanche 25 février 2018

LE SENS DE LA FÊTE DE PAQUES


LE SENS DE LA FÊTE DE PÂQUES

Noël et Pâques donnent tout le sens de la foi chrétienne :
Jésus-Christ, fils de Dieu, conçu de l’Esprit saint, est né de la Vierge Marie (Noël).
Il a été crucifié, est mort, a été enseveli et le troisième jour, est ressuscité d’entre les morts (Pâques).

Le Carême, comme les quarante jours au désert du Christ, quarante années du peuple hébreu au désert avant la terre promise, conduit à la fête de Pâques qui est le joyau de la Semaine sainte, son écrin.

La période de carême est un temps de conversion, de repentance et d’intériorité par l’intensité de la prière, l’aumône par les dons matériels et le jeûne du vendredi, jour de la mort du Christ et le mercredi des cendres. Une vie sobre est observée, même dans l’usage des écrans tant chéris !

La grande Semaine Sainte débute par la procession des rameaux, c’est Jésus entré à Jérusalem, acclamé par la foule. Le jeudi, il a son dernier repas au cours duquel il a « inventé » la messe (Eucharistie)pour signer sa présence réelle ; le Chemin de croix du vendredi revit sa condamnation, sa passion et sa mort (jeûne complet) ; le samedi, jour du sabbat pour les juifs, est la seule journée de l’année sans aucune messe, c’est la  Vigile pascale, puis dimanche, la messe du jour de Pâques : de nombreux baptêmes d’adultes y sont célébrés dans la nuit.
Durant le Triduum (trois jours), nombreuses sont les personnes qui découvrent ce trésor de la foi et de la tradition bimillénaire de l’Église.
C’est la folle et joyeuse espérance chrétienne qui s’exprime en densité et que nos cultures ont souvent oubliée !
C’est l’occasion d’une redécouverte.

Père Edouard DUCAMPS

Aucun commentaire:

Publier un commentaire