Incendie à Notre Dame de Paris

Incendie à Notre Dame de Paris
Incendie à Notre Dame de Paris

lundi 8 avril 2019

PAQUES : une joie intacte

Celle de la rencontre du ressuscité par les femmes et les disciples le premier dimanche après la mort du Christ (Jn 20,1-9) et durant les 40 jours suivants. C’est celle du converti découvrant comme une évidence la présence vivante de Jésus dans sa vie. C’est la joie des nouveaux baptisés adultes la nuit de Pâques ! 

Le Carême de toute l’Eglise a été particulièrement grave cette année compte-tenu des événements dramatiques, douloureux et déstabilisants pour bon nombres de chrétiens au travers des scandales de maltraitance qui ont abîmé de nombreuses personnes. L’immense majorité des prêtres et consacrés fidèles à leur vocation portent leur stupéfaction et leur colère au pied de la croix. 

Le Seigneur répare les cœurs meurtris car il est juste. Il purifie en ce moment son Eglise du mal qui était en elle et qu’elle s’obstinait, semble-t-il, à ne pas voir. Puisse la vérité et la prise de conscience la rendre plus libre pour servir la société toute entière en prise avec les abus (institutions, familles). Puisse l’abaissement suscité par cette prise de conscience rejoindre les personnes blessées dans leur être pour leur apaisement et leur guérison. 

Tout le peuple chrétien est invité résolument à un sursaut de conversion radicale en ce Carême. Il a à faire encore plus sienne la proclamation que Christ est ressuscité et a vaincu le « Mauvais ». « Pensez aux réalités d’en haut, non à celles de la terre car vous êtes ressuscités avec le Christ » nous dit l’apôtre Paul Col ;3,1-4). 
C’est notre « gilet blanc », celui de notre baptême, celui de la vocation à la sainteté. 
Bonne montée vers Pâques, 
+  Edouard Ducamps

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire