dimanche 23 janvier 2011

Les relais - villages font le point après les fêtes de NOEL

Les membres des trois relais Nord/Ouest/Sud se sont retrouvés ce samedi à Essômes pour démonter la crèche et nettoyer l'abbatiale.
Comme de coutume, tout le monde a mis la main à la patte et tout a été rangé dans la bonne humeur en deux temps trois mouvements.





L'après-midi s'est terminé chez Colette et Jean Marie Morel pour le partage de la galette.



La reine du jour a d'ailleurs été élue à l'unanimité!!!!

Notre curé, Bernard Proffit, s'est joint à nous et nous avons pu faire le point sur tout ce temps de Noël partagé, les préparatifs, les actions communes avec Château Thierry pour le temps de l'Avent, la célébration priante avec une assemblée nombreuse malgré les conditions météo plus que difficiles, la présence de beaucoup d'enfants qui ont pu participé activement en particulier avec le partage de la lumière.
Nous avons pu remercier le Seigneur pour toutes ces actions vécues dans un esprit de communion et avons déjà pris rendez-vous pour l'année prochaine. Marc Eschard



2 commentaires:

  1. Nous allons de temps en temps à la messe de 9 h 30 dans les villages et nous voulons témoigner que ces messes à caractère familial sont très chaleureuses ; chaque équipe locale se démène vraiment pour accueillir et soigner le déroulement ;
    Nous aimons beaucoup y venir à chaque fois que nous le pouvons.
    beaucoup de remerciements aux bénévoles chrétiens qui font vivre courageusement et avec persévérance nos églises de villages !

    RépondreSupprimer
  2. une famille catholique24 janv. 2011 à 19:57:00

    Ne sachant pas où déposer notre commentaire, nous le faisons sur le premier billet.

    Nus étions hier dans la rue à la marche pour la vie qui a vu une participation beaucoup plus importante que les autres années et ... trois évêques français.
    Au journal télévisé ... un flash de quelques secondes.
    Je regrette de n'avoir pas trouvé sur ce blog aucune information avant ni après cette Marche sur une question sur laquelle les catholiques devraient être en première ligne.
    D'autant plus que pour nous, Paris n'est qu'à une heure de Château-Thierry !

    RépondreSupprimer