dimanche 30 décembre 2012

Messe du 1er janvier : 11 h à Saint Crépin

'Que le Seigneur te bénisse et te garde ! 
Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage, qu'il se penche vers toi ! 
Que le Seigneur tourne vers toi son visage, qu'il t'apporte la paix !'

Extrait de la Bible - Livre des Nombres 6,22-26

4 commentaires:

  1. Comme nous sommes seuls ce 31 décembre, nous pouvons prier pour tous les hommes de bonne volonté ; nous aimons beaucoup cette prière :

    Que la Paix soit sur la terre !



    Mon Seigneur et mon Dieu
    Nous t’offrons la nouvelle année.
    Bénis-la. Bénis la terre de nos ancêtres.
    Bénis nos parents, nos frères et sœurs,
    Nos familles, nos ami-es, nos voisin-es,
    Nos collègues de travail
    Et toute la collectivité de gens,
    Du plus petit au plus grand,
    Qui travaillent pour nous faciliter la vie.

    En cette nouvelle année, Seigneur,
    Aide-nous
    A valoriser la présence et la mission
    De chacun, chacune,
    Non pas comme un objet de productivité
    Mais tout simplement
    Comme une présence indispensable
    A l’unification et l’harmonisation
    De notre vie et du cosmos.

    En cette nouvelle année, Seigneur,
    Aide-nous
    A garder un esprit ouvert
    Pour comprendre la réalité du monde d’aujourd’hui ;
    A garder un cœur ouvert
    Pour aimer et faire le bien
    Quand le mal semble plus fort.

    En cette nouvelle année, Seigneur,
    Aide-nous
    A être des témoins de la Foi
    Quand les événements ne font plus sens
    Dans nos vies et dans le monde.

    En cette nouvelle année, Seigneur,
    Aide-nous
    A être des témoins de l’Espérance
    Quand les armes de destructions de toutes sortes,
    Tant au niveau individuel que collectif
    Menacent la Vie et la Paix sociale
    Auxquels nous avons tous droit.

    En cette nouvelle année, Seigneur,
    Aide-nous
    A être des témoins de Lumière
    Quand les filles et les fils des ténèbres
    Nous aveuglent la vue spirituelle.


    En cette nouvelle année, Seigneur,
    Aide-nous
    A être des témoins de la Joie
    Quand la tristesse s’installe dans nos cœurs
    Et dans le cœur de ceux et celles qui ont
    Faim et soif de justice sociale.

    En cette nouvelle année, Seigneur,
    Aide-nous
    A consoler les cœurs affligés
    Par la division dans les familles et les communautés de vie;
    Par la guerre dans le monde, les catastrophes naturelles,
    Le réchauffement climatique, l’endettement économique,
    La surconsommation et le gaspillage de nourriture.

    En cette nouvelle année, Seigneur,
    Aide-nous
    A rechercher ce qui contribue
    A la paix et à l’édification mutuelle ; (Rm 14 :19)
    A prendre conscience que la Paix sur Terre
    Commence par chacun, chacune de nous.
    Aide-nous à nous impliquer à notre niveau,
    A bâtir un monde plus juste et plus humain.

    En cette nouvelle année, Seigneur,
    Aide-nous
    A accepter notre interdépendance vis-à-vis des autres;
    A prendre conscience que nous avons besoin des autres
    Pour nous aider dans notre voyage intérieur
    Qui nous conduise à la paix véritable et à la sainteté.

    En cette nouvelle année, Seigneur,
    Envoie-nous l’Esprit-Saint
    Tous les jours de notre vie
    Pour que nous laissons sur nos chemins d’humanité,
    Des pétales de roses, de joie, de paix et d’amour.

    En cette nouvelle année, Seigneur,
    Nous te disons merci :
    Merci de venir habiter notre monde ;
    Merci de nous revêtir de ton Amour ;
    Merci de pacifier nos cœurs
    Par ta simple Présence.

    Que la Paix soit sur la terre !
    Que la Paix vienne en moi

    RépondreSupprimer
  2. une paroissienne1 janv. 2013 à 09:39:00

    Merci pour ces voeux de notre paroisse !
    Puissions nous être en 2013 un peu plus encore des témoins de l'Amour du Seigneur les uns pour les autres !
    Puissions nous être des artisans de paix, comme nous y invite le Saint Père dans son message du premier janvier !
    Puissions nous être des hommes et des femmes de confiance et de parole, des hommes et des femmes responsables !

    RépondreSupprimer
  3. « Nous avons besoin de redresseurs d’espérance. » dixit La Croix de ce premier jour de l'année !
    Dans un monde de grisailles et de tourments, ce qui nous guette le plus c'est la désespérance...
    Soyons donc des redresseurs d'espérance !

    RépondreSupprimer
  4. Je découvre les paroles du Pape à, l'occasion de la fête de la Sainte Famille : à méditer particulièrement en France :

    Les parents « ne sont pas les maîtres de la vie de leurs enfants, mais les gardiens de ce don incomparable de Dieu » : c'est ce qu'a déclaré Benoît XVI lors de l’angélus qu’il présidait de la fenêtre de son bureau, place Saint-Pierre, ce 30 décembre 2012.

    En la fête de la sainte Famille, le pape est revenu sur l’évangile du jour, où Jésus, âgé de 12 ans, est retrouvé par ses parents dans le Temple de Jérusalem après trois jours de recherches.

    « L’amour, la fidélité et le dévouement de Marie et Joseph sont un exemple pour tous les époux chrétiens, qui ne sont pas les maîtres de la vie de leurs enfants, mais les gardiens de ce don incomparable de Dieu », a déclaré Benoît XVI.

    Le pape a élevé une prière « pour que tout enfant soit accueilli comme don de Dieu », et qu’il soit « soutenu par l’amour d’un père et d’une mère, pour pouvoir grandir comme le Seigneur Jésus « en sagesse, en taille et en grâce, sous le regard de Dieu et des hommes.» (Lc 2,52) ».

    En somme, a-t-il fait remarquer, « la préoccupation de Marie et Joseph pour Jésus est la même que celle de tout parent qui éduque un enfant, qui l’introduit à la vie et à la compréhension de la réalité ».

    Ainsi, il a souhaité que les parents, « en imitant la sainte Famille de Nazareth », se « préoccupent sérieusement de la croissance et de l’éducation de leurs enfants », afin que ces derniers « mûrissent en tant qu’hommes responsables et honnêtes citoyens ».

    Les parents, a-t-il ajouté, ne doivent pas oublier par ailleurs « que la foi est un don précieux », qu’ils transmettent à leurs enfants « par l’exemple personnel ».

    Contemplant le « mystère plein de foi et d’humanité de la Sainte Famille », Benoît XVI s’est arrêté sur « le silence de Joseph, homme juste (cf. Mt 1,19), et l’exemple de Marie, qui gardait toutes choses en son coeur (cf. Lc 2,51) ».

    Pour conclure, il a souhaité « à toutes les familles chrétiennes de vivre en présence de Dieu avec le même amour et la même joie que la famille de Jésus, Marie et Joseph ».

    RépondreSupprimer