samedi 6 décembre 2014

Se re-cueillir

Léon EDAYE, prêtre à la paroisse Saint Crépin les Vignes nous parle en ce premier dimanche de l'Avent.
Avec l’Avent, nous voici en route vers l’Enfant de la crèche, vers le mystère de ce Dieu-Enfant et cet Enfant-Dieu. 

Que peut-on faire devant un enfant ? Se recueillir et communiquer avec lui au-delà des mots ; avec lui, réapprendre à faire silence. Se passer des mots qui parfois peuvent devenir des maux. Aller plus loin que les mots qui sont beaux.

Il y a des mots beaux qui relèvent, réconfortent, fortifient et relancent comme ceux que ne cesse de prononcer saint Paul : « Que la grâce et la paix soit avec vous ». Belle salutation que nous recueillons au début de chaque messe. Mais devant l’enfant, silence.

Il y a aussi les mots qui traduisent nos maux. Des mots fléaux qui nous grisent le moral : chômage, désespoir, déception, mort, maladie, solitude. Et devant l’enfant, il faudra faire silence.

Faudra-t-il alors s’étouffer ? Etouffer en nous la folie des mots ?

Peut-être qu’il s’agira plutôt d’entrer dans l’étoffe de l’enfant. 

L’Avent nous fait cheminer vers un Dieu-Enfant. Et ce Dieu se donne. Il peut peut-être nous aider à retrouver et à cueillir l’enfant en nous. Simplicité, innocence, confiance, vulnérabilité et faiblesse, frustrations, dépendance… etc. Tout cela, nous l’avions vécu enfant. Et adulte, nous pouvons nous rebeller contre tout sur cette vibrante terre des vivants où il faut parfois vibrer pour vivre. L’enfant en nous peut alors être rejeté, perdu, nostalgiquement recherché au détriment des combats du présent. Mais l’enfant ne demande pas tant. Juste être accueilli, cueilli.


Dieu-Enfant et Enfant-Dieu, pour que je puisse te recevoir et te cueillir à Noël,
aide-moi à me cueillir à nouveau, comme un fruit que ton amour fait mûrir.
Donne-moi de retrouver le goût de moi-même pour que je puisse apprécier le goût des autres et de Toi,
Toi qui es au-delà des mots, du beau et des maux,
Toi dont l’Amour se dit et se donne dans le silence d’un enfant. 
Amen !

1 commentaire:

  1. Plusieurs mercis pour :
    - la nouvelle page d'accueil de ce blog
    - le très beau texte de l'abbé Léon
    - le site Feter NOEL

    RépondreSupprimer