vendredi 12 décembre 2014

Dans 3 semaines, ce sera Noël !

Gonzague BUREAU, prêtre à la paroisse Saint Crépin les Vignes nous parle en ce deuxième dimanche de l'Avent.

 

RESERVEZ !


Réunis en famille...nous vous le souhaitons : autour d'un bon repas à la maison ou au restaurant,avec un bon repas servi sur une table décorée avec des bougies, des brillants qui scintillent comme des étoiles...Chacun cherche à faire plaisir, a préparé un cadeau et prononce des propos agréables.Oui,et avec des airs de Noël qui font rêver !

 


Soudain,une question : "Noël,vous y croyez ?"
Des sourires, des silences,parfois des propos déplacés...au fond d'eux-mêmes, certains voudraient dire quelque chose mais ne trouvent pas les mots.Au loin, les cloches d'une église se mettent à sonner 'en pleine nuit' ... bizarre !


Nous avons encore trois semaines pour nous y préparer, pour nous ouvrir à ce qu'est vraiment Noël:la naissance d'un Enfant,emmailloté et déposé par sa jeune mère sur ce qui servait de mangeoire pour les animaux,car il n'y avait pas de place autre part.
Il vient pour nous permettre de renaître, d'accéder à une vie autre...
Tournons-nous vers cet Événement annoncé depuis les origines:L'Enfant divin vient pour que nous puissions 'renaître' et que chante dans nos cœurs :'Paix sur la terre aux hommes que Dieu aime' !
Il est l' Emmanuel:le Dieu-avec-nous'. Ce n'est pas dans la crèche,mais en nous-même qu'Il vient naître et , si nous y adhérons,nous pouvons alors 'renaître' dans une vie tout à fait nouvelle,en Dieu.

 


4 commentaires:

  1. Les photos sont bien choisies car elle donnent un vrai aperçu du décalage entre ce qu'est devenu Noel pour une grande part de nos concitoyens et la Naissance de Jésus
    entre dérives d'une société de consommation et pauvreté de la crèche

    RépondreSupprimer
  2. Devant cette petite étoile qui scintille ...

    Il y a plein d’étoiles dans le ciel, la nuit,

    Et je ne sais pas voir celle qui a conduit les rois vers toi.

    Comment la trouver ? Tu en as mis tellement !

    Aide-moi, Dieu, à te trouver. S’il te plait.

    RépondreSupprimer
  3. Bravo pour l'idée du cadeau dans lequel nous pouvons déposer une intention, une action, une demande
    cela nous stimule chaque semaine et peut nous permettre de ne pas arriver à Noel le coeur sec ou vide ou simplement affairé par les préparatifs matériels ; 1000 MERCIS !

    RépondreSupprimer
  4. un hors paroisse !9 déc. 2014 à 17:17:00

    Je suis de la Drôme mais j'ai gardé des liens castels !
    je viens de temps à autre sur votre site et la symbolique du CADEAU me fait penser à ce texte connu :

    Les gens sont des cadeaux.
    Certains sont magnifiquement enveloppés. Ils sont très attrayants, dès le premier abord. D’autres sont enveloppés de papier très ordinaire. D’autres ont été malmenés par la poste.
    Il arrive parfois qu’il y ait une "distribution spéciale". Certains sont des cadeaux dont l’emballage est bien fait. Mais l’emballage n’est pas le cadeau. C’est si facile de faire erreur et nous rions quand les enfants prennent l’un pour l’autre.

    Parfois le cadeau est très facile à ouvrir. Parfois, il est difficile, il faut se faire aider. Peut-être parce que les autres ont peur ? Parce que ça fait mal ? Ils ont peut-être été déjà ouverts et rejetés...

    Je suis une personne et donc moi, je suis un cadeau. Un cadeau pour moi-même d’abord. Ai-je déjà regardé à l’intérieur de l’emballage ? Ai-je peur de le faire ? Peut-être n’ai-je jamais accepté le cadeau que je suis. Pourrait-il se faire qu’il y ait à l’intérieur quelque chose de différent de ce que je m’imagine ?

    Je n’ai peut-être jamais vu le cadeau que je suis. Je suis aussi un cadeau pour les autres. Je suis une personne unique pour les autres. Les autres doivent-ils se contenter de l’emballage, sans jamais pouvoir apprécier le cadeau ?

    Toutes les rencontres sont des échanges de cadeaux. Une personne est un cadeau, pas seulement pour moi. Mais aussi pour les autres à travers moi. Quand une personne devient mon ami et que je me l’approprie, je détruis sa nature de cadeau si je le mets de côté que pour moi. C’est alors que je peux le perdre, mais si je le donne aux autres, je le garde.

    Oui, les gens sont des cadeaux reçus...ou donnés...

    RépondreSupprimer