HORAIRES DE MESSES

Horaires des messes à la paroisse
- En semaine :
Lundi et jeudi à 19h
Mardi, mercredi, vendredi et samedi à 9h

- Dimanche :
Samedi soir (messe anticipée du dimanche) à 18h30 dans un village (voir feuille annonces du mois ou sur ce blog)
11h à l'église Saint Crépin

mardi 30 décembre 2014

Premier janvier 2015

MESSE à Saint Crépin à 10h 30

Ici les textes de la messe du premier janvier - Sainte Marie, Mère de Dieu


“Que le Seigneur te bénisse et te garde !
Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage,
qu’il te prenne en grâce !
Que le Seigneur tourne vers toi son visage,
qu’il t’apporte la paix !”
Ils invoqueront ainsi mon nom sur les fils d’Israël,
et moi, je les bénirai. »

Livre des Nombres



4 commentaires:

  1. Prière trouvée sur le site du Secours Catholique :

    Vitrail pour l’an neuf

    Seigneur, tu m’offres cette nouvelle année
    comme un vitrail à rassembler
    avec les trois cent soixante-cinq morceaux de toutes les couleurs
    qui représentent les jours de ma vie.

    J’y mettrai le rouge de mon amour et de mon enthousiasme,
    le mauve de mes peines et de mes deuils,
    le vert de mes espoirs et le rosé de mes rêves,
    le bleu ou le gris de mes engagements ou de mes luttes,
    le jaune et l’or de mes moissons...
    Je réserverai le blanc pour les jours ordinaires
    et le noir pour ceux où tu seras absent.
    Je cimenterai le tout par la prière de ma foi
    et par ma confiance sereine en toi.

    Seigneur, je te demande simplement d’illuminer, de l’intérieur,
    ce vitrail de ma vie par la lumière de ta présence et par le feu de ton Esprit de vie.
    Ainsi, par transparence, ceux que je rencontrerai cette année,
    y découvriront peut-être le visage de ton Fils bien-aimé Jésus-Christ, Notre-Seigneur.

    RépondreSupprimer
  2. Très bonne idée de se partager quelques belles prières en ce Temps de fêtes ... pour les prier à notre tour ... avec d'autres mots que ceux que nous employons habituellement ; en 2015 nous allons prier avec une nouvelle traduction du Notre Père .
    Mais dès maintenant, voici un Notre Père écrit par Mgr Decourtray, archevêque de Lyon décédé d'un cancer il y a quelques années :

    Notre Père qui es aux cieux,
    Que ton nom soit sanctifié.
    Au premier mois de cette nouvelle année
    que dans nos habitudes et nos rêves
    nous appelons nouvelle,
    apprends-nous la vraie mesure du temps
    qui fuit et des choses qui passent.

    Que ton Règne vienne.
    Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
    Que brille pour nous,
    à chaque étape de notre recherche,
    assez de lumière pour stimuler notre marche
    vers le Royaume sans ombre !

    Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour.
    Donne-nous de désirer et de partager
    aujourd'hui
    la nourriture qui vient de Toi !

    Pardonne-nous nos offenses
    comme nous pardonnons aussi
    à ceux qui nous ont offensés.
    Toi qui nous pardonnes comme nous pardonnons,
    apprends-nous d'abord à pardonner
    comme Toi, Tu nous pardonnes !

    Ne nous laisse pas succomber à la tentation,
    mais délivre-nous du mal.
    Préserve-nous par-dessus tout
    de refuser ton Pardon !
    En ces jours où tes enfants se souhaitent du bonheur,
    libère-nous, Toi, notre Père,
    du péché qui empoisonne
    la source de la vraie Joie.


    Mgr Albert Decourtray

    RépondreSupprimer
  3. Ce n'est pas une prière mais un tweet récent du Pape François que chaque catholique et chaque paroisse devraient méditer pour passer de l'efficacité à la fécondité :

    Pape François @Pontifex_fr · 20 déc.

    Pour que Jésus devienne le centre de notre vie, il est nécessaire de rester en sa présence, devant le Tabernacle

    RépondreSupprimer
  4. A vos fourneaux ... Je vous propose cette recette de bûche !

    En cette fin d’année, nous vous proposons une recette « spéciale Noël » pour préparer une bûche de la paix.

    Cette recette est très facile à réaliser – les débutants peuvent se lancer - et elle est surtout très peu coûteuse.

    Prendre un saladier de générosité.

    Y mettre une cuiller à soupe d’accueil.

    Casser dessus une demi-douzaine de bonjour,

    de s’il vous plaît, de merci, d’au revoir….
    Mélanger le tout avec votre spatule de sourire.

    Ajouter un peu de parole et beaucoup d’écoute.

    A ce moment, introduire délicatement quelques grammes de levain d’amour.
    Laisser reposer un bon moment.

    Détendre ensuite la pâte avec un demi-litre d’aide

    et un demi-litre de soutien.

    Bien mélanger.

    Ajouter ce qu’il faut de tolérance pour rendre votre pâte homogène.

    Mettre à four chaud en surveillant avec attention.

    Si en gonflant, le contenu déborde du plat,

    piquer avec une dose de pardon.

    Quand votre pâte vous paraît bien cuite,

    roulez-la sur une toile de tendresse, puis remplissez-la d’une crème de calme et de sérénité…

    Saupoudrez d’une pincée d’humour et de compassion.

    Votre bûche de Noël est maintenant prête à être partagée avec tous ceux qui sont autour de vous !

    RépondreSupprimer