lundi 19 décembre 2011

Message de NOEL de la Mission ouvrière

Psaume pour aujourd'hui 
Dieu mis au monde



Je crois en un Dieu si fragile qu’il abandonne sa vie entre les mains réunies d’un homme et d’une femme.

Je crois que ses sourires d’enfant éclairent d’une promesse d’aube le visage de l’homme et de la femme, il apaise leur coeur et les libère de la peur.

Je crois qu’il donne de l’allégresse à leur souffle, des couleurs malgré l’obscurité qui règne, et il les met en route vers bien plus loin qu’ils n’ont jamais espéré.

Je crois qu’à la lueur de leur joie, d’autres hommes, d’autres femmes, toi, moi, nous, retrouvons dans la nuit un goût d’espérance.

Je crois au courage qui nous vient à nous retrouver ensemble, à la force de nos choix, à la liberté conquise et partagée, ça nous tient chaud au ventre, et ça devient un chant.

Je crois que la beauté de ce chant fait naître dans le ciel une étoile dans laquelle d’autres pauvres reconnaissent le signe d’une vie plus belle qu’ils attendaient même sans le savoir.

Je crois qu’à la vue de l’étoile chacun a le sentiment d’être appelé par son nom,de n’être plus « un rien », de n’être plus un chiffre, mais un homme, une femme, un jeune ou un enfant respecté entre tous.

Je crois en la parole qu’à la lueur de l’étoile chacun de nous peut tenir, malgré la souffrance, malgré le mépris, c’est une parole ferme et forte, une parole qui porte et qui fait se lever à leur tour d’autres hommes, d’autres femmes, d’autres enfants.

Je crois en ce chant au milieu de la nuit qui rend digne les plus humbles mais que les haïsseurs de ce monde, les profiteurs, les dominateurs, veulent faire taire à tout prix.

Je crois en ce chant même si certains jours il n’est plus qu’un murmure à peine audible.

Je crois en ce murmure, aussi fragile qu’il soit, c’est le murmure du monde, l’onde de création qui dure depuis le premier jour,
Le babillage de l’enfant-Dieu né pauvre parmi les pauvres.

Je crois que cette onde de vie est Esprit, qui donne à chacun d’entre nous l’audace d’être comme un ange, qui vient au secours de ses frères, de ses soeurs, de ses collègues, de ses amis en détresse,
Un ange qui éclaire et qui console, qui est le sourire et les mains de l’enfant-Dieu qui rit.

Je crois qu’à force de paroles échangées, de combats partagés, d’entraides et de fêtes, le « nous » se noue en nous comme une certitude capable de mettre en cendres les plus noires solitudes.

Je crois qu’à chaque fois que l’homme, la femme, l’enfant, toi, moi, nous, entrons en lutte pour nous arracher au désespoir et devenir un peu plus humains,
La nuit se déchire, la peur s’étiole, les anges chantent, l’enfant naît :

Gloire ! Gloire ! dans les cieux !
Dieu mis au monde.

Message de la Mission ouvrière en collaboration avec les membres du Secrétariat national
(ACE, ACO, Diacres, GREPO,JOC, Prêtres ouvriers, Prêtres en monde ouvrier, Religieuses en monde ouvrier, Délégués nationaux)

3 commentaires:

  1. j'ai eu dans ma boite à lettres un petit carton à propos de Noel avec une crèche et des horaires de messes.
    Et également l'indication d'un blog de la paroisse que je ne connaissais pas car je ne fréquente pas beaucoup l'église.
    je suis donc venu faire un petit tour et je suis très surpris de ce que j'y trouve !
    c'est beau, c'est une mine d'informations.
    Autre bonne surprise ce message des ouvriers.
    j'avais une image de l'église plutôt loin de cette population et je vois que des hommes et des femmes croient que Dieu n'est pas étranger à leur vie difficile et à leurs luttes pour plus de justice et de dignité.
    Je pense que croyants ou pas nous pouvons agir pour plus d'humanité.
    Une dernière remarque qui me surprend aussi :
    il est écrit : "Un ange qui éclaire et qui console, qui est le sourire et les mains de l’enfant-Dieu qui rit."
    Un Dieu qui sourit et rit.
    Je n'avais pas cette vision de Dieu !
    Je tiens à remercier sincèrement les auteurs de ce beau texte.
    Je crois que je viendrais de temps en temps vous rendre une visite sur ce site.

    RépondreSupprimer
  2. BRAVO POUR CE BEAU DIAPORAMA PLEIN DE VIE ET D ESPOIR !

    RépondreSupprimer
  3. une couche tard !21 déc. 2011 à 00:06:00

    A Noel il "faut" être heureux !!!
    Toutes publicités et reportages nous montrent des gens censés être heureux !
    Quand je regarde autour de nous, je m'aperçois qu'il y a beaucoup, de gens qui se seront pas heureux : ceux frappés par une grave maladie, par un deuil, le chômage, un divorce, un enfant en errance, une dépression, un suicide d'un proche,les fins de mois impossibles, l'âge et la dépendance, bien d'autres galères, etc ...
    Noel n'est pas synonyme de joie, de bonheur de se retrouver en famille.
    Plusieurs m'ont dit : vivement que ces fêtes soient terminées !
    Merci à cet article qui se fait l'écho de ces pauvretés cachées.

    RépondreSupprimer