Avec les enfants prenons le chemin vers Noel

Avec les enfants prenons le chemin vers Noel
cliquer sur l'image pour accéder au calendrier de l'Avent

mardi 31 décembre 2013

1er janvier, Fête de Marie, Mère de Dieu


Messe à 10 h 30 à Saint Crépin

"Que le Seigneur te bénisse et te garde ! Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage, qu'il se penche vers toi ! Que le Seigneur tourne vers toi son visage, qu'il t'apporte la paix !"
Livre des Nombres  (Nb 6,22-27)


5 commentaires:

  1. Vitrail pour l’an neuf

    Seigneur, tu m’offres cette nouvelle année
    comme un vitrail à rassembler
    avec les trois cent soixante-cinq morceaux de toutes les couleurs
    qui représentent les jours de ma vie.

    J’y mettrai le rouge de mon amour et de mon enthousiasme,
    le mauve de mes peines et de mes deuils,
    le vert de mes espoirs et le rosé de mes rêves,
    le bleu ou le gris de mes engagements ou de mes luttes,
    le jaune et l’or de mes moissons...
    Je réserverai le blanc pour les jours ordinaires
    et le noir pour ceux où tu seras absent.
    Je cimenterai le tout par la prière de ma foi
    et par ma confiance sereine en toi.

    Seigneur, je te demande simplement d’illuminer, de l’intérieur,
    ce vitrail de ma vie par la lumière de ta présence et par le feu de ton Esprit de vie.
    Ainsi, par transparence, ceux que je rencontrerai cette année,
    y découvriront peut-être le visage de ton Fils bien-aimé Jésus-Christ, Notre-Seigneur.

    Gaston Lecleir, lu sur le site du Secours Catholique

    RépondreSupprimer
  2. Prière que je vous partage pour commencer la nouvelle année chrétiennement :

    « Comme tu voudras, Seigneur »

    Seigneur, c’est dans la joie et la confiance que je t’offre cette année qui commence.
    Que sera-t-elle pour moi ?
    Que me réservent tous ces longs mois ?
    Autant de questions que je ne veux plus me poser.
    Toi, tu connais les réponses, c’est le principal. Pourquoi vouloir deviner ?

    Dans la joie, je t’offre cette année
    avec tout ce que tu m’apporteras.
    Dans la confiance, je t’offre ma bonne volonté
    car tu as encore beaucoup de choses à me demander.

    Je sais bien que je me heurterai souvent
    au découragement et à l’indifférence.
    Mais si tu me donnes ta force et ta grâce,
    alors, je te dis au début de cette année nouvelle :
    comme tu voudras, Seigneur.

    RépondreSupprimer
  3. Nous sommes de passage ... ici pour quelques jours en famille à Château Thierry
    Avons vu sur le bulletin paroissiale l'adresse de ce blog ... et le découvrons !
    Bravo pour cet éventail de la vie de votre paroisse !
    Bravo aussi pour la crèche très belle et très simple que nous avons vu hier à la messe de 11 h.
    L'Enfant Jésus nous ouvre toujours grand ses bras !
    Ouvrons Lui les nôtres !

    RépondreSupprimer
  4. Méditation de Frère Alois - Taize - Strasbourg

    Pendant l’année qui vient, nous allons nous demander : que devons-nous faire pour que l’Eglise soit davantage communion ? Tant de gens, souffrant du stress de l’existence quotidienne, cherchent un réconfort spirituel, ont une soif de paix intérieure. Que faire pour que, par sa vie, l’Église dégage mieux la source de l’Evangile où les gens puissent venir se désaltérer ?

    Nous voudrions tellement voir se dessiner cette image de l’Église que frère Roger décrivait par ces mots : « Quand inlassablement l’Église écoute, guérit, réconcilie, elle devient ce qu’elle est au plus lumineux d’elle-même, une communion d’amour, de compassion, de consolation, limpide reflet du Christ ressuscité. Jamais distante, jamais sur la défensive, libérée des sévérités, elle peut rayonner l’humble confiance de la foi jusque dans nos coeurs humains. »

    Pour que l’Église devienne toujours mieux ce lieu d’accueil et de communion, le temps n’est-il pas venu de faire de nouveaux pas concrets de réconciliation entre chrétiens séparés ? Des chrétiens réconciliés font entendre la voix de l’Evangile tellement plus clairement, dans un monde qui a besoin de confiance pour préparer un avenir de justice et de paix.

    Actuellement, nous risquons de nous arrêter à une simple tolérance. Mais le Christ veut nous rassembler en un seul corps.

    Je voudrais alors trouver les mots justes pour demander aux chrétiens des différentes Églises : n’y a-t-il pas un moment où il faudrait avoir le courage de nous mettre ensemble sous le même toit, sans attendre que toutes les formulations théologiques soient pleinement harmonisées ?

    RépondreSupprimer
  5. Bonne année en ces 1ères heures de 2014 !
    Bonne année à tous !

    RépondreSupprimer