mercredi 27 mai 2020

Lien paroissial ; mercredi 27 mai

Nous faisons mémoire de saint Augustin de Cantorbéry (VI° - VII° siècles) que le pape Grégoire le grand a envoyé en Angleterre avec des moines pour annoncer l’Evangile aux saxons.

La messe,  Ac 20, 28 – 38 ; Ps 67 ; Jn 17, 11b-19.
Lire ici les textes de la messe du jour
Paul fait ses adieux à la communauté d’Ephèse et donne ses recommandations., il faut se souvenir des faibles et se souvenir de cette parole du Seigneur Jésus, «  Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir « . Durant trois années durant lesquelles « il n’a cessé de  reprendre chacun , dans les larmes » afin de préparer à chacun à rester vigilant face « aux loups redoutables » qui surgiront. Comme un départ de paroisse, il part pour se faire oublier car, dit-il, « vous ne verrez plus mon visage ».
L’héritage est défini par Jésus prie le Père « pour qu’ils  (l’Eglise) soient sanctifiés dans la vérité : ta parole est vérité » et soient gardés du Mauvais.
Voilà la mission des pasteurs, entre autres être « des donneurs d’alerte » selon l’expression moderne consacrée – contre les causes l’éloignement de Dieu en prêchant la sanctification dans la vérité, en acte et en parole.

Le redémarrage des messes du week end s’organise
Vous avez lu les horaires sur ce blog. Il faut être conscient qu’il ne peut y avoir plus de 100 personnes par messe compte-tenu des règles sanitaires d’un rang sur deux, une chaise sur trois. Il sera impossible de rentrer sans masque. Nous ajusterons les autres dimanches en fonction du week-end de Pentecôte pour le nombre.

L’étude annoncée de l’église en vue des travaux de l’église saint Crépin est en cours, diligentée par la mairie et l’architecte départemental des bâtiments de France : les mesures au laser et un drône sont à l’œuvre.

Et pour finir, voici quelques extraits du Concile Vatican ii, « l’Esprit et l’Eglise ».
« L’Esprit habite l’Eglise et dans le cœur des fidèles comme un temple, c’est en eux qu’il prie et qu’il rend témoignage à leur adoption de fils de Dieu…Par la vigueur de l’Evangile, il assure sa jeunesse, il la renouvelle sans cesse…L’ensemble des fidèles, consacrés par l’onction qui vient du saint Esprit, ne peut se tromper dans la foi…et le peuple de Dieu, conduit par le magistère de l’Eglise auquel il acquiesce sa fidélité, reçoit vraiment la parole de Dieu…L’Esprit Saint ne se borne pas à sanctifier et à conduire le peuple de Dieu par les sacrements et les ministères, ni à l’orner de vertus. En outre, il distribue à chacun ses dons selon sa volonté...chacun reçoit le charisme de manifester le don de l’Esprit pour le bien de tous et adapté aux besoins de l’Eglise. »

A demain, 
Père Edouard, Nestor et Pierre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire