HORAIRES DE MESSES

Horaires des messes à la paroisse
- En semaine :
Lundi et jeudi à 19h
Mardi, mercredi, vendredi et samedi à 9h

- Dimanche :
Samedi soir (messe anticipée du dimanche) à 18h30 dans un village (voir feuille annonces du mois ou sur ce blog)
11h à l'église Saint Crépin

samedi 2 mai 2020

Lien paroissial samedi 2 mai

Saint Athanase, cliquer ici
Samedi 2 mai, saint Athanase, docteur de l’Eglise.
« Tes paroles, Seigneur sont esprit et elles sont vie. Tu as les paroles de la vie éternelle. » Alléluia

- La messe. : Ac 9, 31-42 ; Ps 115 ; Jn 6, 60-69.
Lire ici les textes de la messe du samedi 2 mai
Beaucoup de disciples de Jésus, entendant son enseignement déclarèrent : 
« cette parole est rude qui peut l’entendre » et Jésus de répondre, « cela vous scandalise ?… C’est l’Esprit qui fait vivre, la chair n’est capable de rien, les paroles que je vous ai dites sont esprit et elles sont vie ». A partir de ce moment beaucoup cessèrent de l’accompagner.
La raison qui a fait que les apôtres sont restés est exprimée par Simon-Pierre : « où irions-nous Seigneur, tu as les paroles de la vie éternelle ».
Sans le chercher, nous avons toujours la question de fond qui se pose à nous. Jésus au désert a fait fuir le démon en lui disant que l’homme ne vit pas simplement de pain mais de toute Parole de Dieu. Mettre la spiritualité, le culte au cœur de la vie de la cité est une liberté fondamentale, c’est inscrit, la mettre en œuvre est un choix d’abord personnel et que la société protège ; elle est tenue de le rendre possible dans les faits.

- Les protestations à l’encontre des décisions de geler les cultes adressées au gouvernement se font de plus en plus entendre (lien du jeudi) et viennent de toute part. L’obéissance aux règles édictées ne veut pas dire le mutisme et la non réflexion. C’est au contraire faire œuvre de civisme et faire usage de la liberté. C’est aussi une responsabilité que les cultes se doivent d’exercer dans l’intérêt commun.
En ce sens de respect des règles édictées, nous saluons les musulmans en cours de Ramadan et contraints de gommer la dimension communautaire.

- Les défunts recommandés pour la messe du dimanche 3 mai :
Michel Henocque, Chantal Pécriaux et sa famille, Bernard Gilbert et la famille Gilbert-Herman, Micheline Vanini, Monsieur et Madame Boury, la famille Rousseau et Veler, Olivier Rotthier, Michèle Bachelet, Honor-Marie Bombakaila dont les funérailles ont lieu lundi à st Crépin.

Les défunts de la semaine, à l’église : Annick Meunier, Eliane Maury, Ginette Lafolie.

Les intentions diverses : Pour les pensionnaires et le personnel de Bellevue, à Notre Dame de Fatima pour les malades.

- Participation au mois de Marie par la  Vierge pèlerine façon virtuelle.

Afin d’accueillir Marie dans chacun des foyers, les AFC comme chaque année, et la paroisse, proposent aux familles de lui offrir chaque jour un temps de prière, à tour de rôle. Pour faciliter l’organisation merci de vous inscrire pour une ou plusieurs dates en nous donnant votre adresse mail.
                       https://doodle.com/poll/xp36gb33um3zz93i


Par ailleurs, il est proposé à tous de venir fleurir abondamment le coin dédié à Marie à Saint-Crépin et, où que vous soyez, dans l’église ou à la statue proche de chez vous.

Regina caeli laetare, alleluia, quia quem meruisti portare, alleluia, resurrexit sicut dixit, alleluia ;  ora pro nobis Deum, alleluia.


Ecoutez ici ce chant du Regina caeli




A demain (homélie audio)- Lire ici les textes de la messe du dimanche 3 mai

P. Edouard, Nestor et Pierre.

8 commentaires:

  1. Je me suis enregistré pour la participation du mois de MARIE comment cela doit se passer?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chère Madame
      En raison du confinement la statue de la Vierge pelerine ne peut pas passer de famille en famille comme les années passées. Il vous est donc proposer le jour où vous vous inscrivez de prendre un temps en famille pour prier Marie selon votre dévotion (chapelet, méditation d'un texte etc). Vous pouvez offrir ce temps de prière en union avec toutes les familles de la paroisse et implorer Marie afin qu'elle éloigne l'épidémie. Ce temps de prière peut être fait devant une statue ou une image de Marie entourée de bougies et de fleurs pour solenniser ce temps de prière en famille. De même ce même jour vous pouvez également fleurir une statue de Marie soit à l'église St Crepin, soit dans votre village, soit une statue le long d'une route. En union de priereXavier Lefèvre pour l'AFC

      Supprimer
  2. Je voulais partager le ressenti de beaucoup de chrétiens : ce confinement avec toutes ses contraintes et conséquences nous permet de prendre plus de temps pour la prière quotidienne ; avant nous étions toujours entrain de courir et le rythme actuel nous permet de respirer en famille avec les enfants (même si c'est une vraie charge de les occuper autrement que devant la télé!)
    Demandons à Dieu de nous garder ces temps de prière et de dialogue dans l'après-confinement pour que tout ne redevienne pas comme avant !

    RépondreSupprimer
  3. vraiment merci pour ce blog et ce lien paroissial quotidien
    merci également pour les vidéos géniales de l'évêque et les homélies en audio de chaque dimanche !
    paroisse et diocèse sont au top dans les outils de communication d'aujourd'hui
    ils ne remplacent pas la messe et les contacts humains mais aident à rester proches et en communion

    RépondreSupprimer
  4. Dans le lien de ce jour, Père Edouard nous incite à ne pas faire preuve de mutisme, « c’est faire preuve de civisme et de liberté » nous dit-il. J’en profite pour faire part de mes réflexions.
    Tout d’abord merci pour les commentaires écrits à la suite du lien du 30 avril. Je suis en accord complet.
    Je ne comprends pas ces réclamations qui viennent d’un peu partout y compris de la part de nos évêques, ce que je comprends encore moins.
    De quel droit, nous catholiques réclamerions nous à corps et à cris le droit à la messe.
    De quel droit demanderions-nous le privilège de déconfiner pour les messes, les autres religions ne demandent rien et encore moins les musulmans qui sont privés de mosquées et de fêtes de rupture du jeûne chaque soir. Le grand rabbin Haïm Korsia a affirmé au journal La Croix le 2 mai «C’est très difficile, mais nous avons compris qu’il faut attendre. C’est un temps où l’on fait des sacrifices. Parmi les rabbins, la demande peut-être très pressante, mais quand je leur explique, ils comprennent. Les évêques pourraient aussi l’expliquer aux catholiques déçus… »
    Certains disent qu’il n’y a pas de danger lors de la célébration d’une messe, je n’en suis pas si sûre, il y aura toujours quelqu’un qui ne fera pas ce qu’il faut et en chantant nous postillonnons beaucoup plus qu’en parlant, alors… Ne pouvons-nous pas faire preuve de prudence et patience comme nous le demande notre pape François.
    De quel droit nous plaindre alors que nous somme gâtés. Nous avons la possibilité de suivre la messe à la télé tous les jours sur KTO avec à 7h la messe du pape traduite en français en direct de Ste Marthe à Rome et le soir vers 18 h en direct de st Germain l’Auxerrois ou st Gervais à Paris (il est vrai que tout le monde ne peut regarder KTO, il faut une box). Mais nous avons tous les dimanches la messe à 11h sur France2 . Bien sût il manque la dimension communautaire et la communion au corps du Christ, mais il me semble qu’il n’y a pas si longtemps que cela que nous pouvons recevoir la communion quand nous le voulons(en 1905 c’est Pie X qui l’a autorisée je crois). Loin de moi d’utiliser des arguments philosophiques ou théologiques, j’en serais bien incapable. Tout ce que je peux dire est que chaque fois que je suis une messe à la télé je me sens vraiment en lien avec tout le monde et que, au moment de la communion j’ai vraiment la sensation d’avoir l’hostie dans la bouche.
    Je me permets de transcrire ici une citation de Mgr Sara dans son livre « des profondeurs de nos cœurs » trouvée sur un post de Venceslas Deblock prêtre à Cambrai sur sa page facebook :
    « Une communauté qui serait formée dans l'idée d'un « droit à l'eucharistie » ne serait plus disciple du Christ. Comme son nom l'indique, l'Eucharistie est action de grâce, don gratuit, présent miséricordieux. La présence eucharistique se reçoit avec émerveillement et joie comme un don gratuit et immérité. Le fidèle qui la réclame comme un dû montre qu'il n'est pas capable de la comprendre. »

    Autre citation de Mgr Leborgne évêque d’Amiens dans sa lettre aux baptisés de la Somme sur la privation de messe : « L’eucharistie n’est pas un dû mais un don. Un don gratuit de la folie de la miséricorde de Dieu. Parfois, nous avons pu regarder les sacrements comme un droit, d’autres fois nous les avons négligés comme banals. Demandons pardon au Seigneur et invoquons l’Esprit pour qu’il nous fasse entrer dans le désir de Jésus »

    A la chorale nous aimons chanter « Regardez l’humilité de Dieu……Admirable grandeur qui s’humilie pour nous au point de se cacher dans une petite hostie »……Et nous ?

    RépondreSupprimer
  5. « Une communauté qui serait formée dans l'idée d'un « droit à l'eucharistie » ne serait plus disciple du Christ. Comme son nom l'indique, l'Eucharistie est action de grâce, don gratuit, présent miséricordieux. La présence eucharistique se reçoit avec émerveillement et joie comme un don gratuit et immérité. Le fidèle qui la réclame comme un dû montre qu'il n'est pas capable de la comprendre » (P. Venceslas Deblock). Tout est dit dans ces quelques phrases !
    Katrei

    RépondreSupprimer
  6. Erratum
    La citation du commentaire précédent n'est pas du P. Venceslas mais du Cardinal Sarah.
    Toutes mes excuses ! Rendons à César ce qui appartient à Jules !
    Katrei

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour et merci Mr Lefèvre Xavier pour votre réponse.

    RépondreSupprimer